Separation
Newsletter

Hommage

Recueillement en musique à Clignancourt

Toute la communauté des usagers du Centre universitaire Clignancourt Paris-Sorbonne s’est rassemblée lundi 16 novembre dans le jardin pour rendre un hommage à Marion, Suzon et Kheireddine, étudiants en Lettres modernes et en Musicologie, lâchement abattus dans la rue et au Bataclan.

Le Professeur Frédéric Billiet, Directeur du centre et représentant du Président de l’Université retenu en Sorbonne pour la minute de silence dans la cour d’honneur, s’est adressé aux 2000 étudiants, enseignants et personnels. Une minute de silence a été respectée pour les étudiants, après un solo de flûte interprété par le Professeur François Picard, directeur de recherche de Keireiddine Sahbi. Puis une deuxième minute de silence a été observée pour toutes les victimes et leurs proches.

Un moment de recueillement en musique très émouvant a ensuite été proposé par les étudiants de l’UFR de musicologie, camarades des disparus présentés par leurs enseignants Jérôme Cler et Theodora Psychoyou. Toute l’assemblée a été invitée enfin à participer en applaudissant et en chantant à l’invitation des musiciens et de Sylvie Douche, co-directrice de l’UFR de Musique.

Devant les épreuves, ce grand moment de partage et de recueillement a renforcé le sentiment de solidarité et de communauté entre les étudiants, les enseignants, les services de la Vie étudiante, de santé, de culture, de sport et de documentation et les personnels plus particulièrement chargés de la sécurité.

Une minute de silence en Sorbonne

Le président de la République François Hollande s’est rendu le lundi 16 novembre à la Sorbonne pour un hommage national. La communauté universitaire s’est réunie pour observer une minute de silence. 

MARION, KHEIREDDINE ET SUZON

Marion Lieffrig-Petard, en première année du master-franco-italien de musicologie, musicienne, passionnée par les voyages musicaux en Méditerranée, venait de rentrer d’une année d’Erasmus à Barcelone et s’apprêtait à effectuer sa deuxième année de master à Palerme. Elle fait partie des victimes de la rue Bichat.

 

Kheireddine Sahbi, étudiant en master d’ethnomusicologie, violoniste algérien virtuose venu parfaire sa formation à Paris, très impliqué dans l’ensemble de musiques traditionnelles de l’université, a été abattu alors qu’il rentrait chez lui dans le dixième arrondissement.

 Suzon Garrigues, étudiante en troisième année de licence de lettres modernes appliquées, est décédée au Bataclan. Elle laisse à ses camarades le souvenir de la plus généreuse, la plus altruiste, la plus drôle des amies, et aussi d’une inconditionnelle et fidèle admiratrice de Zola.

 

Vidéo

Hommage aux victimes de l’attentat en Sorbonne le 16 novembre 2015.