Separation
Newsletter

Mme ANNE REVERSEAU - Le rôle de la photographie dans l’esthétique moderniste : Changer le regard du poète.

Littérature et civilisation françaises

mardi 31 mai 2011
à 14 h
En Sorbonne, amphithéâtre Michelet -
1, rue Victor Cousin PARIS 5°

 

Mme ANNE REVERSEAU soutient sa thèse de doctorat :

Le rôle de la photographie dans l’esthétique moderniste : Changer le regard du poète.

 

En présence du jury :

 

M. ALEXANDRE ( PARIS 4 )
M. BAETENS ( Leuven )
MME BERRANGER ( CAEN )
M. MURAT ( PARIS 4 )
M. ORTEL ( TOULOUSE 2 )
M. POIVERT ( PARIS 1 )

Résumés :

Cette thèse examine les transformations du regard en poésie à travers les imaginaires photographiques de la période moderniste. Le rôle de la photographie est étudié chez Apollinaire, Cendrars, Reverdy, Fargue, Mac Orlan, Albert-Birot, Morand, Larbaud, Soupault, Levet, Segalen ou Roussel et dans les revues littéraires de la période 1905-1930. Les rapports des poètes aux images photographiques sont d’abord concrets : pratiques d’amateurs, pratiques ludiques, usages iconographiques, activités de collections, etc. La photographie est aussi présente dans les textes poétiques, comme un autre du langage tour à tour magique, exotique, technique ou documentaire. Elle est alors source de transformations en interne : avec la radicalisation de la description, les effets de vécu et les dispositifs optiques, le visuel en poésie est envisagé à l’aune d’une vision photographique. En insistant sur la continuité entre l’époque moderniste et l’époque surréaliste, cette thèse établit le rôle de la photographie dans la définition d’une esthétique moderniste en poésie.

 

The Role of photography in modernist aesthetic (1905-1930) : changing the poet’s eye.

 

This dissertation examines the transformations of the poetic gaze through the prism of the photographic imaginary in the modernist age. Literary reviews and works by Apollinaire, Cendrars, Reverdy, Fargue, Mac Orlan, Albert-Birot, Morand, Larbaud, Soupault, Levet, Segalen or Roussel enable to envision the role of photography between 1905 and 1930. The influence of photography is tangible within amateur and recreational practices, iconography or collecting uses. Photography appears in poems as an external model, alternately magic, exotic, technical or documentary. Photography thus informs poetry from within : descriptions, true-life effects and optical devices show the link between the representations of the visual and the photographic gaze. This dissertation emphasises the continuity between Modernism and Surrealism and establishes how photography redefined the modernist aesthetic in poetry.

En savoir plus

Position de thèse

Suivez Paris-Sorbonne

Liens et partenaires Université Paris-Sorbonne