Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

Mme HELENE BOUILLON - VAISSELLE DE LUXE ET ÉCHANGES CULTURELS AU BRONZE RECENT : Étude de cas à partir de sept formes introduites en Égypte au Nouvel Empire.

samedi 10 décembre 2016
à 14h
En Sorbonne, Amphithéâtre Chasle, esc. E, 3ème étage,
17 rue de la Sorbonne, 75230 Paris cedex 05

 

Mme HELENE BOUILLON soutient sa thèse de doctorat :

VAISSELLE DE LUXE ET ÉCHANGES CULTURELS AU BRONZE RECENT : Étude de cas à partir de sept formes introduites en Égypte au Nouvel Empire.

 

En présence du jury :

M. BEVAN ( Londres )
MME MATOIAN ( Lyon )
MME PIERRAT-BONNEFOIS ( Louvre )
M. TALLET ( PARIS 4 )
MME VALBELLE ( PARIS 4 )

 

Résumés :

Le Nouvel Empire marque une rupture dans l’évolution de la vaisselle de luxe en Égypte : de types nouveaux se développent en imitant souvent des modèles étrangers. Apparaît alors un paradoxe : ces mêmes formes, lorsqu’elles sont trouvées hors d’Égypte sont souvent qualifiées d’ « égyptiennes » voire « égyptisantes ». Cette étude vise à comprendre l’origine de ces formes nouvelles, les raisons de leur floraison à partir de Thoutmosis III et leur place dans les échanges culturels de l’Égypte avec ses voisins. Nous avons choisi sept types représentant le mieux ce paradoxe et étudié tous les vases de provenance certaine trouvés aussi bien en Égypte que dans le reste de la Méditerranée orientale. En les comparant aussi bien du point de vue technique que stylistique, nous tentons ici de définir les tendances de chaque région et de rendre à chacune sa part. Une approche sociologique et économique permet également d’examiner avec soin les mécanismes de ces échanges commerciaux et culturels.

Luxury vases and cultural exchange in the Late Bronze Age : a case study based on seven forms introduced into Egypt in the New Kingdom

In the New Kingdom, a change is visible in the typological evolution of Egyptian luxury vases : new forms appear, imitating foreign vessels. The paradox is that these vases, when discovered outside Egypt, are often regarded as “Egyptian”, or “Egyptianized”. The aim of this work is to understand the origins of these new forms as well as the reasons for their proliferation during the reign of Thumosis III, and to understand their role in cultural exchange between Egypt and it’s neighbours. The author selects seven forms and studies corresponding vases, from all over Egypt and the Eastern Mediterranean. Comparisons made, both from a technical and a stylistic point of view, help to define cultural trends for each region. A sociological and economical approach has been adopted to scrutinize the mechanisms of trade.