Separation
Newsletter

Un excédent malgré des dépenses supplémentaires

L’année 2015 se solde par un excédent bien supérieur à l’exercice précédent (2014 : 2,9 millions), et ceci malgré les dépenses supplémentaires engagées en cours d’année. Plusieurs facteurs expliquent l’excédent :

► Les engagements de dépenses ont été prudents : l’État a signifié la dotation définitive très tardivement, en juin 2015 et non en décembre 2014 ;

► Les ressources propres ont augmenté de près d’un million par l’effet des taux de changes, qui ont été très favorables pour les revenus tirés d’Abu Dhabi et de la collaboration avec l’Université Renmin en Chine ;

► La formation continue, très dynamique, a plus rapporté que l’année précédente, alors même que l’évolution du contexte réglementaire pouvait laisser prévoir des revenus en forte baisse, comme cela a été le cas dans plusieurs établissements universitaires ;

► Les frais de gestion attribués par l’Idex ont été en très forte augmentation. Les sommes versées ont été, elles aussi, en augmentation, parallèlement au nombre de projets soutenu par l’Idex.

Les bases des comptes financiers de l’Université sont restées identiques avec le maintien des recettes et des ressources propres, et une exécution des dépenses, pour le fonctionnement comme pour la masse salariale, en deçà de ce qui avait été voté dans un budget par ailleurs à l’équilibre.