Separation
Newsletter

N° 17

17 • PEINDRE L’ENFER, IMAGINER L’AU-DELÀ. LES SOLUTIONS PROPOSÉES PAR LES PEINTRES ITALIENS ENTRE LE XIVe ET LE XVIe s.
par Mme Anne-Sophie MOLINIÉ
Maître de Conférences d’Histoire de l’Art à l’ESPE
---
Tarif pour 12 cours : 85 €
Jeudi13h15 • à La Sorbonne • Amphithéâtre Richelieu
---
Dates des conférences :
13 octobre | 3, 10, 17, 24 novembre | 1er, 8, 15 décembre | 5, 12, 19, 26 janvier
---
Programme : avec vidéoprojections
-
1. Introduction et présentation des sources textuelles sur les fins dernières et plus particulièrement sur l’enfer : la doctrine.
2. Contextes iconographiques : où l’enfer se rencontre. Typologie des lieux de l’au-delà.
3. Les traditions picturales anciennes : images de la mort et de l’enfer, les grands modèles. De la chapelle de l’Arena à Padoue au Camposanto de Pise : un point de rupture.
4. L’aube de la Renaissance, les commanditaires et les fonctions de la représentation de l’enfer.
5. Un système structuré, les péchés et les supplices : catégorisation des châtiments.
6. Principaux motifs mobilisés : la gueule du Léviathan, les eaux gelées et les fournaises…
7. Contrepoints nordiques ou méridionaux, quelques exemples pour mieux dégager les spécificités des enfers italiens.
8. Le traitement des corps, anatomie et quête du salut, une autre forme de justice divine. La mise en scène magistrale de Luca Signorelli à Orvieto.
9. Un profond renouvellement du thème : l’interprétation de Michel-Ange à la chapelle Sixtine. Diffusion et résistances de ce modèle exceptionnel.
10. Enfers florentins, des interprétations de Fra Angelico jusqu’à la coupole de Santa Maria del Fiore peinte par Giorgio Vasari et les frères Zuccari.
11. De la Vénitie aux périphéries alpines, théâtralité, mise en scène et utilisation distanciée de l’enfer.
12. Conclusions, entre histoire des mentalités et anthropologie religieuse.