Separation
Newsletter

Sabrina (Master Littératures comparées), "Cyrano de Bergerac"

J’aimerais présenter mon œuvre favorite : Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand. Cyrano de Bergerac est une œuvre qui exalte les valeurs de l’héroïsme et qui donne à tous le « courage d’être des héros » et « d’être admirable, en tout, pour tout ».

Ce livre me tient à cœur dans la mesure où il m’a véritablement donné le goût de la littérature. Déscolarisée pour phobie scolaire, je tombe par hasard sur un extrait du "baiser de Roxane" de Cyrano de Bergerac. Dès lors, je laisse définitivement de côté mes études d’économie et trouve le courage de reprendre des études en littérature pour mon plus grand plaisir.

Baiser. Le mot est doux !

Je ne vois pas pourquoi votre lèvre ne l’ose ;

S’il la brûle déjà, que sera-ce la chose ?

(...)

Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ?

Un serment fait d’un peu plus près, une promesse

Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,

Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ;

C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,

Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille,

Une communion ayant un goût de fleur,

Une façon d’un peu se respirer le cœur,

Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme !

J’aurais pu seulement recommander cette œuvre comme une simple pièce de théâtre sentimentale très plaisante à lire. Mais selon moi, Cyrano de Bergerac incarne bien plus que cela.

Cyrano, c’est avant tout l’Honneur, la Bravoure, la Gloire, la Liberté, l’Amour : c’est un idéaliste absolu :"Moi, c’est moralement que j’ai mes élégances.", prêt à se battre pour sa liberté "Empanaché d’indépendance et de franchise". Un homme courageux qui a le sens de l’honneur :"Je ne sortirais pas avec, par négligence, un affront pas très bien lavé".

Mais surtout c’est un être profondément amoureux. Il est l’expression du véritable amour, simple, généreux, fort, pur, noble, absolu : "Qui m’envahit, terrible et jaloux, c’est vraiment De l’amour, (.. ) et pourtant il n’est pas égoïste ! Ah ! que pour ton bonheur je donnerais le mien, Quand même tu devrais n’en savoir jamais rien(...)"

Mais c’est aussi l’histoire tragique d’un homme disgracieux, qui comprend que son amour ne sera pas partagé : "Aïe ! au cœur, quel pincement bizarre ! - Baiser, festin d’amour dont je suis le Lazare !"

Ainsi, Cyrano de Bergerac est l’archétype du héros romantique : grotesque par sa disgrâce physique mais sublime par la beauté de ses écrits, de sa bravoure et de son sens du sacrifice. Il est un personnage d’exception qui décide de vivre loin des conventions et qui prône sa conception philosophique de la vie.