Separation
Newsletter

Numéro 12 - juin 2016

Présentation

 

C’est autour de deux pôles, morpho-sémantique d’un côté et syntaxe de l’autre, que s’articule le présent numéro de De Lingua Latina. Conformément à l’ambition éditoriale de la revue, les auteurs y éclairent les problématiques en confrontant des points de vue complémentaires, en particulier à travers les interactions entre morphologie, micro-syntaxe et sémantique (Ch.Kircher), entre synchronie et diachronie (articles successifs de Ch.Kircher et J.-P.Brachet), ou par l’éclairage réciproque de synchronies successives du latin (G.Haverling) ou de langues typologiquement proches (langues italiques : J.-P.Brachet, grec : A.Orlandini et P.Poccetti) ou géographiquement voisines (étrusque : G. Van Heems).

La partie morpho-sémantique s’ouvre sur 3 études suffixales. Ch. Kircher étudie successivement les dérivés adjectivaux en -osus et en -bundus depuis leur apparition jusqu’à leur survie romane. Puis J.–P. Brachet dresse un état des lieux des principales hypothèses sur l’origine du suffixe –ndo-. A. Christol clôt cette première partie par l’étude d’une série lexicale de 3 termes apparentés du domaine culinaire, nom de base, diminutif et diminutif du diminutif, dont il explique la polysémie surprenante.

La deuxième partie réunit 3 études de syntaxe verbale et propositionnelle dont deux viennent compléter la publication des Actes du Colloque Ernout 2014 sur le discours rapporté (De lingua latina numéros 10 et 11) : G. Van Heems dresse un état des formes de subordination et des subordonnants en étrusque. G. Haverling étudie l’impact des changements du système verbal sur le discours indirect en latin tardif. C’est aussi au système verbal que s’intéressent, dans le dernier article, A. Orlandini et P. Poccetti, dans une étude sur le(s) futur(s) en latin et en grec embrassant les interactions entre temps, aspect, modalité, agentivité, notamment selon les supports morphologiques.

Lyliane Sznajder

Université de Paris-Ouest Nanterre

 

Table des matières

 

Lexicologie, sémantique :

KIRCHER Chantal : « Les adjectifs latins en –bundus »

KIRCHER Chantal : « Les adjectifs latins en –osus »

BRACHET Jean-Paul :« L’origine du suffixe –ndus  : observations sur les explications proposées »

CHRISTOL Alain : « Offa, Offula, Ofellae  »

 

Syntaxe :

VAN HEEMS Gilles : « Archéologie de la parole : Enquête sur la subordination et le discours rapporté en étrusque »

HAVERLING Gerd V.M. : « Le discours indirect et la question des temps et des modes en latin tardif »

ORLANDINI Anna-POCCETTI Paolo : « Le futur dans les langues anciennes : temps, aspect, modalité ? »

La recherche en chiffres

750 enseignants-chercheurs

230 professeurs

2300 doctorants

300 thèses par an 

Actualités

Documents

Contacts

Maison de la Recherche
28, rue Serpente
75006 PARIS
Tel. 01 53 10 57 00