Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

M. CHRISTOPHE SCHUWEY - Jean Donneau de Visé, "Fripier du Parnasse". Pratiques et stratégies d’un entrepeneur des lettres au XVIIe siècle. [COTUTELLE]

jeudi 7 juillet 2016
à 9h30
En Sorbonne, Salle J636, 3ème étage ,
escalier G, 1, rue Victor Cousin, 75005 Paris

 

M. CHRISTOPHE SCHUWEY soutient sa cotutelle de thèse :

Jean Donneau de Visé, "Fripier du Parnasse". Pratiques et stratégies d’un entrepeneur des lettres au XVIIe siècle.

En présence du jury :

M. BOURQUI ( Fribourg )
M. ESCOLA ( Lausanne )
M. FORESTIER ( PARIS 4 )
M. MARTIN ( PARIS 4 )
MME STEDMAN ( NYU )
M. VIALA ( Oxford )

 

Résumés :

L’histoire littéraire connaît Jean Donneau de Visé (1638-1710) pour trois raisons : il a fondé le Mercure galant, a pris part à des débats théâtraux autour de Molière et de Corneille et a collaboré avec Thomas Corneille. Pour le reste, les étiquettes de « polygraphe » ou de « journaliste » ont confiné sa production au purgatoire de la critique. Ce travail se propose de réétudier cette production afin de lui donner sens et de comprendre l’apparente étrangeté de ces ouvrages. Donneau de Visé serait ainsi un entrepreneur des
lettres, toujours à l’affût de l’occasion, entreprenant différents projets éditoriaux et recyclant, en « fripier du Parnasse », des matériaux textuels disponibles. Centré sur la période allant de sa première incursion dans le monde des lettres (1660) à la mise en place d’une formule pérenne pour le Mercure galant (1678), ce
travail aborde les ouvrages de Donneau de Visé comme autant d’entreprises. Il en déconstruit la mécanique, étudie les marchés qu’ils visent (notamment celui de l’actualité) et révèle les actions qu’ils réalisent. Les résultats doivent éclairer non seulement l’activité de l’entrepreneur des lettres, mais également, des pratiques paradigmatiques pour le livre et la librairie au XVIIe siècle.

 

Jean Donneau de Visé, « fripier du Parnasse ». The practices and strategies of a literary entrepreneur in the seventeenth century.
Jean Donneau de Visé (1638-1710) is still known for three main achievements : he founded the Mercure galant, took part in theatrical quarrels about the plays of Molière and Corneille and collaborated with Thomas Corneille on some machine plays. Labeled a « polygraphe » or a « journalist » he has long been condemned to critical limbo. This research would like to provide a new outlook on Donneau de Visé. The purpose is to shed light on the wide variety of the production of Donneau de Visé and to explain the reasons behind the complex structure of his books. This dissertation aims to show that Donneau de Visé can be considered a literary entrepreneur, perpetually seeking business opportunities, undertaking massive editorial projects and recycling available materials (he was nicknamed « le fripier du Parnasse »). This work is dedicated to a period spanning from 1660 to 1678 (from his first publication to the creation of a lasting business model for the Mercure galant) and approaches Donneau de Visé’s books as business ventures. It deconstructs the mechanics of these works by studying them through the lense of book history, studies the target market (especially, current events) and reveals which actions the books aim to undertake. The results should shed light not only on Donneau de Visé’s activities as a literary entrepreneur, but also on some widespread practices in the seventeenth century.

En savoir plus

Position de thèse