Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

Décapitalisations : colloque international

Contestations, exils, transferts, bicéphalie…des villes capitales

Dans le cadre du projet Sorbonne Universités "Les Villes capitales, des nations à la mondialisation, XIXe-XXe siècle", le centre André Chastel et le centre d’histoire du XIXe siècle organisent le 16, 17 et 18 juin, le colloque international "Décapitalisations, contestations, exils, transferts, bicéphalie…des villes capitales".

Les expositions universelles et en particulier celles du XIXe siècle furent un acteur majeur de la « décapitalisation » ou d’internationalisation de la capitalité. Il s’agissait, pour les pays organisateurs, de rendre palpable l’attraction culturelle que provoquaient leurs productions artistiques et industrielles. Avec la création en 1985 du titre de Capitale européenne de la culture, la notion de « capitale culturelle » est redéfinie : ce n’est plus une instance nationale qui affirme sa propre « capitalité », mais une commission qui attribue et partage entre les pays d’Europe cette attractivité du lieu. Il convient d’interroger les formes de déterritorialisation et de dénationalisation, ainsi que la redéfinition du lien entre politique et culture.

Se pose aussi la question de la résilience des villes qui ont perdu leur statut, mais conservent une aura de capitale. Comment une ville survit-elle à sa dégradation politique et administrative ? Quel est l’impact culturel de la perte de la capitalité politique ? Quel rôle jouent les capitales historiques par rapport aux capitales affichant leur modernité ? Comment s’organisent concrètement les transferts ? Comment le corps diplomatique suit-il ces changements ? Comment la reconnaissance internationale pèse-t-elle sur la persistance, ou non, de la « capitalité ».

C’est au sort des capitales dépossédées temporairement ou définitivement de leur statut, des capitales alternatives ou provisoires, les formes d’itinérance de la souveraineté et la persistance de la capitalité, que seront consacrées les trois journées de ce colloque, du
point de vue de l’histoire et de l’histoire de l’art.

Informations pratiques

Dates : 16, 17 et 18 juin
Lieu : Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris
Inscription obligatoire auprès de armelle.enders@paris-sorbonne.fr