Le CIEF

Présentation Colloques et conférences Soutenances de thèses Lettres francophones Séminaires

 

Césaire 2013 : parole due

Colloque de Cerisy

4-11 septembre 2013

 

À l’occasion du centenaire d’Aimé Césaire, et pour redire sa « soif irrémédiable », écrivains, artistes, chercheurs, enseignants se réunissent à Cerisy-la-Salle. La recherche a montré toute l’importance de son œuvre, lue et étudiée sur tous les continents, et rappelé combien elle excède les assignations identitaires auxquelles on l’a parfois réduite. Ce colloque se veut le lieu de l’échange et de la réflexion, autour de la certitude que l’œuvre d’Aimé Césaire est aujourd’hui vivace, qu’elle habite notre temps comme un « vouloir obscur » et têtu, comme une « vaste pensée » qui nous est nécessaire. Elle est un mascaret, à contre-courant du flot convenu des évidences ; l’affirmation d’une tendresse et d’une éruption non seulement compatibles mais indissociables. L’œuvre de Césaire, luciole et phénix, engage.

Au-delà de la célébration légitime, et dans la continuité des grands colloques et entreprises éditoriales qui ont rythmé la carrière de Césaire, il s’agira de se pencher à nouveau sur les textes (théâtre, poésie, essais, articles, conférence, correspondance…), qui demeurent et obligent ; de considérer leur fortune dans le monde par le biais des traductions, mises en scène, dialogues entre les arts ; d’envisager enfin leur transmission d’une génération à l’autre, par l’enseignement et la création d’outils d’enseignement. Les communications s’organiseront autour de trois axes :

 

- Lire : exégèse, philologie, poétique, traductions et traductologie, pour retourner aux textes, au mot, à la chair de l’œuvre et en mettre en évidence les fondements et les échappées belles. Ce premier axe accueillera également des travaux de critique génétique, d’histoire de la littérature et d’histoire littéraire.

- Mettre en scène : au sens strict, cet axe réunit les travaux sur les représentations théâtrales, les adaptations pour la scène ou l’écran, depuis le compagnonnage avec Jean-Marie Serreau jusqu’aux adaptations récentes, scénarisées, du Cahier d’un retour au pays natal ; il donne aussi la possibilité d’aborder l’œuvre par le biais de son inscription dans l’espace et dans les arts visuels, dont on sait que Césaire y était attentif (la richesse de ses échanges avec Wifredo Lam et Pablo Picasso a par exemple récemment encore été rappelée)

- Enseigner : état des lieux de la présence de l’œuvre de Césaire dans l’enseignement, avec un regard à la fois historique et actuel, sans limites géographiques a priori, qui amène à formuler des propositions concrètes pour la classe et l’université en se fondant sur un diagnostic de la situation : quand, où, comment, pourquoi inclut-on (ou pas) Césaire au corpus d’enseignement ?

 

Les spécialistes reconnus de cette œuvre auront ici la possibilité d’échanger avec de plus jeunes chercheurs, les artistes et écrivains d’apporter leur regard singulier ; le cadre prestigieux de Cerisy est idéal pour donner à ce centenaire sa pleine signification, et accorder aux discussions un temps riche.

 

Les propositions de communication sont à adresser à Anne Douaire-Banny avant le 30 novembre 2012 à l’adresse suivante : Anne.Douaire@paris-sorbonne.fr

Elles seront formulées en une demi-page et intitulées (titre provisoire).

 

Pour tout renseignement sur le lieu du colloque et les conditions de participation, voir le site du Centre Culturel International de Cerisy (http://www.ccic-cerisy.asso.fr/)

 

Texte de Beïda Chikhi, réédité à l’occasion de l’entrée d’Aimé Césaire au Panthéon.

 

Réunion de l’ACLF

Association des Chercheurs

en Littératures Francophones

suivie d’un atelier littéraire

 

Questions de traduction et d’espace dans

Le Désert Mauve de Nicole Brossard

par Stefania Cubeddu

Université Paris-Sorbonne

Lundi 12 décembre 2011

à 18 h 30

Université de Paris IV - Sorbonne

Bibliothèque du CIEF

Escalier G, 3ème étage, salle J 326

1, rue Victor Cousin,

75005 Paris

Contacts : Stefania Cubeddu : stefaniacubeddu@yahoo.fr

Tania Manca : taniamanca@hotmail.com

 

--------------------------------------------------------------------

 

Tiziano Il Bastione

Colloque International

ACLF

Association des Chercheurs en Littératures Francophones

Avec le soutien du CIEF

Centre International d’Études Francophones

et le soutien du DLFM

Dipartimento di letterature e filologie moderne

et la collaboration de l’Alliance Française et de l’AIEQ

La description au service de l’image

Université de Cagliari

14 et 15 octobre 2011

 

Biblioteca Universitaria

Sala settecentesca

Via Università, 32a

09124 Cagliari

Ci-joint programme téléchargeable

 

Conférences

Conférences dans le cadre du séminaire de Mme Chikhi

"Les genres littéraires"

2e semestre 2012 

 

9 mai - Kateb Yacine et le théâtre populaire algérien. Conférence de Mme Baffet, Université de Strasbourg.

15 mai - Migrance, résilience, reliance. Conférence de Mme Schneider, Université de Caen.

23 mai - Les genres dans l’oeuvre de Georges Simenon. Conférence de Mme Geat, Université de Rome III.

 

Bibliothèque du CIEF de 16h à 18h

Le séminaire est ouvert aux étudiants de Master et aux Doctorants.

 Edouard Glissant est mort le 3 février 2011

Le CIEF lui rend hommage

Mercredi 4 mai 2011

Dans le cadre du séminaire sur les écritures féminines animé par Anne Douaire-Banny, Leïla Sebbar est venue présenter son travail sur Isabelle Eberhardt.

La transcription de la séance (relue et validée par l’auteure), est disponible en cliquant sur l’icône ci-dessous :

Elle se définit comme « une écrivaine dans le siècle – siècle qui commencerait au milieu du XXe siècle – c’est-à-dire lié à une histoire particulière, celle de la France et de ses colonies : guerres de colonisation, de décolonisation, de libération et, liés à cette histoire, tous les effets de déplacement, d’exode, d’exil et donc de rencontres singulières entre ceux qui quittent un pays et ceux du pays d’arrivée. [Ses] personnages sont donc en déplacement. Comment vont-ils vivre ? Comment appréhender leur propre histoire, leur « roman familial » en relation avec l’histoire générale ? C’est ce rapport très fort, et que l’on ne peut ignorer, entre l’intime et le politique qu’[elle] explore. »

Bibliographie indicative :

- Isabelle l’Algérien, Editions Al Manar, avec des dessins de Sébastien Pignon, 2005

- La Blanche et la Noire, Editions Bleu autour, 2008

- Mes Algéries en France. Carnet de voyage, Editions Bleu autour, 2004.

 

 

Merci à Nicolas Hossard pour la transcription.

AAR Web Site
AVERROÈS
La Médiathèque France-Maghreb
Accès vidéo
Pluralité culturelle et enjeux identitaires dans la littérature maghrébine d’expression française
Entretien avec Beïda CHIKHI
Littérature maghrébine d’expression française : essai de définition

Description :
Dans cet entretien, Beïda CHIKHI aborde les problèmes de définition et de dénomination de la littérature maghrébine d’expression française. La difficulté de définir ou de nommer le corpus littéraire maghrébin, explique-t-elle, est due aux diverses orientations politiques et identitaires qui déterminent la participation des écrivains à un imaginaire spécifiquement maghrébin. Elle souligne que cette littérature s’accommode fort bien des multiples ensembles ou sous-ensemble auxquels on la rattache, elle peut être solidaire des autres littératures, francophone ou africaine, sans pour autant renoncer à son ancrage local ou national.

Beïda CHIKHI évoque aussi les figures majeures de cette littérature maghrébine d’expression française. Elle rappelle d’abord la place centrale qui revient à l’Algérien Kateb Yacine. La postérité célèbre en effet son roman, "Nedjma" (1956), comme un modèle d’innovation poétique et de lucidité intellectuelle. Elle évoque par la suite des écrivains comme Dib, Chraïbi, Djebar, Ben Jelloun, Khatibi, Meddeb et Farès. Entre les différentes œuvres de ces écrivains, elle établit des rapprochements en s’appuyant sur ce qui les caractérise en général, à savoir le souci de continuité entre l’ancien et le nouveau, le propre et l’étranger, la fiction et l’autobiographie. A la fin de cet entretien, Beïda CHIKHI souscrit à l’hospitalité littéraire et culturelle qu’offre la francophonie aux écrivains issus du Maghreb et d’ailleurs, et préfère en revanche, minimiser les propos de certains contempteurs qui, sous prétexte d’opposer francophonie institutionnelle et universalité de la littérature, cherchent à favoriser leurs propres intérêts éditoriaux et médiatiques.

HISTORIQUE

DIRECTEURS DU CIEF

– Jeanne-Lydie GORÉ (1974-1990)

– Robert JOUANNY (1990-1997)

– Jacques CHEVRIER (1997-2003)

– Beïda CHIKHI (2003-2012)

- Romuald FONKOUA (2012- )

Actualités

 


PRESENTATION DES ENSEIGNEMENTS DU CIEF 2016-2017

*************************************************


EN LICENCE

L5LM87FR - Littératures francophones

Cours Magistral - Mardi 9h-11h - Amphi Guizot

 

EN MASTER

M1 M3 FR470A - L’idée littérature en francophonie : discours et théories littéraires

Mercredi 11h-13h - Salle D690 (Sorbonne)

M1 M3 FR470B - Les mises en scène de l’écrivain francophone

Mercredi 18h-20h - Salle G063 (Sorbonne)

 

M2 M4 FR470A - Mesures du monde, discours sur la littérature

Mercredi 11h-13h - Salle D690 (Sorbonne)

M2 M4 FR470B - De l’écrit à l’écran. Littératures francophones et cinéma

Mercredi 18h-20h - Salle F671 (Sorbonne)

 

Contacts

Le CIEF

Directeur
M. Romuald FONKOUA, Professeur

Pour rencontrer M. FONKOUA, prendre rendez-vous auprès du secrétariat :

secretariat.cief@listes.paris-sorbonne.fr

florence.lienard@paris-sorbonne.fr

En Sorbonne
1, rue Victor Cousin
75230 Paris cedex 05
Escalier G, 3e étage, Bureau J 327
Tél. : 01 40 46 26 02
Fax : 01 40 46 32 31

HORAIRES

Lundi, Mardi et Jeudi : 9h30-12h et 14h-16h30
Mercredi : 9h30-12h
Vendredi : 14h-16h30

Suivez Paris-Sorbonne

Liens et partenaires Université Paris-Sorbonne