CYCLE N° 01

VOIR AVEC LES CINQ SENS. SUR LES EFFETS DE SYNESTHÉSIE DANS L’HISTOIRE DE LA PEINTURE
par M. Luc BERGMANS
Maître de Conférences habilité de Civilisation et Littérature néerlandaises
---
Tarif pour 12 cours : 85 €
---
LUNDI14h00
À L’INSTITUT OCÉANOGRAPHIQUE • Grand Amphithéâtre
---
Dates des conférences :
16, 30 octobre
6, 13, 20, 27 novembre
4, 11, 18 décembre
8, 15, 22 janvier
---
Programme : avec vidéoprojections
Toute œuvre picturale a besoin d’un spectateur, dont l’artiste s’efforce à diriger le regard. La vue est donc tout naturellement le premier des sens mobilisés dans ce genre d’expressions artistiques. Il existe cependant un grand nombre de tableaux, où le peintre a convié également l’odorat, le toucher, l’ouïe et le goût afin de créer une expérience intégrale. Nous étudierons dans ce cycle de cours le phénomène de la synesthésie, qui consiste en la stimulation conjointe de plusieurs sens, mais surtout la façon dont les peintres ont su exploiter ce phénomène. Nous voyagerons librement à travers périodes et aires culturelles, en mettant à l’honneur dans chaque séance l’un des cinq sens.
-
1. Introduction. Artistes et spectateurs à la recherche d’une expérience intégrale. Considérations sur le phénomène de la synesthésie.
2. Quand l’image nous donne des frissons. La nudité dans un décor hivernal chez les peintres d’icônes et chez les enlumineurs de manuscrits.
3. Un lapin qui a tout entendu chez Mantegna et des oiseaux qui font trop de bruit chez Giotto.
4. Cris de désespoir et cris de liberté dans la peinture : Edvard Munch et le groupe CoBrA.
5. La création d’Adam par Michel-Ange et le thème du « Noli me tangere » (Ne me touchez pas !).
6. Ressentir Sa douleur pour pouvoir Le suivre. L’expérience empathique de la passion du Christ proposée par les Maîtres de la Dévotion Moderne.
7. Respirer au Paradis ou étouffer en Enfer chez Rogier de la Pasture. Puanteur de décomposition et odeurs de sainteté chez Petrus Christus ou Jan Bruegel de Velours.
8. L’abondance dans la cuisine ou au marché et les représentations de la gloutonnerie.
9. La sensualité religieuse de Pierre Paul Rubens.
10. Les allégories des cinq sens comme genre pictural : Jan Bruegel l’Ancien, Gérard de Lairesse, Jan Lievens et Rembrandt van Rijn.
11. Les peintres impressionnistes et la musique : la recherche de la sensation éphémère auditive ou visuelle.
12. Conclusions et analyse de trois œuvres phares Des caresses de Fernand Khnopff, La mangeuse d’huîtres de James Ensor et Ophélie de John Everett Millais .

Suivez Paris-Sorbonne

Liens et partenaires Université Paris-Sorbonne