Separation
Newsletter

Édito

Idex SUPER : retour sur l’évaluation

À la suite de la présentation du bilan de l’Idex Super au jury international le 26 avril dernier, le Premier ministre a suivi les recommandations du jury et du commissariat général à l’investissement en accordant à Sorbonne Universités deux ans supplémentaires de période probatoire, au terme de laquelle devra avoir été créée, à partir de Paris-Sorbonne et de l’UPMC, une nouvelle et unique Université.

Crédits photos : Université Paris-Sorbonne
UPMC - Mathieu Gesta

Cette évaluation s’est déroulée à l’issue de la période probatoire du premier programme d’investissements d’avenir (PIA 1) qui avait, en 2012, donné aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche portant des Idex « le temps de faire la preuve de la crédibilité de leur projet et de l’atteinte de l’objectif : constituer une Université de recherche de rayonnement mondial disposant d’une puissance et d’un impact scientifique de tout premier plan dans une palette étendue de champs de la connaissance ».

En juin 2018, les universités Paris-Sorbonne et Pierre et Marie Curie devront ainsi constituer une unique Université pour confirmer les crédits de l’Idex, soit une dotation de 800 M€ non consommable produisant tous les ans 27, 3 M€ d’intérêts acquis définitivement.

Ce qu’il faut retenir de l’évaluation de l’Idex SUPER

► Recherche, formation et innovation

L’Université cible dispose d’un énorme potentiel scientifique. L’Idex a permis de développer de nombreux programmes transdisciplinaires et des projets impliquant les institutions partenaires. En outre, de réels progrès ont été réalisés dans la transformation des premiers cycles. Le développement des ressources pédagogiques communes, l’utilisation de la pédagogie inversée, et des ressources numériques communes ont montré la volonté d’innover. Enfin, l’Idex a permis de lancer différentes initiatives dans le domaine du transfert de technologies (Satt Lutech, incubateur Agoranov, etc.) qui doivent être poursuivies notamment avec la création de start-up.

- Excellence de la recherche : A
- Excellence de l’enseignement : A
- Innovation : A

 ► Transformation institutionnelle

Le jury a constaté un retard important dans le projet de fusion résultant de la création d’une nouvelle université. Mais il existe aujourd’hui une forte volonté d’aller rapidement vers l’université cible avec un seul nom et un seul président au sein d’une entité juridique unique. Le jury demande de renforcer les initiatives communes et de poursuivre « vigoureusement » le processus de fusion. Concernant la vie de campus, de nombreux projets ont été mis en œuvre (emplois étudiants, carte étudiante, cérémonie de diplômes, etc.) mais le sentiment d’appartenance ne semble pas encore aller de soi. Le jury demande que des indicateurs soient créés pour suivre la qualité de vie étudiante.

L’Idex a réussi à capitaliser sur la marque « Sorbonne » reconnue à l’international où plusieurs partenariats ont été développés.

- Université cible : B
- Campus et vie étudiante : B
- Visibilité internationale : A

 ► Conduite de changement

Les réformes institutionnelles n’ont pas pu être conduites pour aboutir à une unique Université. Le jury demande la définition d’une stratégie RH dans le cadre de la fusion qui permettra d’attirer et de retenir les meilleurs talents. En termes de partenariat, la représentation des partenaires extérieurs doit être améliorée. Enfin, s’agissant de la gouvernance, le jury invite à mettre en place rapidement la nouvelle structure de gouvernance et les règles de l’Université cible.

- Politique RH : C
- Partenariats : B
- Gouvernance et gestion de projet : B

Lettre interne - Juin 2016