Separation
Newsletter

Florian G.

  • Un parcours littéraire classique pour commencer...

J’ai fait des études de philosophie, c’est pourquoi j’évolue aujourd’hui dans le monde de la communication. Cela peut paraître paradoxal, mais c’est grâce à Paris-Sorbonne que j’ai compris que c’était naturel.

Je suis entré à l’université directement en L3 de philosophie en 2012 après une classe préparatoire littéraire au lycée Masséna de Nice. Pendant deux ans, j’ai suivi les cours de licence, puis de M1 de philosophie politique. Puis j’ai intégré le master de Conseil Éditorial proposé par l’UFR de philosophie, qui m’a fait découvrir le milieu de la communication éditoriale. Aujourd’hui, je poursuis mon cursus au sein du master de l’École de la Communication de Sciences Po.

Cliquez pour voir l’interview vidéo

  • De la philosophie à la communication

La philosophie à Paris-Sorbonne, et notamment la philosophie politique, c’est un ensemble de connaissances profondément ancrées dans les problématiques actuelles de nos sociétés : inégalités globales, changement climatique, questions de genre… qui donnent à tous les étudiants des clés pour comprendre le monde, et qui, dans mon cas m’ont donné envie de les mettre en pratique directement. C’est pourquoi je me suis dirigé vers le master professionnel de Conseil Éditorial, dont Jean-Michel Besnier, qui en était à l’origine, avait justement cette ambition : celle de mêler intimement le milieu de la recherche et le monde de l’entreprise.

Au sein de ce master, j’ai pu faire des rencontres précieuses, humaines et professionnelles. Notamment, celle de Delphine Pinel, responsable du master, qui m’a ouvert des portes professionnelles, et m’a présenté au concours du Meilleur Espoir professionnel de l’Association Communication & Entreprise. Elle rassemble l’ensemble des professionnels du secteur dans un réseau national.

Le Prix d’Honneur que j’ai obtenu, je le dois à Delphine, à mon parcours, à mes expériences, mais aussi à Paris-Sorbonne. La communication, c’est en effet un mélange détonnant : de sciences humaines, pour comprendre les enjeux et les cibles auxquelles on s’adresse. De culture générale, pour saisir l’air du temps, les signaux faibles qui vont faire le plus de l’analyse. De créativité, pour savoir inventer du nouveau, du percutant. D’économie, pour s’adapter aux modèles industriels actuels.

Sciences humaines et sociales, culture, art. Trois piliers qui sont au cœur de la communication. Trois piliers qui sont aussi l’ADN de Paris-Sorbonne.