Separation
Newsletter

Intervention de Michel PUECH


Michel Puech est maître de conférences en philosophie à l’Université Paris-Sorbonne. Il intervient en entreprise pour des missions de conseil, de formation/conférences, parfois de l’opérationnel.
 
Son intervention s’appuyait sur deux objets théoriques, « cloisons » et « connexions » qui allaient nous aider à penser les liens entre philosophie et entreprise tout au long de la journée. Plusieurs niveaux de cloisons ont été
évoqués :
1. Le cloisonnement éducationnel, linguistique, celui des disciplines, les corporatismes liés aux
« grandes écoles », le cloisonnement amené par les « experts » ;
2. le cloisonnement académie / vie réelle ;
3. le cloisonnement action / réflexion.
 
 
Le problème est que ces cloisonnements, sur lesquels nous construisons nos organisations, sont mortifères : ils empêchent les échanges nourrissants entre disciplines, entre mondes culturels. Ils empêchent les énergies de circuler à un stade où l’humanité ne peut se priver de moyens permettant la construction collective de solutions durables. Comment en sortir ? Les cloisons ne sont pas des murs porteurs et sont facilement déplaçables. Il s’agit de révéler les cloisons (éveil), de ne pas nous laisser cloisonner, de ne pas avoir de territoire à défendre, d’établir des stratégies de connexion directe, de contourner les cloisons (plutôt que de les détruire) en créant partout des passages fluides. Ce type de connexion constitue aujourd’hui la principale ressource de l’action et la principale ressource de la pensée.