Separation
Newsletter

Le résultat du compte financier 2015

Le résultat financier de l’activité de l’Université pour l’année 2015 est de nouveau positif, comme en 2012, 2013 et 2014. L’excédent s’élève à un peu plus de 5 millions d’euros. Cette situation ouvre des perspectives très favorables tant pour le fonctionnement que pour l’investissement, en particulier immobilier.

Les comptes, certifiés sans réserve par les commissaires aux comptes, ont été présentés au conseil d’administration le 12 février. Paris-Sorbonne est ainsi la première université en France à clôturer ses comptes 2015 et l’un des tout premiers établissements publics à le faire. Les comptes ont été adoptés plus tôt que l’année précédente en raison des élections des conseils centraux. Les services comptables de l’établissement ont su relever ce nouveau défi ambitieux tout en maintenant un niveau de qualité comptable et d’information élevé.

Un excédent malgré des dépenses supplémentaires

L’année 2015 se solde par un excédent bien supérieur à l’exercice précédent (2014 : 2,9 millions), et ceci malgré les dépenses supplémentaires engagées en cours d’année. Plusieurs facteurs expliquent l’excédent :

► Les engagements de dépenses ont été prudents : l’État a signifié la dotation définitive très tardivement, en juin 2015 et non en décembre 2014 ;

► Les ressources propres ont augmenté de près d’un million par l’effet des taux de changes, qui ont été très favorables pour les revenus tirés d’Abu Dhabi et de la collaboration avec l’Université Renmin en Chine ;

► La formation continue, très dynamique, a plus rapporté que l’année précédente, alors même que l’évolution du contexte réglementaire pouvait laisser prévoir des revenus en forte baisse, comme cela a été le cas dans plusieurs établissements universitaires ;

► Les frais de gestion attribués par l’Idex ont été en très forte augmentation. Les sommes versées ont été, elles aussi, en augmentation, parallèlement au nombre de projets soutenu par l’Idex.

Les bases des comptes financiers de l’Université sont restées identiques avec le maintien des recettes et des ressources propres, et une exécution des dépenses, pour le fonctionnement comme pour la masse salariale, en deçà de ce qui avait été voté dans un budget par ailleurs à l’équilibre.

Des marges de manœuvre supplémentaires en 2016

La politique d’investissement et d’équipement pourra ainsi être maintenue et développée, ainsi que le processus d’intéressement engagés en 2014. Tous les emprunts souscrits il y a quinze ans pour la création de la Maison de la Recherche seront remboursés. Il est également possible de faire face sans problème aux mesures de sécurité supplémentaires prises à la suite des attentats de novembre. De plus, le recrutement de personnel supplémentaire sur ressources propres pourra être engagé et des propositions seront faites en ce sens aux différents conseils au printemps prochain. Le résultat positif des comptes permet de plus d’envisager une augmentation significative, à moyen terme, des implantations de l’Université, et un développement tout aussi significatif des activités de formation et de recherche.

Graphiques : répartition des produits et des charges par nature (2015)
Cliquez ici pour agrandir l’image


Graphique : répartition du chiffre d’affaires par nature (2015)
Cliquez ici pour agrandir l’image

Lettre interne - Avril 2016

Compte financier