Interview d’Anne Buisson

Rencontre avec Anne Buisson, chef du service des personnel Biatss à la direction des ressources humaines

Anne Buisson dirige depuis le 15 mars 2017 le service du personnel Biatss à la direction des ressources humaines de l’Université Paris-Sorbonne.

 

Anne Dusseau : Quel a été votre parcours professionnel ?

Anne Buisson : Après des études de droit public et l’obtention d’un diplôme de juriste, j’ai décidé de me présenter au concours des IRA à Metz (Instituts régionaux d’administration). J’ai été affectée à l’Université Paris-Descartes en qualité d’adjointe au chef du service des personnel Biatss. J’ai occupé ce poste pendant deux ans, acquérant ainsi une solide expérience dans le domaine des ressources humaines et une bonne connaissance de l’enseignement supérieur et du fonctionnement de l’université en particulier.

Par la suite, j’ai demandé un détachement auprès du service juridique de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger. Cet établissement public, sous tutelle du Ministère des Affaires étrangères, œuvre pour l’enseignement du français à l’étranger. Ce réseau rassemble 495 établissements scolaires, implantés dans 137 pays. Pendant deux ans, j’étais notamment en charge du suivi du contentieux. L’absence partielle de transposition du code de l’éducation à l’étranger a été l’occasion de créer et de mettre en place des procédures spécifiques.

 

A.D : Pourquoi avoir choisi de rejoindre l’Université Paris-Sorbonne ?

A.B : Je souhaitais revenir dans un service de gestion des ressources humaines car c’est un domaine qui me plaît. J’aime le côté vivant de cette fonction qui permet de participer à l’accompagnement des agents et à contribuer à leur évolution. L’identité forte de Paris-Sorbonne et sa notoriété ont également contribué à mon envie d’intégrer vos équipes.

 

A.D : Quelles sont vos premières impressions ?

A.B : Mon arrivée est récente. Pour le moment, je suis dans une phase d’observation et d’état des lieux. Les différents échanges que j’ai eus avec mes nouveaux collaborateurs font néanmoins émerger des attentes. Celles-ci sont liées à mon expertise juridique. Il existe actuellement, dans le domaine RH, un besoin de sécurisation et de formalisation de certaines procédures

 

A.D : Quelles sont vos priorités ?

A.B : Les priorités actuelles sont classiques. Il s’agit de mener à bien les campagnes de gestion et de fiabiliser les données des systèmes d’informations des Ressources Humaines. Je me laisse le temps pour d’éventuelles réorganisations RH. Le tout est de terminer l’année universitaire dans les meilleures conditions pour pouvoir ensuite amorcer les premiers chantiers à l’automne.

 

A.D : Quel est votre investissement dans Sorbonne Université ?

A.B : Je vais participer à un groupe de travail qui concerne la gestion collective et les commissions paritaires. Dès 2018, un nouveau schéma va être mis en place pour ces instances qui seront communes avec l’UPMC. Ce contexte de fusion est particulièrement stimulant et je perçois depuis mon arrivée une dynamique positive à Paris-Sorbonne autour de ce processus.

 

Suivez Paris-Sorbonne

Liens et partenaires Université Paris-Sorbonne