Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

M. FABIANO ARAUJO COSTA - Poétiques du « Lieu Interactionnel-formatif » - Sur les conditions de constitution et de reconnaissance mutuelle de l’experience esthétique musicale audiotactile (post-1969) comme objet artistique.

jeudi 8 septembre 2016
à 14h
Salle des Actes - En Sorbonne - 1, rue Victor Cousin 75005 Paris

 

M. FABIANO ARAUJO COSTA soutient sa thèse de doctorat :

Poétiques du « Lieu Interactionnel-formatif » - Sur les conditions de constitution et de reconnaissance mutuelle de l’experience esthétique musicale audiotactile (post-1969) comme objet artistique.

 

En présence du jury :

M. CALVI ( UNI RJC )
M. CAPORALETTI ( Macerata )
M. CUGNY ( PARIS 4 )
M. FLORIN ( TOULOUSE 2 )
M. GUERPIN ( EVRY )
M. SAUVANET ( BORDEAUX 3 )

 

Résumés :

Le présent travail s’inscrit dans une perspective d’interprétation du phénomène de l’interaction musicale comme expérience esthétique dans les contextes inter- et trans-culturels du jazz post-1969. À partir d’une révision critique des approches musicologiques traditionnelles sur l’interaction dans le jazz nous proposons la formalisation du concept herméneutique de « Lieu interactionnel-formatif » consistant en un ensemble de conditions qui caractérise
l’expérience esthétique interactionnelle comme un processus dynamique de constitution et de reconnaissance mutuelle de la règle artistique qui, indépendamment du programme poétique pré-adopté, conduit la performance musicale improvisée au statut d’oeuvre. Deux apports décisifs fondent cette conception et sont traités dans la première partie du travail : la Théorie de la formativité, du philosophe italien Luigi Pareyson, et la phénoménologie et taxinomie de l’expérience musicale comme formativité audiotactile, de Vincenzo Caporaletti. Cette réflexion s’occupe essentiellement de fournir une vision approfondie des propriétés de la formativité pareysonienne, notamment l’idée d’isomorphisme personne/oeuvre, intégrées et articulées à la spécification anthropologicocognitive-
culturelle de la Théorie de la formativité audiotactile présentant ainsi une contribution philologique de la conceptualisation caporalettienne, et permettant une confrontation de ces deux apports avec la problématique générale de l’interaction. Finalement, dans la seconde partie du travail, nous proposons une formalisation des
dimensions interpersonnelle, contextuelle, et systémique du « Lieu interactionnel-formatif », et une série de trois
essais analytiques.

 

Poetics of the “Interactional-Formative Space” : About the Conditions of the Mutual Constitution and Recognition of the Audiotactile Musical Aesthetics Experience (Post-1969) as an Artistic Object

 

This study consists of a hermeneutic approach of the phenomenon of musical interaction as aesthetic experience, within the inter- and trans-cultural contexts of the post-1969 jazz. A critical review of the traditional musicological analysis on the subject of interaction in jazz was an essential tool for this work to propose a formalization of the hermeneutical concept of the “Interactional-Formative Space” [IFS], which consists of a set of conditions that institutes the interactional aesthetic experience as a dynamic process of constitution and mutual recognition of the artistic rules that, regardless of the poetic agenda pre-adopted, can lead the improvised musical performance into
being work of art. There are two key approaches to this conception, which we discuss in the first part of this work : the formativity theory of the Italian philosopher Luigi Pareyson, and the phenomenology and taxonomy of the music experience as audiotactile formativity of Vincenzo Caporaletti. Our main purpose is to build an in-depth view of some characteristics of the Pareysonian formativity, particularly the one regarding the isomorphism between the person and the work in process, alongside with the cultural-cognitive-anthropologic design of the audiotactile formativity theory, which results in a philological contribution to the conceptualization of Caporaletti, making way for a confrontation between these two theoretical systems and the general problem of the interaction. Finally, in the second part, we propose the formalization of the interpersonal, contextual, and systemic dimensions of the IFS and also a series of three analytical essays.

En savoir plus

Position de thèse