Separation
Newsletter

Colloques et séminaires

Annonce du colloque sur la dédicace

Voir le programme

Annonce de colloque international 
12-14 décembre 2011

Dans le cadre de l’Équipe d’Accueil « Rome et ses Renaissances » (EA 4081) dirigée par Messieurs les Professeurs Carlos Lévy et Gilles Sauron, et par Madame le Professeur Hélène Casanova-Robin, Jean-Claude Julhe, Maître de conférences de latin à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), organise un colloque international qui se tiendra à Paris, les 12, 13 et 14 décembre 2011 sur le thème suivant :

« Pratiques latines de la dédicace : permanences et mutations, de l’Antiquité à la Renaissance. »

Ce thème sera abordé par le biais d’une étude préliminaire sur les différents mots qui, dans le vocabulaire grec et latin, servent à définir ou à décrire ce qu’est la dédicace, que celle-ci concerne un monument ou une œuvre littéraire, voire un simple objet de la vie quotidienne. Une telle approche devrait permettre de replacer la notion de dédicace dans un contexte plus large, à la fois historique, social, religieux et culturel, en croisant les points de vue de tous ceux qu’intéressent la littérature et la philosophie, comme aussi l’histoire de l’art et l’archéologie. Dans le domaine plus particulier de la dédicace littéraire, le thème du « livre offert » invitera à une réflexion sur les lieux de la dédicace (qu’il sera possible d’envisager sous l’angle des rapports qu’elle entretient alors avec la préface, le prologue ou l’épître préfacielle), sur le choix du « dédicataire » ou du « destinataire », — ce qui pourrait contribuer à élargir la recherche aux conditions de mise en circulation des livres et à la question des rapports entre écrivain et lecteur —, ainsi que sur les différentes modalités de la dédicace et sur sa fréquence relative, en fonction des genres littéraires auxquels elle est associée : poésie didactique, prose technique, rhétorique, philosophie, historiographie, poésie lyrique, épique, miscellanées… À travers une réflexion diachronique large, on s’efforcera ainsi de cerner, à partir des exemples grecs, la spécificité « latine » de la dédicace, dans ses enjeux à la fois pratiques et esthétiques, pour mieux comprendre ses orientations nouvelles et ses multiples transformations, depuis les premiers siècles de la République romaine jusqu’à l’orée de notre temps. Le colloque est prévu sur trois journées, et la durée des communications ne devra pas excéder les 30 minutes. Les Actes de ce colloque donneront lieu à publication.

Colloques et séminaires des années précédentes

2010-2011

Colloques organisés par l’équipe

- 22-24 novembre 2010, Lille : colloque « Commenter et philosopher à la Renaissance », organisé par Laurence Boulègue, avec la collaboration de Susanna Longo

- 13-14 janvier 2011, Paris-Sorbonne : colloque sur « Les Présocratiques dans la poésie latine », organisé par Carlos Lévy et Sylvie Franchet d’Espèrey

- 3-5 février 2011, EPHE/Paris-Sorbonne : colloque sur « L’héritage gréco-latin dans la poésie contemporaine, avec la participation de poètes contemporains », org. P. Galand (EPHE) et B. Gorrillot (Valenciennes)

- juin 2011 ? : Naples, colloque international sur Stace et son influence sur les poètes et les peintres de Naples, de l’Antiquité à la Renaissance, organisation P. Galand (EPHE), Gilles Sauron (U. de Paris-Sorbonne), H. Casanova-Robin (U. de Paris-Sorbonne), M. Deramaix (U. de Rouen / IUF), G. Abbamonte (Università Federico II), G. Germano (Università degli Studi)

- fin 2011 : EPHE, Université de Paris-Sorbonne, Colloque sur les traités de Poétiques de la Renaissance, organisation H. Casanova-Robin (U. de Paris-Sorbonne), P. Galand (EPHE), V. Leroux (U. de Reims), E. Séris (U. de Paris-Sorbonne)

Colloques organisés par des collaborateurs de l’équipe

- 14-16 octobre 2010, Amiens : Congrès « poésie, histoire, politique, dans la tradition latine au Moyen Âge et à la Renaissance »

- 30 novembre - 2 décembre 2010 : Centre d’Etudes Supérieures de Tours, Colloque international sur l’humaniste André Alciat (1492-1550), philologue, juriste et poète, organisation Anne Rolet (U. de Nantes/ IUF) et Stéphane Rolet (U. de Paris 8), avec la collaboration de Perrine Galand (EPHE) et de Bernard Pouderon (Université et CESR de Tours / IUF).

- automne 2010, EPHE : colloque « Nouveaux regards sur les "Apollons de collège" : figures du professeur humaniste en France dans la première moitié du XVIe siècle », org. M. Ferrand (EPHE) et N. Istasse (Bibliothèque royale de Belgique)

- avril 2011, EPHE : « Le monde gréco-latin aujourd’hui : science-fiction, ’fantasy’ et fantastique », org. D. Nouvel et S. Provini, avec la collaboration de P. Galand

 


2009-2010

Organisation Perrine GALAND (E.P.H.E.) et Carlos LEVY (PARIS IV), avec la collaboration d’Hélène CASANOVA-ROBIN (PARIS IV) et Gilles SAURON (Paris IV)

 

 

Les deux images suivantes illustrent le thème annuel de l’Equipe : La représentation des élites : aristocratie politique et aristocratie intellectuelle qui donnera lieu à deux journées d’études en avril (voir ci-dessous)

philosophe cynique philosophe cynique avec son toutou, par Nicolas Gosse (1787-1878) et Auguste Vinchon (1789-1855), huile sur toile, Paris, Musée du Louvre

La cour de Mantoue par Mantegna, dans la Chambre des époux, palais ducal de Mantoue

Colloques organisés par l’équipe

 

- 14-15 décembre 2009 : colloque « Représentation(s) du poète dans la poésie à travers les siècles : du monde antique à l’ère contemporaine », organisé par Alain Billault et Hélène Casanova-Robin, avec la collaboration de Virginie Leroux Voir le programme

- 2-3 avril 2010 : colloque sur « Le tyran et sa postérité. Réflexions sur les figures du pouvoir absolu de l’Antiquité à la Renaissance », organisé par Laurence Boulègue, Hélène Casanova-Robin, Perrine Galand, Carlos Lévy et Gilles Sauron Voir le programme

- 24-25 juin 2010 : colloque sur « la représentation », organisé par les doctorants de l’équipe (Serpente, salle D 223) Voir le programme Colloques organisés par des collaborateurs de l’équipe Séminaires de doctorants rattachés à l’équipe

- Séminaire « Polysémies. Littérature, arts et savoirs de la Renaissance », École normale supérieure, 29 rue d’Ulm, 75005 Paris : Feindre. Voir le programme


2008-2009

SEMESTRE 1

 

- 27-29 novembre : Colloque international co-organisé par l’université de Gand, le Centre Budé, l’université de Paris 7, l’université de Bologne, l’université de Florence, dans le cadre des activités de l’Ecole doctorale européenne sur l’Humanisme : "Tradition et créativité dans les formes gnomiques en Italie et en Europe du nord, XIVe-XVIIe siècles" org. Sabine Verhulst (Gand) avec la collaboration de R. Cardini (Florence), P. Galand (EPHE-Sorbonne), Gino Ruozzi (Bologne), J. Vignes (Paris 7) programme

- 3-6 décembre 2008 : à Prato, Italie, dans le cadre de l’Ecole Doctorale Européenne sur l’Humanisme (Université de Florence), aura lieu un colloque international : Le radici umanistiche dell’Europa. La diffusione europea del pensiero del Valla, organisation Roberto Cardini et Mariangela Regoliosi de l’Université de Florence. Plusieurs membres de l’EA 4081 participent à ce colloque, qui sera suivi d’une Assemblée du Collège doctoral. programme

- samedi 10 janvier 2009 : Journée dédiée à Madame le professeur Jacqueline Dangel (Paris-Sorbonne), invitée d’honneur : Aulu-Gelle et la poétique : les Nuits attiques à travers les âges organisée par P. Galand à l’Ecole pratique des Hautes Etudes et l’Université de Paris-Sorbonne programme provisoire SEMESTRE 2

- 5-6 mars 2009 : Colloque international à l’Ecole pratique des Hautes Etudes et l’Université de Paris-Sorbonne Hérodote à la Renaissance organisé par Susanna Longo (Université de Lyon III), en collaboration avec Laurence Boulègue (Université de Lille III-IUF) programme provisoire

- 27-28 mars 2009 : Colloque international, Ecole pratique des Hautes Etudes et Université de Paris-Sorbonne, Le mariage chez les juristes et les poètes à la Renaissance organisé par P. Galand et G. Rossi. Il s’agit de la suite du colloque international organisé à la faculté de droit de l’Université de Vérone l’an passé. Le but de ces rencontres est mieux comprendre un objet réel et historique commun aux juristes et aux littéraires, le mariage à la Renaissance, à la fois dans sa nouvelle réglementation juridique contemporaine et dans la représentation originale qu’en donnent les poètes de l’époque, c’est-à-dire à travers deux types de discours ayant chacun au départ leur codification contraignante et leur intertextualité, qu’ils dépassent pour s’adapter au présent.

- 3-4 avril : Journées d’études de l’Equipe sur le thème suivant : vendredi 3 avril INHA (Institut National d’Histoire de l’Art), 2 rue Vivienne, 75002, salle Perrot, 14h-18h 14h-14h30 : Sandra Provini (Paris-Sorbonne), « Princes, prélats et poètes dans les poèmes héroïques sur les premières guerres d’Italie (1494-1515) » 14h30-15h00 : Louise Katz (EPHE) : « Elites politiques, élites intellectuelles dans les préfaces de l’imprimeur Josse Bade (1462-1535) » 15h00-15h30 : Mélanie Bost-Fievet (Paris-Sorbonne) : « Elites politiques, élites intellectuelles chez Jean Salmon Macrin (1490-1557) » 15h30-16h00 : discussion-pause 16h00-16h30 : Nathaël Istasse (Bibliothèque Royale, Bruxelles) : « Le Chevalier Ulrich von Hutten et le pédagogue-moraliste Joannes Ravisius Textor : regards croisés sur les misères auliques » 16h30-17h00 : Catherine Pézeret (Paris-Sorbonne) : « Elites politiques, élites intellectuelles chez Etienne Dolet » 17h00-17h30 : Jordi Pia (EPHE) : « Du De natura Deorum de Cicéron à l’Abrégé de Lucius Annaeus Cornutus (Ier siècle ap. JC) » 17h30-17h45 : discussion samedi 4 avril, EPHE, à la Sorbonne, 45-47 rue des Ecoles, escalier E, 1er étage droite, salle Gaston Paris, 10h-12h30 10h00-10h30 : Alice Lamy (Paris-Sorbonne) : « La représentation des élites et leur rôle dans la philosophie des grands maîtres de la scolastique (1250-1430) » 10h30-11h00 : Bénédicte Delignon-Delaunay (ENS-LSH) : « La représentation de l’aristocratie sénatoriale chez Perse : portrait à charge ou à décharge ? » 11h00-11h30 : discussion- pause 11h30-12h00 : Anne Raffarin (Paris -Sorbonne) : « Les ’tre corone’ dans la littérature des débuts de l’humanisme italien » 12h00-12h30 : Marie-Françoise André (EPHE) : « La nouvelle image humaniste des aristocrates français au début du XVIe siècle : Bérauld et les trois frères Coligny » 11h30-12h00 : discussion – clôture du colloque

- mai-juin 2009 : Série de conférences d’Evrard Delbey, professeur à l’université de Nice, sur le thème : « Beauté et laideur dans la littérature antique et humaniste » 22 mai : Platon et Cicéron 29 mai : Les poètes élégiaques 5 juin : Apulée - Augustin 12 juin : Ficin - Pontano 19 juin : Agostino Nifo dans le cadre du séminaire de P. Galand, EPHE, vendredi de 12h à 14h, salle Delamarre, à la Sorbonne, 45-47 rue des Ecoles 75005 Paris, escalier E, 1er étage à droite


Séminaires


- SÉMINAIRE DE PERRINE GALAND (master 1 et 2, doctorat EPHE/ Université de Paris-Sorbonne) Ecole pratique des Hautes Etudes, Sciences historiques et philologiques À la Sorbonne, 45-47 rue des Ecoles F-75005 Paris Esc. E, 1er étage droite Les vendredis 12h-14h, salle Delamarre

I. Théories et pratiques poétiques de l’Humanisme (XVIe siècle) : La poésie (latine et française) des Parlementaires, dans la seconde moitié du XVIe siècle en France ; autour de Guillaume de Calvimont, cousin d’Etienne de La Boétie, et de quelques autres (le statut de leur activité poétique ; une tradition érasmienne tardive ; la question du bilinguisme). Le séminaire est consacré depuis de nombreuses années aux théories et aux pratiques poétiques de la Renaissance italienne et française, et parfois aussi de l’humanisme du nord. Une attention spéciale est portée à la poésie d’expression personnelle souvent plus développée en latin qu’en langue vernaculaire et aux thèmes de réflexion qu’elle offre au lecteur moderne : fonction de la poésie dans la société, émergence de l’écriture individuelle, évolution des genres et imitation des anciens, visées esthétiques et lien avec les arts, rapport à la religion. Les membres des Parlements de France, notamment du Parlement de Paris, sont d’abord des juristes et des magistrats, soucieux d’accomplir un devoir collectif ; mais ils sont aussi des humanistes, nourris de culture antique et héritiers de la Renaissance italienne, et portés comme eux par un intérêt croissant pour l’expression du moi, désireux de cotôyer les intellectuels (l’un des premiers « salons » français est celui de la famille Deloyne-Morel, issue de ce même milieu de robins, où les femmes ont une place importante )- II. Edition, traduction et commentaire de textes humanistes, en collaboration avec Loris Petris, professeur à l’Université de Neuchâtel (Suisse) : le livre I des Carmina du chancelier de France Michel de L’Hospital (1505-1573), suite et fin. Lors de ces séances, les derniers poèmes latins du livre I non encore explorés seront traduits et commentés collectivement, en vue d’une publication aux Editions Droz. III. Evrard Delbey, professeur à l’Université de Nice : « Beauté et laideur dans la littérature antique et humaniste »

22 mai : Evrard Delbey (Université de Nice) : « Beauté et laideur dans la littérature antique et humaniste ». 1. Platon et Cicéron 29 mai : Evrard Delbey (Université de Nice) 2. Les poètes élégiaques 5 juin : Evrard Delbey (Université de Nice) 3. Apulée - Augustin 12 juin : Evrard Delbey (Université de Nice) 4. Ficin - Pontano 19 juin : Evrard Delbey (Université de Nice) 5. Nifo Remarques :
- ce séminaire est validé à l’université de Paris-Sorbonne, par convention entre Paris-Sorbonne et l’EPHE
- le latin pratiqué à la Renaissance correspond soit au latin classique, soit au latin tardif, il n’exige aucune connaissance spécifique
- SÉMINAIRE D’ HELENE CASANOVA-ROBIN (master 1 et 2, doctorat, Université de Paris-Sorbonne) Littérature latine de la Renaissance Semestres 1-2 La tradition de la poésie bucolique latine du Moyen Âge à la Renaissance. Le succès des Bucoliques de Virgile à travers les âges suscite un engouement durable pour ce genre poétique et les plus grands noms de la latinité médiévale et humaniste entendent y laisser leur empreinte. Le genre connaît alors une évolution notable, tantôt investi par l’allégorie, tantôt support d’écriture personnelle tendant vers l’autobiographie, il demeure associé à l’évocation d’un loisir lettré et d’une conception épicurienne du bonheur. L’étude portera sur les grands textes de bucoliques latines dont l’impact reste majeur sur la littérature et l’art européen, si l’on songe aux innombrables « pastorales » et autres « bergeries » et «  Arcadies ». Jeudi 14h-16H Maison de la Recherche (rue Serpente) S 001
- SEMINAIRE DE MARC DERAMAIX, master 1 et 2, doctorat, Ecole pratique des Hautes Etudes, Sciences historiques et philologiques À la Sorbonne, 45-47 rue des Ecoles F-75005 Paris Esc. E, 1er étage droite Traduction et étude de l’Actius de Pontano sur la fabrique du vers virgilien ; réception, contexte, commentaires. S1 : 21 nov, 5 et 19 déc, 16 et 30 janv, 6 fév. S2 : 6 et 20 mars, 15 et 29 mai, 5 et 19 juin.

- SEMINAIRE D’ELEVES "POLYSEMIES. LITTERATURE, ARTS ET SAVOIRS DE LA RENAISSANCE" 2009-2010 SÉMINAIRE ORGANISÉ PAR :
- Céline Bohnert (Reims-Champagne Ardennes)
- Nicolas Correard (Paris VII)
- Karine Descoings (Paris IV)
- Catherine Déglise (Paris)
- Arnaud Laimé (Paris VIII) Fantaisie Sous la plume de Montaigne, la fantaisie est placée à la croisée des chemins entre un processus cognitif universel et un trésor mental amassé au fil d’expériences singulières : elle est une faculté qu’il convient de tenir en bride mais aussi l’expression d’une nature unique. Si le terme grec phantasia, dérivé de phôs, la « lumière », désigne à l’origine la faculté commune de se représenter mentalement le sensible, l’équivalent français, « fantaisie », en est venu à évoquer les chimères individuelles, les caprices et les vagabondages intellectuels. Ce terme, réservé dans l’Antiquité à des emplois savants, dans les réflexions philosophiques, esthétiques ou rhétoriques, pour désigner une faculté qui participait du processus cognitif, a pourtant toujours suscité une certaine défiance liée à sa dépendance envers les images et la sensation, dont la fiabilité et l’universalité demeuraient problématiques. Au cours de la période moderne, la notion perdra de sa densité conceptuelle et suscitera une défiance plus grande encore, comme l’imagination, « maîtresse d’erreur et de fausseté » voire « folle du logis », avec laquelle elle se confond parfois. La Renaissance apparaît comme une étape essentielle dans l’évolution de la notion : c’est à ce moment peut-être que le terme recouvre sa plus grande richesse notionnelle. Cette polysémie, constituée au carrefour de l’héritage antique et de réélaborations philosophiques, artistiques et poétiques nouvelles, annonce le basculement d’une conception de la fantaisie comme faculté universelle vers l’idée de la singularité individuelle éventuellement capricieuse. Le séminaire cette année sera ainsi consacré à la fantaisie, dont nous examinerons les enjeux dans les domaines de la connaissance, de l’action et de la création. En articulant le sensible et l’intelligible, la fantaisie nous permettra d’explorer les théories de la sensation et de ses pathologies, la question des passions aussi bien que les mécanismes de la pensée. La notion, qui interroge également la pensée de la représentation, pourra éclairer le débat sur la mimesis, le paragone des arts et le rôle dévolu à l’image, origine et fin de la production artistique. On explorera ses liens à des notions comme l’enargeia rhétorique, l’imagination, la rêverie et le caprice. On ne négligera pas non plus les termes dérivés comme phantastique, fantasier, fantastiquer, fantasme ou même fantôme. Enfin, alors qu’émerge au cours du siècle l’idée de fantaisie singulière, il faudra voir comment le terme a pu se décliner sous une série de formes esthétiques, voire de genres, propres aux différents arts, en musique, en peinture ou en littérature. Les séances auront lieu les LUNDIS de 17h à 19h à l’immeuble Rataud, niveau
- 1, salle INFO 2 les 17 novembre, 15 décembre, 12 janvier, 9 février, 16 mars, 27 avril, 18 mai, 8 juin programme 2008-2009

- SEMINAIRE D’ELEVES de l’ENS SUR LA LITTERATURE NEO-LATINE ET LES ARTS "Nouveaux regards sur le monde des arts à la Renaissance"

programme 2008-2009 L’étude du néo-latin met en résonance un éventail de disciplines : la littérature classique, l’histoire de l’art, la philosophie et la littérature de la fin du Moyen Age jusqu’au XVIe siècle. Les textes latins de la période, souvent méconnus, proposent de nouvelles pistes de recherche , en particulier pour la théorie des arts. La prose d’Erasme, Ficin, ou Pic de la Mirandole, a fortement marqué la pensée esthétique ; la poésie de Pétrarque de Boccace, d’Ange Politien et de bien d’autres à travers l’Europe est au centre d’imitations et d’innovations, littéraires et artistiques. Le néo-latin témoigne d’un temps de dialogue intense entre pays, entre siècles, entre formes d’expression. Ce séminaire d’élèves se propose de faire découvrir la littérature néo-latine dans ses rapports avec la création artistique de son temps. Si vos sujets de recherche vous ont amenés à croiser l’étude des textes et des images, qu’il s’agisse de programmes iconographiques, de philosophie esthétique, d’éditions ou de manuscrits illustrés, nous attendons avec impatience vos propositions de communications.Ce séminaire s’adresse à de jeunes étudiants d’horizons divers ( lettres classiques, histoire de l’art, littérature française, philosophie, histoire), pas nécessairement latinistes : les textes étudiés devront donc être proposés avec une traduction.
- Le séminaire d’élèves Artes (ENS Ulm) se propose de faire découvrir à de jeunes étudiants la littérature latine de la Renaissance à travers ses rapports avec les arts figurés et la musique, et de favoriser les rencontres entre chercheurs travaillant sur ces questions. Si donc vous êtes amenés dans lecadre de vos travaux à réfléchir sur les rapports entre texte et image ou entre texte et musique, ou plus largement sur les questions d’esthétique propres à la Renaissance et quelle que soit votre spécialité, nous vous invitons à nous transmettre vos propositions d’interventions. Nous vous invitons également à assister à nos séances qui auront lieu le mardi de 16h à 17h30, deux fois par mois à l’ENS Ulm en salle annexe archéologie, au premier semestre. programme 2008-2009 Sarah Charbonnier Mélanie Bost-Fievet

Colloques, séminaires

Actualités

Voir ici

Derniers colloques organisés par l’équipe (2012-2013)

« Le regard de l’exilé », colloque international organisé par François Prost les 3, 4 et 5 avril, 24 et 25 juin 2013.

« L’Invention de la Méditerranée : repères antiques et médiévaux, héritage renaissant » journée d’étude organisée par Anca-Cristina Dan et Jean Trinquier à la Sorbonne et à l’ENS les vendredi 26 et samedi 27 octobre 2012 avec le soutien de l’EA « Rome et ses renaissances », de l’UMR AOROC et du Labex TransferS.


« La question du sens » : colloque international des doctorants de l’EA 4081, les 28 et 29 juin 2012

 

« Pratiques latines de la dédicace : permanences et mutations, de l’Antiquité à la Renaissance », 12-14 décembre 2011

 


Liste des colloques organisés par des membres de l’équipe depuis 2007

2007

  • 3-5 mai 2007 : Colloque international Ovide, figures de l’hybride. Illustrations littéraires et figurées de l’esthétique ovidienne, organisé par H. Casanova-Robin, alors MCF à l’Université de Grenoble Stendhal-Grenoble 3
  • Octobre 2007 : C. Lévy, organisateur avec B. Cassin du colloque international "Qu’est-ce qu’un acte de parole ?", à Paris.
  • Octobre 20007 : C. Lévy, organisateur avec M. Baratin du colloque international de l’ENS de Lyon : "Acculturation des concepts et motivation terminologique à Rome"
  • Novembre 2007 : C. Lévy, organisateur avec P. Galand-Hallyn et G. Sauron du colloque international à l’INHA "L’art à l’épreuve de la philosophie".

2008

    • Trois journées d’étude consacrées à La certitude de l’Antiquité à la Renaissance organisées par C. Lévy et P. Galand, rassemblant les différentes composantes de l’Équipe ainsi que des chercheurs invités :
      1. journée I : 26 janvier 2008, « Certitude et identité » 
      2. journée II : 29 mars 2008, « Certitude et méthode » 
      3. journée III : 31 mai 2008 : « Certitude et création »
    • La publication des actes de ces journées est à paraître sous la direction de S. Longo aux éditions Classiques-Garnier)
    • Mai 2008 : C. Lévy organisateur avec M. Bonazzi (Milan) et C. Steel (Leuven) du colloque de Gargnano (Milan) sur "Vie théorétique et vie pratique".
    • Février 2008, organisation (dans la continuité des années précédentes) par P. Galand, de deux conférences sur la poétique d’Horace et sa réception à la Renaissance, en collaboration avec Jean Vignes (TAM, Paris-Diderot-Paris 7) : Journée I, Paris 7, 22 février 2008 ; Journée II, Paris 7, 13 juin 2008.
    • 27-29 octobre 2008, Université de Gand, colloque international co-financé par l’E.A. 4081, Bologne, Paris VII, Gand (italianistique) et le Centro sul Classicismo de Prato (fédérateur de l’École doctorale européenne sur l’Humanisme) : Tradition et créativité dans les formes gnomiques en Italie et en France (XVe-XVIIe siècles), organisation P. Galand (EPHE), Gino Ruozzi (Bologne), Sabine Verhulst (Gand), Jean Vignes (Paris 7) et R. Cardini (Florence) (paru aux éditions Brepols, collection Latinitates)

2009

      • Janvier 2009 : Colloque sur « La poétique d’Aulu-Gelle et sa réception à la Renaissance », organisé par P. Galand-Hallyn comme prolongement de la série des conférences sur la réception humaniste des auteurs tardo-antiques, organisée en 2007-2008. Les conférences et le colloque seront publiés.
      • 2-6 mars 2009 : Colloque sur « la réception d’Hérodote à la Renaissance » — thème inédit — organisé par S. Longo, membre de l’EA, en association avec le Centre V. Saulnier (Paris-Sorbonne) et l’UMR 8163 « Savoirs, textes et langages », actes publiés chez Brepols, Turhnout, sous presse
      • 27-28 mars : Colloque Le mariage chez les juristes et les poètes. L’enquête comparative sur la représentation du mariage chez les juristes et les poètes humanistes (italiens et français), déjà fructueusement commencée lors d’un colloque à Vérone dans le quadriennal précédent, a été poursuivie et complétée par un colloque organisé cette fois à Paris-Sorbonne, par P. Galand, H. Casanova-Robin et G. Rossi (univ. Vérone). Cette étude sur les codes et topoi respectifs des deux langages juridique et poétique qui décrivent un même objet anthropologique, tout en cherchant à le rénover et l’assouplir, malgré le poids d’une longue tradition, dans un même idéal humaniste, donnera lieu à publication d’un volume.
      • Juin 2009 : C. Lévy organisateur du colloque international "Cicéron et les Présocratiques" à l’ENS Ulm
      • Décembre 2009 : colloque international organisé par H. Casanova-Robin et A. Billault sur « La représentation du poète dans l’Antiquité jusqu’aux temps modernes », réunissant des hellénistes, des latinistes classiques, des spécialistes de littérature comparée, français et étrangers. La publication, sous presse, prend la forme d’un volume collectif, introduit présenté et assemblé par H. Casanova-Robin et A. Billault intitulé Le poète au miroir de ses vers. Représentations de l’artiste en poésie de l’antiquité à l’âge moderne, Grenoble, J. Millon, sous presse.

2010

      • Janvier 2010 : C. Lévy organise avec Annie Hourcade et Anne-Logeay (Université de Rouen et en Sorbonne) le colloque "Quid novi" portant sur l’idée de modernité chez les Anciens.
      • avril 2010  : Colloque international sur Le tyran. Figure du pouvoir absolu dans la latinité de l’Antiquité à la Renaissance  : rencontre qui a rassemblé des latinistes de diverses époques, spécialistes de philosophie, d’historiographie ainsi que des historiens de l’art antique. Les communications, remaniées ont permis de composer un volume scientifique collectif, dirigé par les organisateurs du colloque : L. Boulègue, H. Casanova-Robin et C. Lévy, sous presse, Paris, Classiques-Garnier 2012.
      • 24-25 juin 2010, H. Casanova-Robin et C. Lévy organisateurs du colloque international de jeunes chercheurs "La représentation : enjeux littéraires, artistiques et philosophiques, de l’Antiquité au XVIIIe siècle", en Sorbonne, réunissant les doctorants de l’Équipe, ainsi que ceux inscrits dans le cadre du doctorat international sur l’Humanisme (Paris-Sorbonne/ Florence).
      • novembre 2010 : S. Longo et L. Boulègue organisent Commenter et philosopher à la Renaissance, symposium international Université de Lille 3, 22-24 novembre 2010.

2011

      • Janvier 2011 : C. Lévy,organisateur avec Sylvie Franchet d’Espèrey (Paris-Sorbonne) du colloque :" Les Présocratiques dans la philosophie romaine" en Sorbonne.
      • Février 2011  : C. Lévy, organisateur avec G. Magnaldi (Turin), à Turin, du colloque "Vestigia notitiai. Indicazioni medolologiche negli scritti di Michelangelo Giusta".
      • 3-5 février 2011 : P. Galand, co-organisatrice avec B. Gorrillot (Université de Valenciennes) d’un colloque sur L’héritage gréco-latin dans la poésie contemporaine, avec la participation de poètes contemporains à la Sorbonne (à paraître Genève, Droz).
      • Avril 2011  : C. Lévy, organisateur avec J.-B. Guillaumin du colloque international "Plato latinus" à Gargnano, Milan.
      • 4 novembre 2011  : C. Ferradou organise la journée d’étude « George Buchanan : Textes et Traductions » à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Institut du Monde Anglophone), en collaboration avec Armel Dubois – Nayt, avec le soutien de l’E.A. 4398 : PRISMES, de l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et du GDRI CLARo (UMR 8163 : « Savoirs, Textes, Langage »), de l’Université de Lille 3 ; publication des actes en ligne prévue à l’automne 2012.
      • Décembre 2011 : J.-C. Julhe organisateur du colloque international « Pratiques latines de la dédicace » à l’Université Paris-Sorbonne.

2012

      • Mai 2012  : C. Lévy, organisateur avec Montserrat Jufresa (Université de Barcelone) du premier colloque franco-catalan, à Barcelone, sur le thème « Philosophie et littérature dans l’Antiquité ».
      • 28-29 juin 2012, H. Casanova-Robin et C. Lévy organisateurs du colloque international de jeunes chercheurs "La question du sens", en Sorbonne, réunissant les doctorants de l’Équipe, ainsi que ceux inscrits dans le cadre du doctorat international sur l’Humanisme (Paris-Sorbonne/ Florence).
      • Octobre 2012 : H. Casanova-Robin, organisatrice avec D. James-Raoul du Congrès international de la Société d’Études Médio et Néo Latines à l’université de Bordeaux 3, sur le thème : « Rhétorique, stylistique, poétique : entre théorie et pratique ».

 

 

Implication de l’Équipe dans l’organisation de colloques
dans d’autres universités,

en plus de ceux déjà cités ci-dessus (Rouen, Gand, Turin, Milan, Barcelone)

 

 

    • Dijon (université de Bourgogne) : colloque international « « L’image de la ‘petite patrie’ provinciale chez les écrivains de la Renaissance », les 22-23-24 mars 2012, organisé par Sylvie Laigneau-Fontaine
    • Bordeaux (université Michel de Montaigne, Bordeaux 3) : « les cinq sens  », organisé en plusieurs journées (octobre 2011, 30 mars 2012), suivi d’un colloque international à l’automne 2012 : communications de H. Casanova-Robin (30 mars 2012), d’Ana-Maria Misdolea (doctorante, octobre 2012).

 

 

 

Archive des annonces de colloques et séminaires sur le site

Programme du colloque « Pratiques latines de la dédicace »

Voir l’annonce du colloque

Colloque international
« Pratiques latines de la dédicace : permanences et mutations, de l’Antiquité à la Renaissance »

Université de Paris-Sorbonne, Salle des Actes,
12, 13 et 14 décembre 2011,

organisé par Jean-Claude Julhe (Université de Paris-Sorbonne),
dans le cadre de l’E.A. 4081 : « Rome et ses renaissances » (dir. Carlos Lévy),
avec le soutien de l’E.D. I : « Mondes anciens et médiévaux » (dir. Paul Demont),
de l’E.A. 1491 : « Édition et commentaire des textes grecs et latins » (dir. Alain Billault),
et de l’Institut Universitaire de France : Valéry Laurand (Université de Bordeaux 3) et Virginie Leroux (Université de Reims).


LUNDI 12 DÉCEMBRE

 

13 h 45 : Accueil

 

14 heures : Ouverture du colloque par le Professeur Georges Molinié, Président de Paris-Sorbonne

 

Introduction : « La dédicace dans l’Antiquité gréco-romaine : entre pratique et discours »

 

  • 14 h 15 : Michel Briand (Univ. Poitiers) : « Le vocabulaire grec de la dédicace : du rite au discours »
  • 14 h 45 : Annie Dubourdieu (UMR 8010, Anthropologie et histoire des mondes anciens) : « Le pouvoir de la parole dans la dédicace religieuse »
  • 15 h 15 - 15 h 30 : Discussion
  • 15 h 30 - 16 h : Pause

 

Première partie : « La dédicace dans la poésie grecque ancienne »

 

  • 16 h : Christine Hunzinger (Univ. Paris IV) : « Destinataire et “sphragis” dans la poésie grecque archaïque »
  • 16 h 30 : Christine Kossaifi (CELIS, Univ. Clermont-Ferrand) : « Quand le poète s’amuse : les jeux de la dédicace dans la poésie de Théocrite »
  • 17 h : Evelyne Prioux (CNRS, Paris) : « Les figures de destinataires dans la poésie alexandrine de la première moitié du IIIe siècle av. J.-C. »
  • 17 h 30 – 17 h 45 : Discussion

 

MARDI 13 DÉCEMBRE

 

Deuxième partie : « Les genres littéraires “dédiés” dans la Rome ancienne »

Première section : « Philosophie, historiographie, prose technique »

  • 9 h : Carlos Lévy (Univ. Paris IV) : « Varron, improbable destinataire des Academica de Cicéron »
  • 9 h 30 : Pietro Li Causi (Univ. Palermo) : « Ebuzio Liberale : un dedicatario senza dedica nel De Beneficiis di Seneca »
  • 10 h – 10 h 15 : Discussion
  • 10 h 15 – 10 h 45 : Pause
  • 10h 45 : Marielle De Franchis (Univ. Paris IV) : « Pour qui écrit Tite-Live ? »
  • 11 h 15 : Thérèse Fuhrer (Univ. Berlin) : « La dédicace littéraire et la mise en scène de l’auteur comme savant et expert »
  • 11 h 45 : Jean-Baptiste Guillaumin (Univ. Paris IV) : « Modalités et fonctions de la dédicace dans les textes encyclopédiques latins de l’Antiquité tardive »
  • 12 h 15 – 12 h 30 : Discussion
  • 12 h 30 – 14 h 30 : Déjeuner

Deuxième section : « Poésie augustéenne et flavienne »

  • 14 h 30 : Stephen Harrison (Univ. Oxford) : « Les poèmes dédicatoires d’Horace »
  • 15 h : Sylvie Franchet-D’Espérey (Univ. Paris IV) : « Niveaux et formes de la dédicace dans les Silves de Stace : effet de seuil »
  • 15 h 30 – 15 h 45 : Discussion
  • 15 h 45 – 16 h 15 : Pause
  • 16 h 15 : Laure Chappuis-Sandoz (Univ. Neuchâtel) : « Dédicacer l’obscène : l’exemple des Priapées »
  • 16 h 45 : Jean-Claude Julhe (Univ. Paris IV) : « À propos des épigrammes de Martial “dédiées” à Domitien : une “sacralisation” du livre ? »
  • 17 h 15 – 17 h 30 : Discussion

 

MERCREDI 14 DÉCEMBRE

 

Troisième partie : « Antiquité tardive et Renaissance : de nouveaux enjeux pour la dédicace ? »

Première section : « Enjeux historiques et religieux de la dédicace » 

  • 9 h : Ulrike Egelhaaf-Gaiser (Univ. Goettingen) : « Dedicatory inscriptions of the bishop Sidonius Apollinaris »
  • 9 h 30 : Giuliana Crevatin (Scuola Normale Superiore di Pisa) : « La place de l’histoire dans les prologues dédicatoires de Nicolas Trevet »
  • 10 h : Anne Dupuis-Raffarin (Univ. Paris IV) : « Dédicaces des ouvrages humanistes aux papes de la Renaissance »
  • 10 h 30 – 10 h 45 : Discussion
  • 10 h 45 – 11 h 15 : Pause

Deuxième section : « La dédicace comme témoignage d’amitié »

  • 11 h 15 : Pierre Laurens (Univ. Paris IV, émérite) : « Une dédicace amoureuse : le don du De amore de Marsile Ficin à Jean Cavalcanti »
  • 11 h 45 : Hélène Casanova-Robin (Univ. Paris IV) : « Les dédicaces aux amis dans les œuvres poétiques de Giovanni Pontano : choix esthétiques et enjeux littéraires »
  • 12 h 15 – 12 h 30 : Discussion
  • 12 h 30 - 14 h 30 : Déjeuner

Troisième section : « Philologie, sciences et édition de textes »

  • 14 h 30 : Thomas Penguilly (Univ. de Bretagne occidentale) : « Allégeances politiques et stratégies polémiques dans les épîtres dédicatoires d’André Alciat »
  • 15 h : Isabelle Pantin (Ecole Normale Supérieure) : « La topique de la dédicace dans les livres scientifiques de la Renaissance. Y a-t-il des différences selon les disciplines ? »
  • 15 h 30 – 15 h 45 : Discussion
  • 15 h 45 - 16 h 15 : Pause
  • 16 h 15 : Giancarlo Abbamonte (Univ. Napoli) : « Sur les dédicaces de traductions latines d’ouvrages grecs réalisés pour le compte d’hommes politiques (fin 1400-début 1500) »
  • 16 h 45 : Raphaële Mouren (Univ. Lyon-ENSSIB, Villeurbanne) : « Stratégies auctoriales et éditoriales de dédicaces : éditions latines et grecques au milieu du xvie siècle »
  • 17 h 15 – 17 h 30 : Discussion
  • 17 h 30 : Fin du colloque.

La recherche en chiffres

750 enseignants-chercheurs

230 professeurs

2300 doctorants

300 thèses par an 

Actualités

Liens utiles

Écoles doctorales de rattachement à Paris-Sorbonne :

Contacts

Maison de la Recherche
28, rue Serpente
75006 PARIS
Tel. 01 53 10 57 00