Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

Mme FLORA MESZAROS - Les artistes hongrois en abstraction-création. [COTUTELLE]

mercredi 6 juillet 2016
à 15h
à l’INHA, salle Ingres, 2ème étage,
Galerie Colbert, 4-6 rue des Petis-
Champs, 75002 Paris

 

 

Mme FLORA MESZAROS soutient sa cotutelle de thèse :

Les artistes hongrois en abstraction-création.

 

En présence du jury :

M. ABLONCZY ( Budapest )
M. DUFRENE ( PARIS 10 )
MME THEINHARDT ( PARIS 4 )
MME PASSUTH ( Budapest )
M. PIERRE ( PARIS 4 )
MME WILSON ( Courtauld )

Résumés :

This dissertation focuses on the international artistic group, called Abstraction-Création (1931-1936. Out of the approximately 100 members joining the association a few were Hungarian artists, namely Étienne Béothy, Alfred Reth, Lajos Tihanyi and Ferenc Martyn, whereas László Moholy-Nagy received an external membership. 

A deeper research into the Parisian non-figurative formations of the 1930s, including Abstraction-Création, only took shape in the 1970s. Since then, Abstraction-Création has been discussed only occasionally, and a deeper discussion concerning the structure, the goals, or the history of the group is still missing. The same applies to the research on individual Hungarian artists ; while for each of them the participation in the forum was presented as an important stage of their lives, so far only the participation of Béothy and Martyn has been examined in detail. Beyond the basic goal of the study to concentrate on Hungarian artists in the group, the re-evaluation and a new examination of Abstraction-Création are also placed in the focus.

Based on a theoretical and historical analysis, the study compares Abstraction-Création with two non-figurative Parisian groups, clarifying the differences between them and pointing out that Abstraction-Création could not be viewed as a combination of the two of them. Drawing on hitherto unanalyzed documents, the author gives an overview of the organizational structure of the forum, and discusses, from an entirely new perspective, the role of the committee, their debates, their formation and cessation and their platforms, including their meetings, gallery and journal. The dissertation demonstrates the relation between Abstraction-Création and Surrealism by means of a stylistic and theoretical analysis. It claims that through the activities of the Hungarian members, all the facets of the group can be shown, particularly because of the fact that they did not form a special group within the association, but had their different individual roles and routes. The author presents what the original aims behind the admission of the Hungarian members were and how they benefited from the participation. The dissertation depicts the Parisian abstract period of Hungarian artists in the 1930s in an international artistic context and against a broader historical background. 

 

Les Artistes Hongrois dans l’Abstraction-Création

 

Cette thèse se focalise sur le groupe artistique international Abstraction-Création, créé pour servir de forum à l’art non figuratif à Paris entre 1931-1936. Au fil des années, il a eu une centaine de membres, y compris certains artistes hongrois, notamment Étienne Béothy, Alfred Reth, Lajos Tihanyi et Ferenc Martyn, tandis que László Moholy-Nagy était membre sans vivre à Paris.

Ce n’est que dans les années 1970 que les premières recherches approfondies ont été menées sur Abstraction-Création. Depuis, l’activité d’Abstraction-Création n’a été que rarement étudiée, sa structure, ses objectifs ou son histoire ont été largement négligés. Le constat est le même pour l’état de la recherche relative à chacun des membres hongrois : jusqu’à présent, seule la participation de Béothy et de Martyn a été analysée en détail. Outre l’objectif principal de cette thèse, notamment la mise en perspective des artistes hongrois dans le groupe, la réévaluation et l’interprétation de l’ensemble de l’activité d’Abstraction-Création sont également mises en lumière.

A la base d’une analyse théorique et historique, ce travail compare Abstraction-Création avec deux groupes parisiens non figuratifs. Cette thèse vise à clarifier les différences qui les séparent en soulignant qu’Abstraction-Création ne peut pas être considéré comme une combinaison des deux. Grâce à des documents jusqu’alors non analysés, l’auteur donne un aperçu de la structure organisationnelle de ce forum et discute, à partir d’une perspective entièrement nouvelle, le rôle du comité, leurs débats, leur formation, cessation et leurs plateformes, y compris les réunions, la galerie et le cahier. La thèse démontre la relation entre Abstraction-Création et Surréalisme au moyen d’une analyse stylistique et théorique. Elle prétend que, grâce aux activités des membres hongrois, toutes les facettes du groupe peuvent être présentées. L’auteur révèle quels ont été les objectifs initiaux de l’adhésion des membres hongrois et comment ils ont tiré profit de leur participation. La thèse décrit la période abstraite parisienne des artistes hongrois dans les années 1930, et ce, dans un contexte artistique international et dans un contexte historique plus large.

En savoir plus

Position de thèse