Numéro 13 - février 2017

Présentation

 

Le numéro de varia qui ouvre l’année 2017 est le lieu de diverses études approfondies de lexicologie et morpho-sémantique qui illustrent la variété des champs que la linguistique peut contribuer à enrichir et éclairer.

Les outils d’analyse de la sémantique interprétative de Fr. Rastier éclairent les jeux de mots des Épigrammes de Martial. L’étude historique et linguistique des sources de la formule Non/ne bis in idem permettent de comprendre le parcours de cet adage juridique toujours actuel. La multiplicité des emplois métaphoriques liés aux activités textiles en grec et en latin mais aussi dans diverses autres langues anciennes et actuelles offre un champ d’application foisonnant à la théorie sémantique des « matrices métaphoriques ». L’étude approfondie, à nouveaux frais, de la formation productive, du latin aux langues romanes, des nombreux verbes parasynthétiques conduit, pour en rendre compte, à établir une classification tripartite au vu de leurs propriétés morphologiques, syntaxiques et sémantico-référentielles.

 

Table des matières

 

English abstracts

 

BROUARD Louise, DELALANDE Juliette, EULER Cécile, HAENSLER Lucas, LUTHON Paul, PAUTRAT Fanny, PERRAUD Manon, de TOLEDO Marie : « Jouer avec les mots : pointe et parcours interprétatifs dans les Épigrammes de Martial »

 

DUCOS Michèle et FRUYT Michèle : « Origine de l’adage juridique Non bis in idem  »

 

GUILLEUX Nicole : « Au fil des matrices métaphoriques : réflexions générales et cas des activités textiles »

 

FRUYT Michèle : « Les verbes parasynthétiques en latin : les interprétations et le 1er type »

 

FRUYT Michèle : « Les verbes parasynthétiques en latin : les 2ème et 3ème types »

La recherche en chiffres

750 enseignants-chercheurs

230 professeurs

2300 doctorants

300 thèses par an 

Actualités

Documents

Contacts

Maison de la Recherche
28, rue Serpente
75006 PARIS
Tel. 01 53 10 57 00

Suivez Paris-Sorbonne

Liens et partenaires Université Paris-Sorbonne