Separation
Newsletter
Partager sur : Facebook Twitter

Quand la guitare [s]’électrise !

Instrument de désir » – en référence à l’ouvrage du musicologue américain Steve Waksman –, la guitare électrique est l’une des révolutions majeures de la musique du XXe siècle. Symbole de modernité dans les années 1950, cette reine du rock’n’roll et du blues a bousculé les modes de vie et de pensées. Dès ses premiers larsens, elle a su réunir mélomanes et musiciens autour de pratiques et de procédés compositionnels renouvelés grâce à l’amplification électrique. Cet instrument a depuis conquis le monde et trouvé par-delà les frontières géographiques et culturelles des identités musicales très diversifiées. Il a de plus acquis un statut d’icône et accompagné de profondes mutations, dont certaines en marge de tout cadre artistique. La guitare électrique intéresse aujourd’hui de nombreuses communautés (fabricants, guitaristes, collectionneurs, chercheurs, compositeurs, interprètes) qui enrichissent de leurs points de vue complémentaires les connaissances et la compréhension d’un instrument résolument complexe.

Les communications contribueront à la réflexion autour de quatre thèmes : Facture instrumentale, Répertoires et pratiques, Pédagogie, Lieux et milieux.

Communications, table-rondes, concerts, etc.

Événement organisé par le Collegium Musicæ, l’IReMus (CNRS, Université Paris-Sorbonne, BnF, ministère de la Culture), le Centre Georges Chevrier (Université de Bourgogne), le Musée de la musique, Cité de la musique - Philharmonie de Paris, l’équipe LAM de l’Institut Jean Le Rond d’Alembert (Université Pierre et Marie Curie) et l’Ircam.

Avec le soutien du Groupe Spécialisé d’Acoustique Musicale (GSAM), de la Société Française d’Acoustique (SFA) et du MuPop.
Dans le cadre de Mani-Feste-2016, festival de l’Ircam.

Informations pratiques

Entré libre dans la limite des places disponibles
Dates : jeudi 23 juin et vendredi 24 juin 2016
Horaires : de 9h30 à 18h
Lieu : Musée de la musique, Cité de la musique - Philharmonie de Paris