Centre Pierre Abélard

Présentation Equipe Programme

 

Le Centre Pierre Abélard est à l’initiative de multiples activités de recherche régulière, en plus des colloques et journées d’études organisés ponctuellement :

  • un séminaire de recherche, qui se présente comme un groupe de travail pour ses membres
  • les Conférences Pierre Abélard, qui donnent la parole chaque année à un chercheur étranger, titulaire de la « Chaire Pierre Abélard » pour un cycle de conférences thématiques.
  • la Journée « Incipit », vouée chaque année à la discussion publique de parutions récentes et de l’actualité de la recherche.

 

Depuis sa fondation, le Centre Pierre Abélard a prévu d’accueillir une fois par an un médiéviste international de renom pour dispenser une série de quatre leçons à la Sorbonne. Ces leçons sont destinées à être publiées dans la collection Conférences Pierre Abélard aux Éditions Vrin, Paris.

Titulaires de la Chaire Pierre Abélard :

2010 : Roberto Lambertini, professeur à l’Université de Macerata (Italie).
2009 : Martin W.F. Stone, professeur à la Katholieke Universiteit Leuven (Louvain, Belgique).
2008 : Pasquale Porro, professeur à l’Université de Bari (Italie).
2007 : Stefan Meier-Oeser, privatdozent à la Freie Universität Berlin et Henrik Wels, chercheur du DFG à l’Université de Wurzbourg (Allemagne).
2006 : Bernardo Carlos Bazán, professeur à l’Université d’Ottawa (Canada).
2005 : Kurt Flasch, professeur émérite de l’Université de Bochum (Allemagne).
2004 : Earline Jennifer Ashworth, Université de Waterloo (Canada).
2003 : Alfonso Maierù, Università de La Sapienza, Rome (Italie).
2002 : Dominik Perler, Université de Bâle (Suisse)
2001 : Claude Panaccio, Université de Trois-Rivières, Québec (Canada).
2000 : Alain de Libera, EPHE, Paris et Frédéric Nef, Université de Rennes (France).
1999, session inaugurale : Ruedi Imbach, Université de Paris-IV Sorbonne (France).

Le détail des enseignements, des publications et des colloques du Centre Pierre Abélard se lit sur son site internet.

 

Présentation

THOM est un programme de recherche franco-allemand ANR-DFG hébergé par le Centre Pierre Abélard (Université Paris IV-Sorbonne) pour sa partie française et par le Philosophisches Seminar de l’Albert-Ludwigs-Universität Freiburg im Breisgau pour sa partie allemande. Les travaux, qui ont débuté en 2009, sont coordonnés par R. Imbach (Paris) et M.J.F.M. Hoenen (Freiburg). Le programme enquête sur les lectures médiévales des textes de Thomas d’Aquin, de sa mort le 7 mars 1274 au début du XVIe siècle. Deux moments historiques ont valeur de point d’orgue : la constitution de divers mouvements thomistes et antithomistes dès le début du XIVe siècle et la solidification de ces tendances en écoles philosophiques (viae), phénomène typique du XVe siècle allemand. Le programme allie philologie (éditions de textes), vulgarisation scientifique (traductions), histoire de la philosophie et histoire culturelle (études, monographies, actes de colloque).

Lien vers le site internet de THOM

--------------------------------------------------------------

Équipe

Groupe français

  • Alessandra Beccarisi, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce
  • Dragos Calma, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Monica Calma, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Delphine Faivre-Carron, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Nicolas Faucher, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Gabriele Galluzzo, Scuola Normale Superiore di Pisa
  • Alain Galonnier, CNRS, Fédération 33, U.P.R. 76, Centre Jean Pépin
  • Ruedi Imbach, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne
  • Isabel Iribarren, Faculté de théologie catholique, Université Marc Bloch, Strasbourg
  • Zénon Kaluza, CNRS, UMR 8584, CERL
  • Catherine König-Pralong, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne / Université de Fribourg, Suisse
  • Adriano Oliva, CNRS / IRHT / Commissio Leonina Paris
  • Sylvain Piron, EHESS Paris
  • Dominique Poirel, IRHT Paris
  • Anne-Sophie Robin, Centre Pierre Abélard, Université de Paris IV-Sorbonne

Groupe allemand

  • Alexander Brungs, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Laurent Cesalli, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Emanuele Coccia, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Felix Heinzer, Seminar für lateinische Philologie des Mittelalters, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Maarten J.F.M. Hoenen, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Mario Meliado, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Silvia Negri, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Pasquale Porro, Dipartimento di scienze filosofiche, Università degli Studi di Bari
  • Andrea Robiglio, Philosophisches Seminar, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Loris Sturlese, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce

Chercheurs associés

  • Serge-Thomas Bonino, Institut Catholique de Toulouse
  • Marta Borgo, Scuola Normale Superiore di Pisa
  • Alain Boureau, EHESS Paris
  • Jean-Baptiste Brenet, Département de Philosophie, Université Paris X
  • Julie Casteigt, Département de Philosophie de l’Université de Toulouse II -Le Mirail
  • William J. Courtenay, Department of History, University of Wisconsin-Madison
  • Kent Emery Jr., Medieval Institut, University of Notre Dame
  • Alain de Libera, École Pratique de Hautes Études (Paris) / Département de philosophie, Université de Genève
  • Matthias Lutz-Bachmann, Institut für Philosophie, Johann-Wolfgang-Goethe-Universität Frankfurt
  • Jean-Pierre Rothschild, EPHE / CNRS / IRHT Paris
  • Tiziana Suarez-Nani, Département de philosophie, Université de Fribourg (Suisse)
  • Zbigniew Pajda – Commissio Leonina Paris
  • Gianfranco Pellegrino, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce
  • Massimo Perrone, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce
  • Francesco del Punta, Scuola Normale Superiore di Pisa
  • Andreas Speer, Thomas-Institut, Universität zu Köln
  • Ubaldo Villani-Lubelli, Dipartimento di filologia classica e scienze filosofiche, Università del Salento, Lecce

--------------------------------------------------------------

Programme

Le projet Thomisme et antithomisme (2009-2012) porte sur la réception de la pensée thomiste au Moyen Âge. Il est focalisé sur deux moments particulièrement significatifs pour la constitution de mouvements que l’on peut qualifier de « thomistes » : leur apparition au tournant du XIIIe et du XIVe siècle et leur consolidation au XVe siècle. Ces deux phases ont suscité des contestations philosophiques, théologiques et institutionnelles qu’il est possible de rassembler sous le nom d’« antithomisme ». L’étude de ces courants antagonistes contribue à reconstruire certains aspects de la vie philosophique et intellectuelle de la fin du Moyen Âge.

Les travaux relatifs aux XIIIe et XIVe siècles sont réalisés à Paris autour du Centre Pierre Abélard. Ils livreront aux spécialistes de la pensée médiévale des textes encore inédits, mais renouvelleront aussi l’étude de thématiques porteuses en philosophie, en particulier l’histoire des lectures de la Métaphysique d’Aristote. Enfin, ils feront connaître au public francophone un philosophe allemand antithomiste célèbre, Dietrich de Freiberg, singulièrement négligé par l’historiographie philosophique francophone. Des éditions critiques, des traductions françaises commentées, plusieurs études doctrinales (sous forme d’articles, d’actes de colloque ou de parties de monographie) sont réalisées dans le cadre du programme.

Les chercheurs de Freiburg im Breisgau enquêtent sur la fortune et les renaissances du thomisme sur la longue durée de la translatio studiorum, de la mort de Thomas d’Aquin (7 mars 1274) au XVIe siècle, avec une focalisation forte sur le XVe siècle. Ils étudient la constitution d’écoles philosophiques (viae) – phénomène typique de ce siècle – et les systèmes philosophiques à forte cohésion doctrinale dont elles ont été les promotrices. Ces recherches aboutiront à plusieurs éditions critiques, une encyclopédie des renaissances thomistes, des articles et des actes de colloque.

La recherche en chiffres

750 enseignants-chercheurs

230 professeurs

2300 doctorants

300 thèses par an 

Actualités

Contacts

Maison de la Recherche
28, rue Serpente
75006 PARIS
Tel. 01 53 10 57 00

Suivez Paris-Sorbonne

Liens et partenaires Université Paris-Sorbonne