Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

L’art d’écosser les haricots

Le roman L’Art d’écosser les haricots de l’auteur polonais Wiesław Myśliwski est un terrain passionnant où les graines des haricots s’écossent telles les pensées et les fragments de la vie. La pensée du narrateur interprétée dans la lecture par Gabrielle Forest etmise en espace par Mariola Odzimkowska dialogue avec l’oeuvre d’Agata Rybarczyk, vidéaste et sculpteur pour qui tout est fluide et s’emboîte dans le monde, nous sommes les porteurs de nous-mêmes et des autres à la fois.

Organisé par le Centre de Civilisaion Polonaise de Paris-Sorbonne, en partenariat avec l’Institut Polonais à Paris, le Service Culturel de Paris-Sorbonne et l’Association des Etudiants et Diplômés Polonais 

Programme : 19h-20h25 : Conférence
Mot d’accueil : Leszek Kolankiewicz (Directeur du Centre de civilisation polonaise)et Mariola Odzimkowska
Joanna Zulauf « De la mémoire du monde paysan polonais dans le roman Wiesław Myśliwski »
Margot Carlier « Traduire Wiesław Myśliwski »
Piotr Biłos « Wiesław Myśliwski et le roman »
Projection de l’interview avec Wiesław Myśliwski

20h35-21h35 : Lecture mise en espace de L’Art d’écosser les haricots
Projection du film John Doe
interprétation : Gabrielle Forest
dramaturgie, mise en espace : Mariola Odzimkowska
artiste vidéaste : Agata Rybarczyk
Notre lecture présente quelques sujets-leitmotivs du roman : le retour, l’effacement de la
frontière entre ce qui est rêvé et ce qui est réel, les relations humaines, la présence du monde
des morts dans le monde des vivants, la mémoire, l’influence du passé sur le présent.
Le monologue-dialogue du gardien dans l’Art d’écosser les haricots s’inspire de l’esprit de la
parole vive.
La lecture du roman est suivie du film John Doe. L’univers du roman rencontre celui du film.
Myśliwski, artiste de la parole et Agata Rybarczyk, vidéaste et sculpteur, évoquent les mêmes
sujets tout en gardant les moyens d’expressions qui leur sont propres. Ainsi la relativité de la
perception et la fluidité des choses présentes dans l’oeuvre de Myśliwski se manifestent aussi
dans l’univers d’une artiste qui représente une autre génération et un autre domaine mais qui
est originaire du même air culturel.

Informations pratiques

Jeudi 10 mars 2016 à 19h
Sorbonne - Amphithéâtre Richelieu
17, rue de la Sorbonne 75005 Paris
Entrée gratuite sur réservation obligatoire ici.