Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

Mme ANA KOPRIVICA - Musique et rituel à Cuba. Appeler les esprits au son des cajones à la Havane.

lundi 14 décembre 2015
à 15h
Salle D117 - A la Maison de la
Recherche, 28 rue Serpente 75006 Paris

 

Mme ANA KOPRIVICA soutient sa thèse de doctorat :

Musique et rituel à Cuba. Appeler les esprits au son des cajones à la Havane.

 

En présence du jury :

M. ANAKESA ( ANTILLES )
MME DESROCHES ( Montréal )
M. DIANTEILL ( PARIS 5 )
M. PICARD ( PARIS 4 )

 

Résumés :

Le Cajón est un rituel de possession cubain dont la musique est une composante essentielle. Une approche musicologique et une étude d’anthropologie religieuse combinées permettent de mettre en avant les spécificités du Cajón au sein des différents cultes afro-cubains à La Havane.

Considérant le Cajón comme un fait social total, cette recherche propose d’analyser la complexité du rituel en prenant en compte les niveaux social, musical autant que religieux. De fait, l’analyse montre que le Cajón s’inscrit de diverses manières dans la pratique religieusedes cultes afro-cubains, en dépassant même parfois le cadre. Le Cajón comprend une suite de rites (Misa, Biagué, Chamalongo, sacrifice et Toque) ancrés dans un espace sacré où chaque participant a un rôle bien identifié. L’analyse d’une séance de rituel et des interactions qui s’y produisent nous permettent de définir le rôle de la musique. Celle-ci s’adapte en permanence au rituel : elle structure le temps rituel, participe à l’induction et à la socialisation de la transe de possession. Les musiciens, comme officiants, exploitent de manière créative des systèmes mélodiques et des motifsrythmiques associés à la musique de rumba, de la makuta et du palo monte. La superposition de répertoires et de systèmes musicaux engendre une complexité sur le plan sonore. Nous parvenons à la conclusion que l’analyse musicale constitue une clef pour la compréhension du rituel.

 

Music and ritual in Cuba.
Calling the spirits through the sound of cajones in Havana.

 

The Cajón in Cuba is both music and a possession ritual. The combined approach of musicology and religious anthropology highlights the specificities of the Cajón. Therefore, it is possible to position the musical and ritual practice of Cajón among different Afro-Cuban cults in Havana.

Considering the Cajón as total social fact, this research aims to analyze the complexity of ritual taking into account social, musical and religious aspects. The analysis shows that the Cajón can be recognized in different way among religious practices of Afro-Cuban cults, even sometimes coming out of its framework.

The Cajón covers a sequence of rituals (Misa, Biagué, Chamalongo, sacrifice and Toque) embedded in a sacred space where every participant has a well-identified role. The analysis of one sequence of ritual and of interactions which happen enables the definition of the role of music. The music is permanently adapting to the ritual being one of its components : it structures the ritual time, it participates to the introduction and also to the socialization of the possession trance. The musicians as participants use in creative way melodic systems and rhythmic patterns associated to the music of rumba, makuta and palo monte. Overlapping of repertoires and musical systems generates a complexity concerning sound effects. We conclude that the musical analysis is a key for the understanding of the ritual.

En savoir plus

Position de thèse