Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

Mme MORGANE GODENER - Archéologie du peuplement médiéval et moderne de la plaine de Taroudant et des piémonts des Atlas (Maroc).

jeudi 23 juin 2016
à 14h
INHA, Salle Ingres, 2ème étage,
Galerie Colbert, 4-6 rue des Petits-Champs, Paris 2ème

 

 

Mme MORGANE GODENER soutient sa thèse de doctorat :

Archéologie du peuplement médiéval et moderne de la plaine de Taroudant et des piémonts des Atlas (Maroc).

 

En présence du jury :

M. ABDALLAH ( El Jadida )
M. ETTAHIRI ( INSAPRabat )
M. SCHNEIDER ( CNRS )
MME TONGHINI ( Venise )
M. VANSTAEVEL ( PARIS 4 )

 

Résumés :

La plaine du Sous, au cœur de laquelle est implantée la ville de Taroudant, est une grande plaine alluviale du Sud-ouest marocain. Les sources historiques témoignent de la richesse agricole de cette région, dont le contrôle a représenté un enjeu stratégique pour les pouvoirs centraux successifs tout au long des périodes médiévale et moderne. Elle offre ainsi l’opportunité d’examiner l’occupation d’un territoire entre centres de pouvoir, grands programmes d’aménagement, fortifications et établissements ruraux. Encadrée par les chaînes montagneuses du Haut Atlas et de l’Anti-Atlas, elle constitue également un espace privilégié pour analyser les liens entre zones de plaine et secteurs de piémont. Cette thèse propose ainsi d’examiner l’évolution du peuplement de la plaine et des piémonts adjacents, autour de la capitale Taroudant, du début de l’époque médiévale au début de l’époque moderne (VIIIe-début du XVIIe siècle). Fondée sur une enquête de terrain, cette étude s’appuie sur un corpus de sites archéologiques en grande partie inédit. L’analyse des modes de construction, des structures, et du mobilier de surface a permis de préciser les caractéristiques de la culture matérielle de la région. L’organisation et l’implantation des sites ont également été examinées afin de comprendre les modalités d’installation des populations et leur évolution sur l’ensemble de la période concernée. La ville de Taroudant a par ailleurs fait l’objet d’une analyse spécifique pour cerner l’évolution du centre urbain et son insertion dans un territoire à forte dominante agricole. Enfin, l’ensemble de ces données a été mis en perspective afin de proposer une analyse diachronique du peuplement de la région.

 

Medieval and modern settlement in the Taroudant plain and the Atlas foothills (Morocco) : an archaeological study.

 

 

The Sous plain, in the heart of which the city of Taroudant is settled, is a large alluvial plain in south-west Morocco. Historical sources attest to the agricultural wealth of this region, whose control has been a strategic issue for successive central governments throughout the medieval and modern periods. It thus offers the opportunity to consider the occupation of territory between power centers, major development programs, fortifications and rural settlements. Surrounded by the mountain ranges of the High Atlas and Anti-Atlas, it is also a privileged space to analyze the connections between lowlands and foothills areas. This thesis proposes to examine the evolution of settlement in the plain and adjacent foothills, around the capital Taroudant, from early medieval times to early modern period (VIIIth-early XVIIth century). This study is based on fieldworks, and on a corpus of archaeological sites, which are new for the most of them. The analysis of modes of construction, structures, and surface material allowed to specify the characteristics of the material culture of the region. The organization and location of these sites were examined as well in order to highlight settlement forms and their evolution throughout the period. A specific analysis has also been carried out on the capital city, Taroudant, for identifying changes in the urban center and its insertion in an area dominated by agriculture. Finally, all of these data have been put in perspective to offer a diachronic analysis of the settlement in this region.

 

En savoir plus

Position de thèse