Separation
Newsletter

Paris-Sorbonne résolument tournée vers l’international

L’Université Paris-Sorbonne résolument tournée vers l’international

L’excellence scientifique de Paris-Sorbonne repose notamment sur de nombreux partenariats noués avec les meilleures universités étrangères. Ils permettent à de nombreux étudiants d’enrichir leur parcours de formation et d’autre part aux enseignants-chercheurs et doctorants de développer des collaborations scientifiques fructueuses. 


Deux objectifs majeurs sont poursuivis : permettre à un nombre plus important d’étudiants de partir à l’étranger dès le niveau de la licence et développer les programmes de mobilités initiés par Sorbonne Universités ciblés sur une thématique ou une discipline à destination des doctorants et enseignants-chercheurs.

L’enrichissement des parcours étudiants par une ouverture sur le monde

L’Université propose à ses étudiants un choix parmi au moins 26 pays, représentant plus de 250 universités. Concernant l’Europe, des bourses Erasmus permettent à plus de 574 étudiants d’effectuer des séjours en Allemagne (191 étudiants), en Espagne (162 étudiants) ou encore au Royaume-Unis (152). L’université d’origine peut demander aux étudiants en mobilité la participation à des cours spécifiques et un temps de présence ou exiger l’obtention de 20 à 60 crédits ECTS.

À l’international, près de 130 étudiants de Paris-Sorbonne partent en séjours d’études au Boston College, à l’Université de Wasede à Tokyo, au Yale-Nus College à Singapour, au Haut Collège d’Economie de Moscou ou encore au Pontifica Universidad de Lima. Les étudiants en échange payent les droits d’inscription dans leur université d’origine. L’université d’accueil ne délivre que des crédits en fonction des cours suivis et des résultats obtenus, ils sont ensuite validés par l’université d’origine de l’étudiant.

L’équivalence de diplôme n’entre pas en ligne de compte dans le cadre des programmes d’échange étant donné qu’il n’y a pas de délivrance de diplôme. Par contre un bon niveau dans la langue du pays est exigé par tous les établissements.
La majorité des étudiants Erasmus (sortants ou entrants) effectuent leur mobilité en licence 3 ou en Master.

Le rayonnement scientifique à l’international

Paris-Sorbonne développe depuis plusieurs années des collaborations avec plusieurs universités de renom autour de projets de formation mais aussi de recherche.

En Amérique du sud, la dynamique engendrée par la Chaire d’Histoire du Brésil de l’Université Paris-Sorbonne a permis le développement de grands projets :

Le Programme de licence internationale (PLI) à partir de 2013 où 72 futurs enseignants brésiliens du secondaire sont venus se former en France

Le programme de Chaires Capes à Sorbonne Universités qui soutient le séjour de chercheurs brésiliens de haut niveau au sein de l’Université Paris-Sorbonne, rejoignant ainsi Harvard, Brown, Oxford et Cambridge parmi les universités bénéficiant de ce partenariat d’exception

Un cofinancement de la recherche : Avec la Fondation d’aide à la recherche de l’État de Rio de Janeiro (la Faperj), Sorbonne Universités a conclu un accord qui va permettre de cofinancer des projets de recherche impliquant conjointement des équipes de Sorbonne Universités et des partenaires brésiliens

En Chine, quatre projets emblématiques se concrétisent :

Un partenariat avec le Harbin Institute of Technology, membre du groupe C9 des neuf meilleures universités chinoises

Un programme de bourses doctorales financées par le China Scholarship Council, l’un des principaux acteurs du financement de l’enseignement supérieur en Chine

La création d’un parcours de licence Sciences et Chinois destiné, dès septembre 2014, à offrir aux bacheliers ayant appris la langue chinoise au cours de leur cursus secondaire la possibilité de continuer cet apprentissage à l’université tout en poursuivant une majeure disciplinaire scientifique

L’Université Paris-Sorbonne est devenue partenaire de l’Institut franco-chinois aux côtés de l’Université de Montpellier et de Kedge Business School (voir article suivant-lien). Grâce au programme de bourses doctorales du China Scholarship Council (CSC) que Sorbonne Universités à initier en 2014, une première promotion de doctorants chinois a rejoint à la rentrée 2015 Paris-Sorbonne. Ils sont six fois plus nombreux en 2016.

Enfin, en février 2015, l’Université Paris-Sorbonne s’associe avec la Yale-NUS à Singapour pour accueillir en juin 2015 une quinzaine d’étudiants de Yale-NUS College et leurs enseignants lors d’un Summer Lab consacré aux arts à Paris. Des historiens de l’art de l’Université Paris-Sorbonne leur propose des conférences en lien avec les expositions et musées qu’ils visitent.

À Paris-Sorbonne, Véronique Boudon-Millot dirige l’unité mixte de recherche Orient & Méditerranée et l’une des composantes de cette UMR : l’équipe Médecine grecque. Le programme de bourses doctorales du China Scholarship Council lui a permis de recruter une doctorante chinoise pour explorer une thématique innovante : « L’âme et le corps dans les médecines grecque et chinoise antiques : approches comparées ».
En savoir plus

Quelques chiffres
Nombre d’étudiants partants en Erasmus en 2014/2015 : 386
Nombre d’étudiants européens entrants en 2014/2015 : 537
Nombre d’étudiants partants à l’international en 2014/2015 : 515
Nombre d’étudiants étrangers entrants en 2014/2015 : 1081
Nombre d’universités partenaires : 250 universités

Dossier : relations internationales