Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

M. Antoine LA GORGUE DE ROSNY - La culture classique d’André Suarès.

mardi 28 juin 2016
à 9h30
Salle des Actes - En Sorbonne - 1, rue Victor Cousin 75005 Paris

 

M. Antoine LA GORGUE DE ROSNY soutient sa soutenance de thèse :

La culture classique d’André Suarès.

 

En présence du jury :

M. ALEXANDRE ( PARIS 4 )
M. DETHURENS ( STRASBRG 2 )
M. FARTZOFF ( BESANCON )
M. MURAT ( PARIS 4 )
M. PEREZ ( AIX-MARSL1 )

Résumés :

Ce travail explore la présence de l’Antiquité dans l’oeuvre d’André Suarès (1868-1948) et interroge le sens d’une création littéraire profondément marquée par l’héritage gréco-romain. Dans le domaine poétique et théâtral sont traités les grandes figures de l’histoire, mais plus encore les mythes grecs. Suarès les aborde avec boulimie dans le premier élan de sa carrière, mais connaît vite l’impasse d’une suractivité littéraire ennemie de la création. Avec la maturité viennent la maîtrise de l’inspiration antique et l’invention de formes plus ouvertes à la modernité. La culture classique de Suarès s’épanouit tout autant dans les textes critiques. Dans ses portraits,
Suarès célèbre de grandes figures du passé ; dans ses chroniques et ses essais, dans ses livres de pensées fragmentaires, il interroge son identité à travers des doubles mythologiques, médite sur l’amour et la femme, sur les rapports complexes entre Antiquité et Modernité ; dans ses textes de combat, il exprime son antigermanisme à travers les concepts de latinité et de romanité. Omniprésente, multiforme, incontournable, la culture classique inspire et alimente donc toute l’oeuvre de l’auteur. Animé du désir d’être – à la suite de Montaigne, de Shakespeare et de Goethe – l’universel génie de la Modernité, Suarès cherche dans la conciliation des héritages antique et chrétien la recette du classique créateur. L’imitation des Anciens ne crée que des oeuvres mortes : seule confère la vie l’appropriation personnelle et originale d’un héritage que le génie chrétien a fécondé. À défaut d’avoir vraiment réussi à incarner la grandeur poétique et dramatique à laquelle il rêvait pour lui-même, Suarès s’illustre dans l’inlassable commentaire de la création universelle, ce dont rendent compte ses carnets inédits plus encore que ses textes publiés.

 

Antoine de Rosny, André Suarès’s classical culture

 

This thesis explores the presence of Antiquity in the work of André Suarès and questions the meaning of a literary creation which was profoundly marked by the Graeco-Roman legacy. Suarès’s poetry and drama were dominated by the great figures of history and by Greek myths. In the first part of his career, he took them up compulsively, but he soon faced the deadlock of literary
superactivity which is an enemy of literary creation. With maturity, he came to master antique inspiration and to invent forms which were more open to modernity. Suarès’s classical culture also bloomed in his critical texts. In his portraits, Suarès celebrated the
great figures of the past ; in his chronicles and essays, and in his books of fragmentary thoughts, he questioned his identity through mythological doubles, meditated on love and woman, and on the
complex relationships between Antiquity and Modernity ; in his combat texts, he expressed his antigermanism through the concepts of Latinity and Romanity. Classical culture is omnipresent, many-sided and it can’t be ignored. It did inspire and feed the
whole work of the author. Driven on by the desire to be – after Montaigne, Shakespeare and Goethe – the universal genius of Modernity, Suarès sought the formula of the classical creator in the conciliation of the Ancient and Christian heritage. He understood that imitating the Ancients only led to the creation of dead works : life would only spring thanks to the personal and original appropriation of a heritage enriched by the Christian genius. Though he did not really manage to embody the poetical and drama greatness he dreamt of for himself, Suarès has won fame in his tireless commentary of universal creation, as his unpublished note books testify even more than his published writings.

En savoir plus

Position de thèse