Separation
Newsletter

Métaphysique, histoires, transformations, actualité

Présentation Equipe Programme

 

L’EA 3552 est associée à trois programmes soutenus par l’ANR :

  • le programme Thomisme et antithomisme au moyen âge
  • le programme FORMESTH (Formalisme esthétique) 
  • le programme PRODESCARTES

présentés ci-dessous.

THOM (ANR-DFG). Thomisme et antithomisme au Moyen Âge

Présentation

THOM est un programme de recherche franco-allemand ANR-DFG hébergé par le Centre Pierre Abélard (Université Paris IV-Sorbonne) pour sa partie française et par le Philosophisches Seminar de l’Albert-Ludwigs-Universität Freiburg im Breisgau pour sa partie allemande. Les travaux, qui ont débuté en 2009, sont coordonnés par R. Imbach (Paris) et M.J.F.M. Hoenen (Freiburg). Le programme enquête sur les lectures médiévales des textes de Thomas d’Aquin, de sa mort le 7 mars 1274 au début du XVIe siècle. Deux moments historiques ont valeur de point d’orgue : la constitution de divers mouvements thomistes et antithomistes dès le début du XIVe siècle et la solidification de ces tendances en écoles philosophiques (viae), phénomène typique du XVe siècle allemand. Le programme allie philologie (éditions de textes), vulgarisation scientifique (traductions), histoire de la philosophie et histoire culturelle (études, monographies, actes de colloque).

Équipe

Groupe français

  • Alessandra Beccarisi, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce
  • Dragos Calma, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Monica Calma, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Delphine Faivre-Carron, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Nicolas Faucher, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Gabriele Galluzzo, Scuola Normale Superiore di Pisa
  • Alain Galonnier, CNRS, Fédération 33, U.P.R. 76, Centre Jean Pépin
  • Ruedi Imbach, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Isabel Iribarren, Faculté de théologie catholique, Université Marc Bloch, Strasbourg
  • Zénon Kaluza, CNRS, UMR 8584, CERL
  • Catherine König-Pralong, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne / Université de Fribourg, Suisse
  • Adriano Oliva, CNRS / IRHT / Commissio Leonina Paris
  • Sylvain Piron, EHESS Paris
  • Dominique Poirel, IRHT Paris
  • Anne-Sophie Robin, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne

 Groupe allemand

  • Alexander Brungs, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Laurent Cesalli, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Emanuele Coccia, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Felix Heinzer, Seminar für lateinische Philologie des Mittelalters, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Maarten J.F.M. Hoenen, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Mario Meliado, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Silvia Negri, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Pasquale Porro, Dipartimento di scienze filosofiche, Università degli Studi di Bari
  • Andrea Robiglio, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Loris Sturlese, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce

 Chercheurs associés

  • Serge-Thomas Bonino, Institut Catholique de Toulouse
  • Marta Borgo, Scuola Normale Superiore di Pisa
  • Alain Boureau, EHESS Paris
  • Jean-Baptiste Brenet, Département de Philosophie, Université Paris X
  • Julie Casteigt, Département de Philosophie de l’Université de Toulouse II -Le Mirail
  • William J. Courtenay, Department of History, University of Wisconsin-Madison
  • Kent Emery Jr., Medieval Institut, University of Notre Dame
  • Alain de Libera, École Pratique de Hautes Études (Paris) / Département de philosophie, Université de Genève
  • Matthias Lutz-Bachmann, Institut für Philosophie, Johann-Wolfgang-Goethe-Universität Frankfurt
  • Jean-Pierre Rothschild, EPHE / CNRS / IRHT Paris
  • Tiziana Suarez-Nani, Département de philosophie, Université de Fribourg (Suisse)
  • Zbigniew Pajda – Commissio Leonina Paris
  • Gianfranco Pellegrino, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce
  • Massimo Perrone, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce
  • Francesco del Punta, Scuola Normale Superiore di Pisa
  • Andreas Speer, Thomas-Institut, Universität zu Köln
  • Ubaldo Villani-Lubelli, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce

Programme

Le projet Thomisme et antithomisme (2009-2012) porte sur la réception de la pensée thomiste au Moyen Âge. Il est focalisé sur deux moments particulièrement significatifs pour la constitution de mouvements que l’on peut qualifier de « thomistes » : leur apparition au tournant du XIIIe et du XIVe siècle et leur consolidation au XVe siècle. Ces deux phases ont suscité des contestations philosophiques, théologiques et institutionnelles qu’il est possible de rassembler sous le nom d’« antithomisme ». L’étude de ces courants antagonistes contribue à reconstruire certains aspects de la vie philosophique et intellectuelle de la fin du Moyen Âge.

Les travaux relatifs aux XIIIe et XIVe siècles sont réalisés à Paris autour du Centre Pierre Abélard. Ils livreront aux spécialistes de la pensée médiévale des textes encore inédits, mais renouvelleront aussi l’étude de thématiques porteuses en philosophie, en particulier l’histoire des lectures de la Métaphysique d’Aristote. Enfin, ils feront connaître au public francophone un philosophe allemand antithomiste célèbre, Dietrich de Freiberg, singulièrement négligé par l’historiographie philosophique francophone. Des éditions critiques, des traductions françaises commentées, plusieurs études doctrinales (sous forme d’articles, d’actes de colloque ou de parties de monographie) sont réalisées dans le cadre du programme.

Les chercheurs de Freiburg im Breisgau enquêtent sur la fortune et les renaissances du thomisme sur la longue durée de la translatio studiorum, de la mort de Thomas d’Aquin (7 mars 1274) au XVIe siècle, avec une focalisation forte sur le XVe siècle. Ils étudient la constitution d’écoles philosophiques (viae) – phénomène typique de ce siècle – et les systèmes philosophiques à forte cohésion doctrinale dont elles ont été les promotrices. Ces recherches aboutiront à plusieurs éditions critiques, une encyclopédie des renaissances thomistes, des articles et des actes de colloque.

 

FORMESTH (pour formalisme esthétique) est un projet de recherches pluridisciplinaire financé par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche) sur trois ans (2009-2012), consacré à l’analyse du formalisme esthétique en Europe centrale issu de Johann-Friedrich Herbart (1776-1841) et de Bernard Bolzano (1781-1848). Il envisage une étude de la genèse, du développement et des enjeux des esthétiques formalistes en Europe centrale selon trois perspectives : 

1/ L’histoire de l’esthétique et de ses objets, où le formalisme se constitue en concurrence avec d’autres approches théoriques, telle l’esthétique de l’empathie, 

2/ La constitution des sciences humaines, au sein desquelles émerge au XIXe siècle l’idée d’une science de l’art (Kunstwissenschaft), 

3/ Le destin de la philosophie centre-européenne, à Vienne, à Prague mais aussi à Budapest. 

Destiné à mettre à disposition des textes peu connus et peu accessibles, ce site est doté d’une plate-forme wiki de ressources et de traductions. 

Il associe des chercheurs aux compétences complémentaires, venus de la philosophie, des études germaniques et des études slaves, et d’institutions diverses françaises (Universités Paris IV, Paris III, CNRS).

Responsable pour l’EA 3552 : Carole Maigné.

 

Le Corpus Descartes est un projet d’édition en ligne des oeuvres et de la correspondance de Descartes.

  • Responsable scientifique : Vincent Carraud (Identité et Subjectivité, université de Caen Basse-Normandie)
  • Coordinatrice : Julia Roger (Identité et Subjectivité, université de Caen Basse-Normandie – Pôle du document numérique, MRSH)

Partenaires scientifiques :

  • Identité et subjectivité (philosophie, université de Caen Basse-Normandie) ;
  •  Centro interdipartimentale di studi su Descartes e il Seicento (philosophie, université de Lecce, Italie) ;
  •  Centre d’études cartésiennes (philosophie, université de Paris-Sorbonne – Paris IV) ;
  •  GREYC (informatique, université de Caen Basse-Normandie) ;
  •  NOOPSIS (industriel, Caen).

Éditeur matériel : Presses universitaires de Caen (université de Caen Basse-Normandie)

Ce projet bénéficie du soutien de l’Agence nationale de la recherche (ANR) au titre de son programme blanc, édition 2009, sciences humaines et sociales (ANR-09-BLAN-0353-01).

Sa durée de réalisation est fixée à 48 mois (01/10/2009-30/09/2013).

La recherche en chiffres

750 enseignants-chercheurs

230 professeurs

2300 doctorants

300 thèses par an 

Actualités

Contacts

Maison de la Recherche
28, rue Serpente
75006 PARIS
Tel. 01 53 10 57 00