Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

Les élites juives parisiennes à la fin du XIXe siècle

13 décembre 2016

Conférence de Cyril Grange (CNRS/Université Paris-Sorbonne) donnée dans le cadre du cycle de conférences "Paris, de la Restauration à la Grande Guerre"

 

Au début du XIXe siècle, le nombre de juifs parisiens, devenus « français de confession israélite » depuis peu, ne dépasse pas 1000 personnes. Un siècle plus tard, leur nombre atteint 40 000 individus. Les élites au « sommet » de cette société juive ont comme caractéristique d’être cosmopolites dans le sens où l’origine géographique de leurs membres est très diversifiée. Elle rassemble des familles originaires des départements de l’est, du sud, du sud-ouest, mais aussi des pays allemands, d’Autriche-Hongrie, de l’Empire ottoman ou encore de Russie. Cette haute société juive parisienne de la fin du XIXe siècle est une véritable micro-société aux contours bien dessinés. Le poids des secteurs financiers et du négoce est important, mais on observe une diversification vers l’industrie, les professions juridiques, médicales et intellectuelles. Son empreinte s’affirme aussi par un phénomène d’acculturation dans les domaines social et artistique qui marqueront l’histoire de la capitale.

 

Cyril Grange est directeur de recherche au CNRS, UMR 8596, Centre Roland Mousnier. Ses travaux portent essentiellement sur l’histoire sociale des élites dans la France des XIXe et XXe siècles. Il a publié en 1996 Les gens du Bottin Mondain. Y être c’est en être (Fayard) et en 2016 Une élite parisienne, les familles de la bourgeoisie juive 1870-1939 (Éditions du CNRS).

 

Le cycle de conférences "Paris, de la Restauration à la Grande Guerre" présente l’évolution politique, sociale et culturelle de Paris, des années 1830-1914.

Informations pratiques

Lieu : Institut d’études avancées de Paris, Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou, 75004

Contact : information@paris-iea.fr

 

Entrée libre sur inscription obligatoire