Separation
Newsletter

La 14e édition du classement international des universités de Shanghaï (ARWU), compte comme l’année dernière, 22 établissements français dans le top 500 mondial dont Paris-Sorbonne dans la tranche 400-500. C’est la seule université française en sciences humaines et sociales dans le classement de Shanghaï.

Le classement de Shanghaï distingue 500 établissements d’enseignement supérieur parmi les 17 000 universités répertoriées dans le monde. Réalisé depuis 2003 par l’université Jiao Tong de Shanghaï, les universités sont sélectionnées selon le nombre de travaux de recherche publiés, de prix Nobel reçus par les chercheurs ou alumni, ou de lauréats de médailles distinguant des travaux scientifiques. L’université classée en première position obtient une note de 100, le classement des autres établissements se calcule ensuite en pourcentage par rapport à cette note. Pour la première fois, Paris-Sorbonne est selectionnée dans la tranche 400-500. Première française, l’UPMC se classe quant à elle à la 39e position.

Autre classement dans lequel figure Paris-Sorbonne, le QS 2016. Alors que l’ensemble des établissements français perdent des places notamment Polytechnique (53e, -13), l’UPMC (141e, -4), CentraleSupélec (164e, -8) et l’ENS Lyon (177e, +11), Paris-Sorbonne gagne une place la mettant au 221e rang du QS 2016. Pour réaliser ce classement, QS s’appuie sur l’évaluation de six indicateurs : la réputation académique, la réputation auprès des employeurs, le volume de citations par université, le ratio étudiants-enseignants, le ratio d’étudiants internationaux et le ratio d’enseignants internationaux.

Le classement THE (Times Higher Education) repose sur des principes très proches de ceux du QS. Il se base sur un questionnaire à destination des chercheurs publiés et expérimentés, qui doivent donner leur avis sur l’excellence en recherche et en formation. Sur l’année 2015-2016, Paris-Sorbonne y fait son apparition (251-300e). L’UPMC revient dans le classement (81-90), après l’avoir quitté en 2015.


La place de Paris-Sorbonne et de l’UPMC dans ces classements
Cliquez sur le tableau pour l’agrandir