Separation
Newsletter

Actualité

L’Office allemand d’échanges universitaires accueilli à la Sorbonne

L’Université et l’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD) ont signé une convention le 22 janvier prévoyant l’installation du bureau parisien du DAAD et plusieurs dispositifs de coopération avec Paris-Sorbonne. 

De gauche à droite : Nikolaus Meyer-Landrut, Barthélémy Jobert, Olaf Scholz, Ulrich Grothus, François Weil

Le DAAD est la représentation de l’enseignement supérieur allemand. Son antenne parisienne est chargée de la coopération franco-allemande dans ce domaine. Il s’adresse en premier lieu aux étudiants et élèves inscrits en France et désirant poursuivre leurs études ou recherches en Allemagne mais aussi à leurs équivalents d’outre-Rhin. 

La signature de la convention est intervenue lors de la Journée franco-allemande en présence de Monsieur Olaf Scholz, plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne chargé des affaires culturelles dans le cadre du Traité sur la coopération franco-allemande, de Monsieur Ulrich Grothus, secrétaire général adjoint du DAAD, de Monsieur Nikolaus Meyer-Landrut, ambassadeur d’Allemagne et de François Weil, recteur de l’Académie de Paris représentant les ministres de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. 

L’Université mettra à disposition du DAAD, à titre onéreux, des locaux situés au 5e étage de la Maison de la recherche où est déjà situé le centre interdisciplaire d’études et de recherches sur l’Allemagne. Paris-Sorbonne hébergera ainsi un dispositif particulièrement performant pour le développement des échanges universitaires franco-allemands. Par ailleurs, le DAAD a conçu pour Paris-Sorbonne un dispositif particulier de coopération avec l’Allemagne. Dès 2016, il permettra ainsi à des étudiants en doctorat, toutes disciplines confondues, de bénéficier de bourses de recherche outre-Rhin. Un système d’aides est également prévu pour les enseignants-chercheurs de Paris-Sorbonne et pour leurs collègues allemands. Prévu pour une durée d’au moins dix ans. ce dispositif permettra d’augmenter de 50% la somme affectée par le DAAD aux échanges entre l’Allemagne et l’Université. 

Lettre interne - Janvier 2016