Separation
Newsletter

Appel à Manifestation d’Intérêt pour développer l’offre de formation continue : sélection de Sorbonne Universités

Paru en novembre 2015, le rapport remis par François Germinet, président de l’Université de Cergy-Pontoise à la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et au secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, part du constat que la formation continue universitaire occupe une place peu importante sur ce marché, avec seulement 400 millions d’euros sur les près de 13 milliards d’euros annuels qu’il représente (soit 3 %).

François Germinet estime qu’il convient que l’enseignement supérieur et la recherche se positionne de façon plus offensive sur cette activité. L’objectif serait d’atteindre un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros d’ici 2020 par une meilleure appréhension du marché de la formation continue à l’Université, un positionnement différenciant, un modèle économique pérenne et un modèle pédagogique adapté.

L’Appel à Manifestation du MENESR

Suite à la parution de ce rapport, le ministère a lancé une expérimentation auprès d’établissements volontaires pour mettre en place un nouveau modèle de déploiement de formations à destination des adultes. L’objet de cet appel à candidature est de former un groupe pilote d’établissements qui s’engagent dans la mise en œuvre des recommandations du rapport, dans le but de tester et de préparer les conditions d’un changement d’échelle dans la part de marché que représente l’enseignement supérieur.

Sur les 54 candidatures qui ont été déposées, 12 propositions ont été retenues. La proposition de la ComUE, élaborée par les services formation continue des universités Paris-Sorbonne et Pierre et Marie Curie, a été choisie parmi les 54 dossiers remis.

Ces douze organisations – 5 ComUE, 6 universités et un service commun à 3 écoles – seront dotées de 30 postes afin de conforter les équipes de formation continue et de leur permettre d’impulser la démarche. Paris-Sorbonne bénéficiera d’un poste d’enseignant-chercheur, ainsi que l’UPMC. 

Les missions dévolues aux douze organisations retenues consisteront notamment à :

► analyser et partager les bonnes pratiques ;
► mettre en place des expérimentations ;
► faire évoluer les modèles économiques (analyse en coûts complets des actions de formation) ;
► faire évoluer les modèles pédagogiques (réflexion sur l’enseignement à distance par exemple) ;
► mobiliser les équipes pédagogiques et les laboratoires ;
► améliorer les liens avec les partenaires socio-économiques : institutionnels, entreprises, salariés ;
► faire évoluer les offres de formations ;
► faire progresser le chiffre d’affaires.

Ces réflexions donneront lieu à la rédaction, pour la fin de l’année 2016 d’un « vademecum » recensant les bonnes pratiques en matière de formation continue et formulant des préconisations visant à développer de façon durable cette activité. Celui-ci aura vocation par la suite à être diffusé auprès des établissements souhaitant s’engager dans la mise en œuvre d’un nouveau modèle de déploiement de la formation continue.

Les chantiers de la formation continue

Le service de la formation continue de l’Université participera aux groupes de travail mis en place par le ministère. Citons notamment ceux consacrés au pilotage de l’activité, à l’approche compétences, à l’ingénierie de formation, à la commercialisation, à la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Une attention particulière sera portée à la bonne prise en compte des coûts complets et à la mobilisation des équipes.

Le service sera amené à travailler en étroite collaboration avec le CELSA qui dispose d’une expertise notamment dans le domaine des relations avec les entreprises et avec l’UFR de Géographie et Aménagement.

Les 12 organisations pilotes

► Université d’Angers
► Université Bretagne Occidentale (UBO)
► Comue Paris Sciences et Lettres associée à l’Université Paris Dauphine
► Université de Cergy Pontoise
► Association Toulouse Tech (INP Toulouse, Insa Toulouse, ENI Tarbes)
► Université de Strasbourg (UNISTRA)
► Comue Sorbonne Universités
► Université de La Rochelle
► UPEC – UPEM
► Université de Picardie Jules Verne
► Comue Université de Côte d’Azur
► Comue Université de Lyon

Lettre interne - Avril 2016