Mme PAOLO DESOGUS - Les choses et les signes. Pour une sémiotique de l’indirect libre dans l’oeuvre littéraire et cinématographique de Pier Paolo Pasolini.

mardi 23 juin 2015
à 15h
à l’Université de Sienne

 

Mme PAOLO DESOGUS soutient sa thèse de doctorat :

Les choses et les signes. Pour une sémiotique de l’indirect libre dans l’oeuvre littéraire et cinématographique de Pier Paolo Pasolini.

 

En présence du jury :

M. GENSINI ( Rome )
M. JOUBERT LAURENCIN ( PARIS 10 )
M. LUGLIO ( PARIS 4 )
M. MANETTI ( Sienne )

 

Résumés :

Cette thèse se propose d’étudier le style indirect libre dans l’oeuvre de Pier Paolo Pasolini à travers un axe de recherche qui peut, schématiquement, se rattacher à deux champs : le champs poétique, concernant l’activité littéraire et cinématographique de l’auteur et le champs théorique, où le
problème de la forme esthétique devient l’occasion pour l’étude des principes linguistiques et sémiotiques qui en permettent la réalisation. Ce double parcours s’articule à son tour en quatre phases de développement : la phase de la « régression » théorisée dans les années quarante pour expliquer divers processus relatifs à l’emploi du dialecte en littérature ; celle de la « connexion sentimentale », notion tirée des Cahiers de prison de Antonio Gramsci pour décrire le rapport entre les intellectuels et les classes subalternes ; celle du discours indirect libre en tant que tel, qui se trouve à la base de la poétique des romans romains des années cinquante, et qui est également présent dans d’autres
oeuvres élaborées plus tard ; et finalement la phase de la subjective indirecte libre, théorisée dans les années soixante pour décrire le style indirect libre au cinéma. La régression, la connexion sentimentale, le discours indirect libre, la subjective libre indirecte constituent le point de contact entre le parcours poétique et dans le même temps théorique de l’auteur. La régression dans la parole de l’autre, ou, comme au cinéma, dans le regard de l’autre, représente en dernière instance la tentative de l’auteur de traduire sur le plan littéraire et cinématographique la réalité de conflits historiques et existentiels.

Things and Signs. The free indirect style in the literary and cinematic works of Pier Paolo Pasolini

 

This doctoral thesis studies the free indirect style in Pasolini’s works through a double path of research. On one hand it takes into account his literary and cinematic production ; on the other it studies the linguistic and semiotic principles on which its free indirect style hinges. This double path has been crossed in the light of four notions that Pasolini developed in his theoretical essays along his artistic activity. The first one is the "regression”, elaborated in the 40s in order to describe the usage of the Friulian dialect of his early poems. The second one is the “sentimental connection”, which Pasolini discovered in Gramsci’s Prison Notebooks and he employed to analyse the relationship between intellectuals and subaltern classes. The third one concerns the free indirect discourse used in Pasolini’s Roman novels of the 50s and studied from a linguistic and semiotic point of view in some essays. The last one is the free indirect subjective theorised in the 60s to describe the cinematic adaptation of the free indirect style. Regression, sentimental connection, free indirect discourse and free indirect subjective are the most important notions of Pasolini’s free indirect style. They show how the author established its
linguistic, political and sentimental relationship with the subalterns that populates his literary works as well as his movies.

En savoir plus

Position de thèse

Suivez Paris-Sorbonne

Liens et partenaires Université Paris-Sorbonne