Separation
Newsletter

RENCONTRES

Le Chœur Sorbonne Universités vous ouvre ses portes !

Vivez une expérience unique avec le Chœur Sorbonne Universités : essayez-vous à la direction, circulez parmi les musiciens et échangez avec eux, écoutez les voix autrement. Une découverte des coulisses de la musique !

Chœur Sorbonne Universités
Ariel Alonso, direction

Masterclass de Paul Otchakovsky-Laurens

 

L’association EFFERVESCENCE dans le cadre l’option Audiovisuel du M2 LMA) organise une rencontre avec l’éditeur Paul Otchakovsky-Laurens.
Il s’exprimera notamment sur le rôle qu’il a tenu en tant que président de la commission d’Avance sur Recettes du Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée de 2010 à 2013, et sur les rapports entre littérature et cinéma

L’échange sera mené par Angelo Cianci (réalisateur, scénariste, et responsable de l’option Audiovisuel du M2 LMA)

(D)Ecrire le monde

L’association Débattre en Sorbonne propose un débat sur le thème : « Journalisme et politique : quelle déontologie pour quels enjeux ? » Seront présents pour échanger sur cette question : Dominique Fernandez de l’Académie Française (romancier lauréat du prix Goncourt 1982, critique littéraire et ancien professeur d’italien), Sir Michael Edward de l’Académie Française (poète et professeur au Collège de France) et Yann Moix (écrivain ayant obtenu le Prix Goncourt du premier roman 1996 et le Prix Renaudot 2013, polémiste, réalisateur et grand voyageur).

Alexandre Gefen rencontre Maylis de Kerangal et Arno Bertina

Sixième séance du cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui »

Alexandre GEFEN rencontre Maylis de KERANGAL et Arno BERTINA

Chargé de recherches au CNRS et critique littéraire, Alexandre Gefen travaille sur la biofiction (dernière publication : l’anthologie Vies imaginaires. De Plutarque à Michon, Gallimard, « Folio Classique », 2014) Il s’entretiendra avec Maylis de Kerangal (Tangente vers l’est, Verticales, 2012 ; Réparer les vivants, Verticales, 2013 ; À ce stade de la nuit, Guérin, 2014) et Arno Bertina (chez Verticales : Anima Motrix, 2006 ; Ma solitude s’appelle Brando. Hypothèse biographique, 2008 ; Je suis une aventure, 2012), membres d’« Inculte », ce collectif d’écrivains, de philosophes et d’éditeurs qui, d’ « Inculte : revue littéraire et philosophique » (2004-2011) aux éditions du même nom, donne voix aux multiples Devenirs du roman (2 vol., Inculte, 2007 et 2014), à l’écart des recettes narratives dominantes.

André Malraux : art, littérature, histoire

André Malraux : art, littérature, histoire
Journée d’étude
Lundi 4 avril de 9h30 à 12h30 et de 14h à 16h30

Avec la participation de Jean-René Bourrel, Pierre Cahné, Hédi Kaddour, Alain Kleinenberg, Jean-Claude Noël, Cloris Prévost, Jérôme Serri, Jean-Yves Tadié et Xun Zhang.

Organisé par François de Saint-Cheron de l’université Paris-Sorbonne

Ann Laura Stoler

L’université Paris-Sorbonne, l’UFR d’Etudes Ibériques et Latino-américaines et le CRIMIC (Centre de Recherches Interdisciplinaires sur les Mondes Ibériques Contemporains) vous invitent au séminaire autour de et avec :

Ann Laura Stoller

avec des communications de Maria-Benedita Basto (Paris-Sorbonne / CRIMIC) - La méthode Stoler : archive, domination et savoir intime

et de Ann Laura Stoller (New School for Social Research, New York) - La chair de l’empire : épistémologie, sensibilité et pouvoir colonial

ANNULE - Récit de la création : Romane Bohringer et Philippe Rebbot

Chaque mois, Chantal Portillo, écrivain, nous fait entrer dans le récit intime des créateurs avec qui elle dialogue. Ce mois-ci, Romane Bohringer et Philippe Rebbot, comédiens et couple de créateurs, se prêtent au jeu.

n_bohringer

Romane Bohringer s’est illustrée dans des films comme Les Nuits fauves de Cyril Collard, Mina Tannenbaum de Martine Dugowson, Qui m’aime me suive de Benoît Cohen, ou Le Bal des actrices de Maiwenn. Elle a récemment joué dans Embrassons-nous, Folleville d’Eugène Labiche au théâtre.

 

rebbotPhilippe Rebbot était récemment à l’affiche de Mariage à Mendoza d’Édouard Deluc, qu’il a co-scénarisé. Il est également apparu dans Un chat un chat de Sophie Fillières et Tous les soleils de Philippe Claudel.

ATTENTION - Evénement annulé : Chef sur le campus

Dans le cadre de la 24ème édition de la Semaine du Goût, l’Université invite les étudiants à un show culinaire, avec l’opération Chef sur le Campus en présence d’un chef qui proposera un cours de cuisine magistral.
L’idée sera de sublimer un menu, en se mettant dans la peau d’un étudiant : cuisiner dans un espace restreint, avec peu d’ustensiles et un tout petit budget.
Thème de la journée : Manger bien, bon et sans gaspiller.

« & joue pour les voyous virés de la Sorbonne »

En marge des concerts de l’auteur au Palais des Sports (16 et 17 octobre 2015)

Les chansons de Hubert-Félix Thiéfaine allient un rock puissant et énergique à une écriture poétique d’une complexité fascinante, plurilingue, multivoque et incroyablement riche de références littéraires, artistiques et philosophiques. La culture européenne et américaine de l’Antiquité à nos jours est déclinée sur le mode d’une réappropriation « rhapsodique », au fil de textes énigmatiques dont l’auteur compare le mécanisme d’élaboration à celui d’un « puzzle » ou d’un « Lego ». Le cycle de conférences proposé par Françoise Salvan-Renucci en marge des concerts de la tournée 2015-2016 invite à l’aventure passionnante aux allures de « jeux de pistes » que constitue l’exploration du discours des chansons.

Pour cette étape parisienne, on s’attachera à définir le rapport dialectique qui régit l’alliance de la tradition et de la subversion – de la « continuité dans la poésie » et de la dynamique de rupture visant à « détraquer l’ennui » pour reprendre les termes mêmes de l’auteur – dans la polysémie cryptique de l’écriture thiéfainienne.

Françoise Salvan-Renucci (1963) est ancienne élève de l’ENS Ulm-Sèvres (1ère de la promotion 1982) et ancienne étudiante de l’Université Paris IV. Titulaire d’une habilitation à diriger les recherches (1999), maître de conférences à Aix-Marseille Université et membre permanent du Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des Arts Vivants de l’Université Nice Sophia Antipolis, elle consacre l’ensemble de son activité d’enseignant-chercheur en littérature comparée à l’étude de l’œuvre de Thiéfaine. Les Éditions Academia (Louvain-la-Neuve) accueilleront à partir de début 2016 la publication de la série de volumes réunis sous l’intitulé de son projet : « inventaires dans [un] pandémonium » et « labyrinthe aux couleurs d’arc-en-ciel » : regard sur les « bouts d’icônes », « discours » et « connotations » (poétiques, philosophiques et anthropologiques) de l’œuvre de Hubert-Félix Thiéfaine et sur les « mathématiques souterraines » de leur entrelacement.

Babis Plaïtakis

Rencontre avec l’auteur grec Babis Plaïtakis pour la publication de son ouvrage Alcibiade, l’enfant terrible de la Grèce aux éditions L’Harmattan.

Babis Plaïtakis est invité par l’association Démodocos.

ALCIBIADE, l’enfant terrible de la Grèce

Un homme qui aime sa patrie, peut-il devenir un traître ? Un seul événement peut-il changer le cours de l’histoire ?

Ces deux questions sont liées à la vie du fils de Cleinias, Alcibiade, qui était né à Athènes vers 451 av J.C. et qui a été assassiné en Phrygie en 404.

Un certain Archestratos avait dit de lui, dans l’Antiquité : "La Grèce n’aurait pu supporter deux Alcibiade".

On se rend compte aujourd’hui de l’importance de ses paroles, quand il déclare aux athéniens de l’époque : "Si nous cessons d’exercer notre pouvoir sur les autres, nous risquons de devenir nous-mêmes des subordonnés".


Ben Sidrian

VALE (EA4085) vous invite à venir écouter une conférence-concert de BEN SIDRAN, qui présentera son dernier ouvrage, There Was a Fire. Jews, Jazz and the American Dream.

Café Homérique

Lecture d’un passage du chant 6 de l’Enéide dans la traduction de Joachim du Bellay : la rencontre aux enfers entre Enée et Deïphobe.

 

Café Homérique

Lecture/traduction du chant 16 de l’Iliade à partir du vers 508.

Café Homérique

Lecture/traduction du chant 16 de l’Iliade à partir du vers 603.

Le fichier de la plaquette avec photos de vases représentant la mort de Sarpédon, le texte bilingue étudié cette année et deux pages du manuscrit Venetus A (début du chant 17) peut être téléchargé sur le site http://www.homeros.fr, rubrique Café homérique.

Café Homérique

La séance mensuelle du Café homérique, animée par Gilles de Rosny, se décline sous la forme d’un exposé suivi d’un peu de traduction, avant de déjeuner le plus souvent dans un restaurant grec.

Café Homérique

La séance mensuelle du Café homérique, animée par Gilles de Rosny, se décline sous la forme d’un exposé suivi d’un peu de traduction, avant de déjeuner le plus souvent dans un restaurant grec.

Citoyens et migrants

L’UFR d’Etudes Italiennes de l’Université Paris-Sorbonne et l’Association Sorbonidea - Culture Italienne en Sorbonne organisent une rencontre exceptionnelle avec Leoluca Orlando, maire de Palerme et membre du Conseil Européen des Relations Etrangères, sur le thème "Citoyens et Migrants", un sujet qui enflamme les débats dans plusieurs pays européens.

Elle sera animée par des enseignants de l’UFR d’Etudes Italiennes (Isabella Montersino, Riccardo Antoniani et Emanuele De Luca), ainsi que par une journaliste du Corriere della Sera et Sole 24 Ore (Elena Comelli).

Collège de philosophie : Heinz Wismann

Le Collège de philosophie est heureux de vous inviter à sa prochaine séance publique

S’orienter dans la pensée avec Heinz WISMANN autour du livre de Heinz Wismann, Penser entre les langues, Albin Michel, 2012

Retrouvez le programme complet sur http://collegedephilosophie.blogspot.com

Combat de femme, femmes de combat : hommage à Maryse Condé

L’Association des Etudiants Africains de la Sorbonne vous présente

"Combat de femme, femme de combat : hommage à Maryse Condé"

Maryse Condé est une écrivaine guadeloupéenne rendue célèbre pour ses romans mêlant fiction et faits historiques.
Racisme, mullticulturalisme, spiritualité et sexisme sont ses grands thèmes de prédilection, qu’elle développe dans les décors riches et variés de l’Afrique, les Amériques ou l’Europe depuis l’époque moderne.
Maryse Condé a enseigné la littérature française à l’Université de Columbia à New-York, et a également présidé le Comité pour la mémoire de l’escalavage.

Retrouvez le programme complet de la journée en cliquant ici

 

Cycle épistémologies du sud : passages atlantiques

L’ UFR d’Études Ibériques et Latino-Américaines/Portugais et le Groupe de recherche musiques brésiliennes (GRMB) présentent,

Cycle Epistémologies du sud : passages atlantiques

Le mercredi 17 avril de 15h à 17h30

Introduction : passages atlantiques, contribution pour une autre géopolitique
par Maria-Benedita Basto, Université Paris-Sorbonne /CRIMIC

Capoeira de Angola, samba, enjeux identitaires et histoire sociale au Brésil
par Pedro Abib, Université Fédérale de Bahia (UFBA)

La capoeira dans les gestes du piano brésilien
par Zélia Chueke, Université Paris-Sorbonne, OMF-GRMB/Université Fédérale de Paraná

Démonstration de capoeira
par maître Paulo Boa-vida, Association Chamada de Angola

Journée organisé par Maria-Benedita Basto et Zélia Chueke

Débat sur la politique sociale en Pologne

Le Centre de civilisation polonaise et le Département d’études polonaises de l’Université Paris-Sorbonne, en partenariat avec l’Institut polonais de Paris, vous invitent au cycle de six entretiens organisés à l’occasion de « Vingt-cinq ans de transformations démocratiques en Pologne »

MICHAŁ BONI et FRANCOIS BAFOIL

Débat sur la politique sociale en Pologne

MICHAŁ BONI, homme politique polonais, ministre du travail, puis de l’administration, député à la Diète

FRANCOIS BAFOIL, directeur de recherche CNRS, sociologue, expert de l’Europe centrale (politique sociale)

De maîte à élève (colloque à la mémoire de Flora Blanchon)

Vingt ans de recherche au Centre de Recherches sur l’Extrème-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS)

Colloque à la mémoire de Flora Blanchon, décédée le 19 août dernier.

Flora Blanchon a enseigné pendant quarante ans l’histoire de l’art et l’archéologie de la Chine ancienne, d’abord à l’Institut des Langues et Civilisations orientales (« Langues O’ ») puis à l’Université Paris-IV Sorbonne, où elle a fondé en 1989 le Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS), qu’elle dirigea jusqu’en 2009.

Retrouvez le programme prévisionnel de la journée ici

Des nouvelles de Roumanie

Autour du Salon du Livre : Les Lettres roumaines

Des nouvelles de Roumanie

La Roumanie est le pays invité du 33e Salon du livre de Paris. Cette soirée de lecture et d’échanges permettra d’évoquer la place de la poésie dans la Roumanie d’aujourd’hui avec certains de ses protagonistes, invité(e)s du Salon du livre.

Avec Doina Ioanid, Marta Petreu, Constantin Abăluţă, Ioan Es. Pop, Rodica Draghincescu, Ileana Malancioiu, Linda Maria Baros et Dinu Flamand. Avec la participation Jan H. Mysjkin, traducteur.

Une soirée organisée par la Maison de la Poésie de Saint-Quentin-en-Yvelines, dans le cadre de sa 6e Biennale de la Poésie / Poètes du monde / Aux Dires du poème (www.maisondelapoesie.sqy.fr) avec la collaboration du Service culturel de l’Université Paris-Sorbonne, du P.E.N. club français, de l’Institut culturel roumain de Paris et des Ministères de la culture et des Affaires étrangères de Roumanie.

Dessous de songs

Matthias Vincenot et l’association Poésie et Chanson Sorbonne vous invitent à une rencontre autour du livre Dessous de songs de Marc Besse, Jean-Daniel Beauvallet et Jean Fauque, paru récemment chez Ring éditions.

Une soirée pleine de surprises en prévision où Jean Fauque et Marc Besse raconteront les dessous des plus grands tubes planétaires, dont certains seront interprétés par Lizzy Ling.

On connaît la chanson…Trois ou quatre minutes dans une existence, ce n’est pas grand-chose. Et pourtant, ces chansons ont changé nos vies. Elles en sont la bande-son : elles nous parlent de notre vécu, en disent long sur une époque, une société. Derrière chacune, un mystère : celui de leur naissance, parfois très hasardeuse, sinon douloureuse. Mystère qui devient miracle quand elles deviennent d’immenses succès, souvent à la grande surprise de leurs géniteurs.

Dessous de Songs : 31 histoires vraies sur l’incroyable genèse et le destin insoupçonné des tubes qui ont écrit notre temps. 31 scénarios pulpeux, fiévreux, d’instantanés capturés dans la magie de l’instant. Une saga pour vivre et revivre l’heure, l’esprit et la folie dans lesquels ces hits se sont fabriqués et sont devenus des phares de notre culture collective. Ces chansons vont maintenant vous confier leur mémoire : la nôtre. Peut-être dorénavant les écouterez-vous d’une toute autre oreille…

Echanges internationaux entre théorie et pratique musicale

Zelia Chueke et Danièle Pistone vous convient à la troisième journée d’étude sur le thème :
’Echanges internationaux entre théorie et pratique musicale’ – ’International Exchanges on Music Theory and Performance’ 

organisé avec le partenariat établi avec des institutions prestigieuses : City University of New York, Royal Academy of Music, Harvard University, William Patterson University, New York University, UFPR, Paris-Sorbonne.

Retrouver l’intégralité du programme ici.

Eloi Grasset

Séminaire SEC (Axe études catalanes)-CRIMIC

Conférence d’Eloi Grasset (Universitat de Barcelona)

« Consideracions sobre la modernitat en la poesia de Pere Gimferrer »

Entretien entre Gisèle Sapiro et Olivier Cadiot

Troisième séance du cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui », avec un échange entre Gisèle Sapiro et Olivier Cadiot.
Cette manifestation s’inscrit dans le programme de recherche en littérature comparée « Fiction littéraire contre Storytelling » (Université de Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL).

   

Gisèle Sapiro est directrice de recherche au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CNRS/EHESS). Dans la lignée de Pierre Bourdieu dont elle fut l’élève, ses travaux (La Responsabilité de l’écrivain. Littérature, droit et morale en France (XIXe-XXIe siècles), Seuil, 2011) portent sur la sociologie des intellectuels, de la culture et de la littérature.

Écrivain, Olivier Cadiot est l’auteur d’une série de romans publiés chez POL (Un mage en été, 2010). Artiste associé du festival d’Avignon 2010, il travaille pour la scène (avec Ludovic Lagarde), avec des musiciens (Rodolphe Burger pour Psychopharmaka, 2013), des graphistes (Cédric Scandella), a co-traduit Shakespeare, Ibsen, Stein, les Psaumes, le Cantique des Cantiques  ; il est co-fondateur de la Revue de Littérature Générale.

Epistémologies du sud : tissage entre l’Angola e le Brésil chez Ruy Duarte de Carvalho

L’UFR d’Etudes Ibériques et Latino-Américaines vous invite, dans le cadre des "conférences littératures de l’Afrique lusophone, a une rencontre avec :

Rita CHAVES, de l’université de São Paulo (Brésil)

Thème de la conférence : "Epistémologies du Sud : tissages entre l’Angola et le Brésil chez Ruy Duarte de Carvalho"

Erasme : La preuve par l’Adage

« Qu’est-ce que l’amour ? »
Pour Érasme, l’amour est un principe de la vie en société. C’est le sentiment, mais c’est aussi le sexe, n’en déplaise aux théologiens. Nous commenterons particulièrement les adages suivants qui traitent de la question.
Lectures par les « Adagiomanes », traducteurs des Adages d’Erasme aux Belles-Lettres, sur une idée originale de Jean-Christophe Saladin et de Yann Migoubert.

3679 : Une offense anéantit l’amour
3630 : Qui n’est pas jaloux
3615 : Aux belles fesses
3415 : L’amour rend musicien
3268 : Vivre à la corinthienne
2550 : La croupe d’une femme
2551 : Le cœur d’une femme
179 : C’est de la vue que naît l’amour
2369 : Un œil de femme
2136 : Ils ont la ceinture de Vénus
2089 : Colères d’amoureux
1297 : Sans Cérès et Bacchus, Vénus gèle
151 : Qui l’a porté veau le portera taureau
4062 : La prunelle de mes yeux
3889 : Plus sensuelle que le lierre

FELIX LIBRIS MASTER CLASS

La grande star internationale de lecture à haute voix revient au MPAA pour clôturer sa série de 13 soirées exceptionnelles autour des grands textes qui ont fait sa gloire.

Chaque soirée présente un volume différent de ses « œuvres sonores complètes » qui ont révolutionnées l’Art de la lecture à haute voix. Chaque volume des Félix Libris : Master classes est indépendant et peut s’écouter sans avoir assisté aux autres Master classes.

Pour notre bonheur, il lit et commente ses auteurs classiques et contemporains préférés (Baudelaire, Beckett, Céline, Carminati, Gary, Grozdanovitch, Huysmans, Jaenada, Jourde, Laclos, Maupassant, Nabokov, Proust, Rabelais, Sade, Tchekhov, Volodine, et d’autres surprises…) 

Si Félix Libris est bien celui qui est littéralement « heureux par les livres », il est également celui qui procure le bonheur par les livres et dont le nom sonne alors comme une promesse pour l’auditeur, sûr d’être rendu, lui aussi, félix libris.

Fiction littéraire contre Storytelling : Alona Kimhi vs Gisèle Sapiro

Dans le cadre de la septième séance du cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui », Gisèle Sapiro s’entretient avec Alona Kimhi.

Gisèle Sapiro est directrice de recherche au CNRS et directrice d’étude à l’EHESS. Spécialiste de sociologie des intellectuels, de la culture et de la littérature, elle a publié entre autres La Guerre des écrivains, 1940-1953 (Fayard, 1999), La Responsabilité de l’écrivain (Seuil, 2011) et Sociologie de la littérature (La Découverte, 2014).

Alona Kimhi a quitté l’Ukraine pour Israël à l’âge de six ans. Devenue en trois livres (traduits chez Gallimard : Suzanne, la pleureuse, 2001 ; Lily la Tigresse, 2006 ; Moi, Anastasia, 2008) une voix majeure de la jeune littérature israélienne, elle oppose dans Victor et Macha (2015) l’expérience de l’immigration, vécue par deux enfants, à un certain storytelling sioniste.

Organisateurs : Université Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL, coordination Danielle Perrot-Corpet

Fiction littéraire contre Storytelling : Tiphaine Samoyault vs Yannick Haenel

Tiphaine Samoyault livre dans son Roland Barthes (Seuil, 2015) une biographie attentive à la forme d’une vie tout entière tissée de littérature. Yannick Haenel, dont la fiction biographique Jan Karski (Gallimard, 2009) fit polémique, donne avec Je cherche l’Italie (Gallimard, 2015) « un récit initiatique : une aventure en temps de crise », existentielle et politique. Rencontre entre ces deux auteurs, pour cette dixième séance du cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature d’aujourd’hui ».

Organisé par Danielle Perrot-Corpet (Paris-Sorbonne CRLC / Labex OBVIL).

Fiction littéraire contre Storytelling : Yves Citton vs Jean-Charles Massera

Dans le cadre de la huitième séance du cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui », Yves Citton s’entretient avec Jean-Charles Massera.

Yves Citton, professeur de littérature française à l’université de Grenoble-3, co-directeur de la revue Multitudes, travaille à la croisée des études littéraires, de la philosophie politique et de l’économie des affects. (Pour une écologie de l’attention, Seuil, 2014 ; Zazirocratie. Très curieuse introduction à la biopolitique et à la critique de la croissance, Ed. Amsterdam, 2011).

Jean-Charles Massera écrit des livres (United Emmerdements of New Order, P.O.L., 2002) et des chansons (avec Pascal Sangla : Tunnel of Mondialisation, Verticales, 2011), travaille pour la scène et la radio (We Are L’Europe (le feuilleton), 2011), réalise des films (Call Me DominiK, 2014), des tableaux.

Organisateurs : Université Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL, coordination Danielle Perrot-Corpet

Hablemos de Cervantes

Rencontre dans le cadre du 25e festival Don Quijote

Hablemos de Cervantes

A l’occasion de la commémoration du 400e anniversaire de la mort de Cervantes et de la célébration du centenaire de l’Institut d’Études Ibériques, les hispanistes Mercedes Blanco (Professeur à l’Université Paris-­Sorbonne) et Maria Zerari-­Penin (Maître de Conférences à l’Université Paris‐Sorbonne), les dramaturges espagnols Laila Ripoll et Alberto Conejero, évoqueront l’influence de la littérature du siècle d’Or sur l’écriture dramatique contemporaine espagnole.

Rencontre organisée par Luis Jiménez (Diecteur du festival Don Quijote).
Coordonnée par Isabelle Cabrol, Corinne Cristini et Renaud Malavialle (Maîtres de Conférences à l’Université Paris‐Sorbonne)


Histoire de l’Autriche

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Autrichiens, par Jean-Paul Bled, Professeur émérite à l’Université Paris-Sorbonne.

Retrouvez le programme complet ici.

 

Histoire de l’Espagne

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Espagnols, par Benoît Pellistrandi, Professeur en classe préparatoire aux grandes écoles.

Retrouvez le programme complet ici.

Informations et inscriptions ici.

Histoire de l’Italie

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Italiens, par Gilles Pécout, Professeur à l’ENS.

Retrouvez le programme complet ici.

 

Histoire de la Belgique

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Belges, par Sébastien Dubois, Professeur à l’Université Saint-Louis de Bruxelles.

Retrouvez le programme complet ici.

Histoire de la Finlande

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Finlandais, par Maurice Carrez, Professeur à l’université de Strasbourg.

Retrouvez le programme complet ici.

Informations et inscriptions ici.

Histoire de la Grèce

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Grecs, par Méropi Anastassiadou, Professeur à l’INALCO.

Retrouvez le programme complet ici.

Informations et inscriptions ici.

Histoire du Danemark

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Danois, par Jean-Maurice Bizière, Professeur émérite à l’Université Lyon III.

Retrouvez le programme complet ici.

Informations et inscriptions ici.

Histoire du Luxembourg

En 2014/2015, l’Association des Historiens poursuit la seconde partie du cycle de conférences consacré à l’histoire des 28 pays membres de l’Union européenne, qu’elle a engagé l’an dernier à l’occasion des élections européennes et pour le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004. Pour mieux connaître et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécificités et les points communs des nations qui participent à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples de l’Union a écrit son histoire et construit son identité.

Au programme ce jour, les grandes dates mémorielles des Luxembourgeois, par Frédéric Laux, Conservateur en chef du patrimoine, archiviste-paléographe.

Retrouvez le programme complet ici.

Tarif : 15 € (non membre de l’association des historiens) / 10 €
Informations et inscriptions ici.

Hommage à Jep Gouzy

Poésie, théâtre, polar, slam, traduction
Avec Marie-Claire Zimmermann, Àlex Susanna (Directeur de l’Institut Ramon Llull), Jep Gouzy, Mònica Güell.

L’oeuvre de Jep Gouzy, en catalan se compose d′une vingtaine de recueils poétiques, la majorité recueillis dans « Poesia Oberta », son oeuvre poétique complète jusqu′en 1990, parue à Barcelone.
En prose, outre de nombreux articles, des contes populaires, la maison d′édition de Barcelone, Columna a commencé à publier ses écrits complets, essentiellement des nouvelles.

Hommage à Jordi Pere Cerdà

Cycle La literatura catalana en tots els accents : Hommage à Jordi Pere Cerdà.

Avec Marie-Claire Zimmermann (Université Paris-Sorbonne), Alex Susanna (Directeur-adjoint de l’Institut Ramon Llull, Jean-Baptiste Para (Directeur de la revue Europe), Jep Gouzy (écrivain et traducteur). Suivi d’une lecture de poèmes.

Avec la participation de l’APCCP.

Josef Winkler

Lecture-rencontre avec l’auteur autrichien Josef Winkler, animée par Bernard Banoun.

dans le cadre de la résidence d’écrivain de l’université Paris-Sorbonne, initiée par l’UFR d’études germaniques et nordiques et le Service culturel de l’université, avec le soutien du Conseil scientifique, de l’Ecole doctorale 4, de l’équipe d’accueil REIGENN, ainsi que du Forum Culturel autrichien, du ministère autrichien de l’Enseignement , de l’Art et de la Culture, et du ministère autrichien des Affaires étrangères.

Tous les renseignements sur cette résidence sont sur le site : www.josefwinklerensorbonne.sitew.org

 

 

Journée d’étude internationale sur Josef Winkler

 

Dans le cadre de la résidence d’écrivain de l’université Paris-Sorbonne, initiée par l’UFR d’études germaniques et nordiques et le Service culturel de l’université, avec le soutien du Conseil scientifique, de l’Ecole doctorale 4, de l’équipe d’accueil REIGENN, ainsi que du Forum Culturel autrichien, du ministère autrichien de l’Enseignement , de l’Art et de la Culture, et du ministère autrichien des Affaires étrangères.

Journée d’étude internationale sur l’écrivain Josef Winkler

En clôture de la matinée puis de l’après-midi seront projetés des extraits de séquences inédites tournées lors d’une visite de Josef Winkler en France sur les traces de Jean Genet, à la colonie de Mettray et à l’abbaye de Fontevrault (entretiens filmés par Dominique Gros, dialogues en allemand, non doublés).

9h30 Accueil des participants
10h00 Bernard Banoun (Paris-Sorbonne) : Einführung. Umschlagsfigur : Humanisierung des Mordes
10h15 Herta-Luise Ott (Grenoble) : Captatio realitatis. Josef Winklers imaginäres Archiv
10h45 Hiroshi Yamamoto (Tokyo) : Weiterleben der Prosa im Sternhagel der Bilder. Formen und Funktionen des literarisch-filmischen Zitats in Josef Winklers poetologischen Reportagen
11h30 Jean-Yves Masson (Paris-Sorbonne) Mondialisation et globalisation
11h50 Ute Weinmann (Cergy-Pontoise) : „Maître provocateur“ et „Écrivain de la souffrance“ : nach Bernhard und Jelinek – eine unverkennbar „österreichische“ literarische Stimme – Josef Winkler in Frankreich

14h15 Benoît Pivert (Paris 11) : Wenn es soweit ist : Die stumme Anklagerede der Leichen
14h45 Alexandra Millner (Wien) : Winklers "Requien". Erinnerungsstrategien in Roppongi und Mutter und der Bleistift
15h45 Christoph Leitgeb (Linz) : Masken der Unheimlichkeit und Ironie bei Winkler
16h15 Christine Ivanovic (Wien) : Josef Winkler und sein Engel

En clôture de la matinée puis de l’après-midi seront projetés des extraits de séquences inédites tournées lors d’une visite de Josef Winkler en France sur les traces de Jean Genet, à la colonie de Mettray et à l’abbaye de Fontevrault (entretiens filmés par Dominique Gros, dialogues en allemand, non doublés).

Tous les renseignements sur cette résidence sont sur le site : www.josefwinklerensorbonne.sitew.org

Juliette de Charnacé

Dominique Barbéris vous invite, dans le cadre de son atelier d’écriture, à une rencontre avec Juliette de Charnacé, qui met en scène Un barrage contre le pacifique de Marguerite Duras au théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet.

 
 

L’écrivain catholique en France au XXème siècle

Colloque organisé par :

Olivier Gallet et Denis Labouret (Université Paris-Sorbonne, EA 4503)

Carole Auroy (Université d’Angers, CERIEC, EA 922)

Aude Préta-de Beaufort (Université de Lorraine, LIS, EA 7305)

Avec le concours du Labex « OBVIL » (Sorbonne Universités) et de la Maison des écrivains et de la littérature.

Une rencontre est notamment prévue avec l’auteur Sylvie Germain, prix Goncourt des lycéens en 2005 pour Magnus.

Consulter le programme détaillé

Ce colloque aura lieu sur trois journées, dans les universités suivantes : l’Université Paris-Sorbonne (23 novembre 2013), l’Université d’Angers (23 janvier 2014), et l’Université de Lorraine / CLSH Nancy (6 février 2014)

La Norvège de 1814 à 2014 : percée historique et politique

L’UFR d’Etudes et Germaniques et Nordiques de l’université Paris-Sorbonne vous propose une journée de conférences dans le cadre du bicentenaire de la constitution norvégienne.

Retrouvez le programme complet ici

La poésie en marche, à l’écoute d’Orphée

Journée de réflexion à travers l’évocation des diverses figures d’Orphée.

Colloque proposé par l’association LA GRADIVA et les Voix du Poème, dirigé par Fabrice Midal
En partenariat avec le Printemps des Poètes et le service culturel de Paris-Sorbonne

"Tout poète est Orphée, car tout poète est le porteur de la parole originaire. Il la surprend. La tient à bout de bras, dans le risque le plus vif. Orphée est le poète premier, celui qui, par son chant, charma non seulement les
hommes et les animaux, mais aussi les coeurs de pierre et le coeur des pierres. De cette étincelle soutenue, Orphée est l’origine de la poésie
."
Fabrice Midal in Pourquoi la poésie, pocket.

Interventions de Jean-Pierre Siméon, Fabrice Midal, André Velter, Zéno Bianu, Yves di Manno et Vincent Delecroix.
Lectures de poèmes par le comédien Denis Lavant.

>> voir le programme complet (pdf)

La poésie russe à la Sorbonne

Le Centre de Recherches sur les cultures et littératures d’Europe centrale, orientale et balkanique, et l’UFR d’Etudes slaves, vous proposent :

LA POESIE RUSSE A LA SORBONNE

Rencontre avec Alexander Kouchner et Oleg Tchoukhontsev, lauréats du prix national russe Le Poète

Présentation : Serge Tchouprynin (rédacteur en chef de la revue littéraire ZNAMIA)

 

 

 

L’âme sonore du monde – À la rencontre du vivant

Christian Holl, artiste acousticien, compositeur, ethnologue et conteur sonore a mis au point un système d’enregistrement qui permet d’être à l’écoute du cœur de la matière, qu’elle soit végétale, minérale, animale ou aquatique. Régulièrement mandaté par l’UNESCO, il capte les résonnances et les empreintes sonores du monde. Entre carnets de voyage et projet d’exposition itinérante, découvrez une expérience hors du commun.

Organisé par Community et le Service culturel de Paris-Sorbonne.

L’Europe et ses crises

Dans le cadre du Cycle de six entretiens organisés à l’occasion de Vingt-cinq ans de transformations démocratiques en Pologne,

le Centre de civilisation polonaise, le Département d’études polonaises de l’Université Paris-Sorbonne, en partenariat avec l’Institut polonais à Paris vous proposent une rencontre entre Adam Micnik et Bernard Guetta.

Adam Michnik : homme politique, journaliste, écrivain, fondateur de Gazeta Wyborcza, ancien dissident, détenu à plusieurs reprises du fait de ses activités d’opposant au régime communiste.
Conseiller du mouvement syndical Solidarność, il fut l’un de ses représentants lors des discussions de la table ronde, en 1989, entre le gouvernement communiste et les chefs de l’opposition démocratique.

Bernard Guetta : journaliste (Le Nouvel Observateur, Le Monde...), spécialiste de géopolitique internationale, il couvre de nombreuses parties du monde. Il s’est récemment penché sur les révolutions arabes. En 1980, correspondant du Monde à Varsovie, puis à Gdansk, il avait relaté les années de changements en Pologne, mais aussi en URSS. 

L’Orchestre Sorbonne Universités vous ouvre ses portes !

Vivez une expérience unique en plongeant au cœur de l’orchestre : essayez-vous à la direction, circulez parmi les musiciens et échangez avec eux, écoutez les instruments autrement. Une découverte des coulisses de la musique !

Orchestre Sorbonne Universités
Vincent Barthe, direction

Le Che à travers la bande dessinée : la construction du héros

Avec Wilfrid Lupano, Camille Pouzol (doctorant Crimic), Christophe Réveille, Simon Géliot.

Le français, cette langue d’un ailleurs lointain, ou comment j’ai soigné mes maux de langue

Conférence du professeur Akira Mizubayashi, Université Sophia, Tokyo, Japon
Organisée par l’EA 45 09 (STIH), Université de Paris-Sorbonne

En partant de mon premier livre en français Une langue venue d’ailleurs publié en 2011 aux Éditions Gallimard dans la collection « L’un et l’autre » dirigée par le regretté J.-B. Pontalis, je voudrais présenter certains aspects de mon installation dans la langue française et une suite de réflexions que cette expérience suscite en moi sur la pratique d’une langue étrangère en tant que dimension essentielle de la pensée. Pourquoi un Japonophone a-t-il atterri dans le royaume de la langue française infiniment éloigné — géographiquement, culturellement tout autant que linguistiquement — du pays du soleil levant ? Comment est-il né, tardivement, à la langue de Molière ? Qu’est-ce qu’il éprouve au fond de lui-même lorsqu’il s’exprime, s’expose, se pose dans cette langue qui n’était pas la sienne initialement mais qui est devenue progressivement, au terme d’une longue et intime fréquentation, une langue qui lui permet de restructurer son monde, de reconsidérer l’ensemble de ses rapports à l’autre, de « retisser les liens avec les visages et les paysages » ? Bref, comment en est-il arrivé à vouloir/pouvoir faire parler son désir, donner libre cours à son énergie intellectuelle et affective dans une langue qu’il a choisi d’épouser, tout en restant attaché par ailleurs à sa langue d’origine ? Telles sont les questions auxquelles je tenterai de répondre en citant quelques extraits d’Une langue venue d’ailleurs. Ma causerie autour de mon sentiment de la langue aboutira enfin à une réflexion quelque peu philosophique que je mettrai en résonance avec celle de Barbara Cassin qui dialogue de son côté avec Hannah Arendt à propos de la question de la langue maternelle dans son rapport avec le politique.

Le Greco : mythe et réalité

À l’occasion du quatrième centenaire de la mort du peintre Domenicos Theotocopoulos, plus connu sous le nom d’El Greco, l’écrivain Babis Plaïtakis vous propose de redécouvrir un artiste dont la vie et l’œuvre ont suscité autant de confusions et de malentendus.
Confusions sur son origine, sur sa vie privée, son dogme, son état mental, sur sa vue. Son œuvre a connu des hauts et des bas et a provoqué toutes sortes de réactions et des interprétations différentes selon les époques
Le Greco, un des plus grands peintres du monde, précurseur de l’art moderne, père spirituel de Picasso et Patriarche Universelle de la Peinture pour Dali.

Entrée gratuite sur réservations obligatoire auprès du service culturel : agenda-culturel@paris-sorbonne.fr

Le Prix Nobel à l’Union Européenne : reconnaissance ou avertissement ?

 

Rencontre européenne organisée par Sylvain Briens (professeur à l’Université Paris-Sorbonne), Alvaro Gil-Robles (ancien Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe et président de la Fondation Valsain pour la promotion et la défense des valeurs démocratiques ) et l’EA REIGENN UFR Etudes germaniques et nordiques.

9h00-12h30 « Le projet de l’Europe. L’Union Européenne face aux valeurs politiques fondatrices »

Modérateur : Alvaro Gil-Robles

Participants : Gunnar Lund (Ambassadeur de Suède en France) Christos Giakoumopoulos (Directeur de la Direction de Droits de l´Homme de la DGI « Droits de l’Homme et Etat de Droit », Conseil de l’Europe) Hélène Miard-Delacroix (Professeur, Université Paris-Sorbonne) Julian Montemayor (Professeur, Université de Toulouse)

Thèmes abordés :
« L’Europe comme projet politique, philosophique et culturel » « Les valeurs dans la politique de l’Union Européenne » « La Suède et la construction européenne » « L’axe franco-allemand dans la construction de l’Europe »

14h00-18h00 Mots de bienvenue Barthélémy Jobert (Président de l’Université Paris-Sorbonne)
« L’idée de l’Europe. Peut-on parler d’une Europe de la culture ? »

Modérateur : Sylvain Briens

Participants : Catherine Lalumière (Ancienne secrétaire générale du Conseil de l’Europe et Présidente de la Maison de l’Europe de Paris) Victor Gutiérrez (Professeur, Universidad de Jaén) Alexandre Dupeyrix (Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne) Martin Kylhammar (Professeur, Université de Linköping) Jean-François Battail (Professeur émérite, Université Paris-Sorbonne)

Thèmes abordés :
« L’idée de l’Europe et la conscience européenne », « Le projet cosmopolitique européen », « Le modèle culturel suédois comme paradigme européen ? »/

Le retour de l’Iliade

L’Association Française des Docteurs en Droit, et Avocats Conseils d’Entreprise, avec le soutien de Lextenso éditions vous proposent une

Conférence-récital en français et grec ancien par Philippe Brunet, de la troupe Demodocos, et directeur artistique des Dinoysies, avec accompagnement de lyre.

Philippe Brunet dédicacera ses ouvrages à l’issue de la conférence.

Le secret du Jacquet / Les testaments maudits

Présentation : Le secret du Jacquet et Les testaments maudits, premiers volumes de la trilogie Meurtres au Royaume de Majorque, de Marie-France Barbet et Anne-Marie Romero

Le spectacle en perspective

Le programme de recherces interdisciplinaires sur le théâtre et les pratiques scéniques, l’UMS "Maison de la Recherche", sous la coordination scientifique d’Elisabeth Angel-Perez et Andrea Fabiano vous proposent le séminaire Le spectacle en perspective.

Nous nous retrouverons autour de Florence March (Université de Montpellier 3) qui parlera du "contrat de spectacle au Festival d’Avignon". La séance sera également l’occasion d’accueillir le metteur en scène Daniel Mesguich et de poursuivre avec lui le dialogue notamment autour de Shakespeare. Florence Naugrette animera la séance.

Le temps réel et le temps au cinéma – le plan séquence

En collaboration avec Paris-Sorbonne, le festival Viva Mexico accueille pour sa 4e édition le réalisateur Arturo Ripstein et la scénariste Paz Alicia Garciadiego pour leur film La Calle del Amargura lors d’une masterclass unique : Le temps réel... La durée est-elle la façon dont on perçoit le temps ? Une unité de mesure ? Le temps défile. Comment ? Pourquoi ? Peut-on évoquer la notion de structure à partir du temps ? ou de sa mesure contrôlée ? Le temps au cinéma...
Vers où va-t-il ? Comment se manipule-t-il ? Pourquoi le temps est-il une narration cinématographique ? La rencontre sera ponctuée d’un dialogue avec le public.

Organisé par le Festival « Viva México, rencontres cinématographiques » en partenariat avec l’université Paris-Sorbonne, le Crimic, la Maison de l’Amérique Latine, l’IHEAL et l’ARCALT.

Leçon de silence de Charles Malamoud

À l’écoute de l’Inde, quand elle dit le silence
Leçon de silence de Charles Malamoud
suivie de
Silent Dream
Chorégraphie de Luc Petton pour la danseuse Sun-a Lee.

Cette conférence, suscitée par Christian Doumet, Professeur à l’UFR de Littérature française et comparée de Paris-Sorbonne, s’inscrit dans le projet Silence[s] porté par le Théâtre National de Chaillot à l’initiative de Dominique Dupuy.

SILENCE(S) a l’initiative de Dominique Dupuy, projet porte par le Theatre National de Chaillot, prise de vues lors de la premiere de Tristan et Isolde du Ballet du Grand Theatre de Geneve, choregraphie Joelle Bouvier au Theatre National de Chaillot le 23 mars 2016. (photo by Patrick Berger)

Renseignements : www.silence-s.fr

Vous pouvez également retrouver le programme complet paru dans Les Inrockuptibles ici.

Organisé par le Théâtre National de Chaillot.

Les 12èmes journées de l’histoire de l’Europe

L’association des Historiens organise les 12èmes journées de l’histoire de l’Europe.

Retrouvez le programme complet.

Les Exclu(e)s : des inégalités hommes/femmes en Pologne

Le Centre de civilisation polonaise et le Département d’études polonaises de l’Université Paris-Sorbonne, en partenariat avec l’Institut polonais de Paris, vous invitent au cycle de six entretiens organisés à l’occasion de « Vingt-cinq ans de transformations démocratiques en Pologne »

MAGDALENA ŚRODA et CHRISTINE OCKRENT

Débat "Les Exclu(e)s : des inégalités hommes/femmes en Pologne".

CHRISTINE OCKRENT, journaliste, écrivain, présentatrice, figure emblématique du journalisme français

MAGDALENA ŚRODA, philosophe, auteur féministe, médiateur du gouvernement pour l’égalité femmes hommes, professeur de l’Université de Varsovie

 

Les grandes dates mémorielles des Chypriotes

2014 sera l’année des élections au Parlement européen, et le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004 qui a symbolisé la réunification de l’Europe. Pour mieux connaitre et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécifités et points communs des nations qui prennent part à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples membres de l’Union européenne a écrit son histoire et construit son identité.

1ère partie (novembre 2013 à mai 2014) : de l’Europe des 15 à l’Europe des 28

Lundi 18 novembre
Les grandes dates mémorielles des Chypriotes
par Alain Blondy, professeur émérite à l’Université Paris-Sorbonne

Toutes les dates des conférences sont disponibles ici :

 

Les grandes dates mémorielles des Estoniens

2014 sera l’année des élections au Parlement européen, et le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004 qui a symbolisé la réunification de l’Europe. Pour mieux connaitre et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécifités et points communs des nations qui prennent part à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples membres de l’Union européenne a écrit son histoire et construit son identité.

1ère partie (novembre 2013 à mai 2014) : de l’Europe des 15 à l’Europe des 28

Lundi 2 décembre
Les grandes dates mémorielles des Estoniens
par Jean-Pierre Minaudier, chargé de cours à l’INALCO

Toutes les dates des conférences sont disponibles ici

Les grandes dates mémorielles des Hongrois

2014 sera l’année des élections au Parlement européen, et le dixième anniversaire de l’élargissement européen de 2004 qui a symbolisé la réunification de l’Europe. Pour mieux connaitre et comprendre ce qu’est l’Europe aujourd’hui, et quelles sont les spécifités et points communs des nations qui prennent part à sa construction, l’Association des Historiens propose d’effectuer un tour d’Europe comparatif des grandes dates mémorielles autour desquelles chacun des 28 peuples membres de l’Union européenne a écrit son histoire et construit son identité.

1ère partie (novembre 2013 à mai 2014) : de l’Europe des 15 à l’Europe des 28

Lundi 16 décembre
Les grandes dates mémorielles des Hongrois
par Clara Royer, maître de conférences à l’Université Paris-Sorbonne

Toutes les dates des conférences sont disponibles ici :

Littératures et cultures artistiques italiennes : réécritures, adaptations, détournements

Journée d’études organisée avec le soutien de l’Équipe Littérature et Culture Italiennes (ELCI EA 1496) l’École doctorale IV de l’Université Paris-Sorbonne

Organisation : Céline Pruvost, Stéphanie Cabiddu, Marguerite Bordry, Iris Berger

Programme du matin :

9h : Andrea Fabiano, Professeur et directeur de l’UFR d’etudes italiennes de l’Université Paris-Sorbonne
Discours introductif

Michel Paoli, Professeur à l’Université de Picardie Jules Verne

Président de scéance

Federica Caneparo, Scuola normale Superiore di Pisa

L’Arioste est “cent fois plus peintre qu’Homère” : Le Roland furieux interprété en fresques

Olivier Chiquet, Université Paris-Sorbonne

Parodie et canons esthétiques : l’exemple de la Caricature du Laocoon attribuée à Titien

11h : Jacopo Tomatis, Università degli Studi di torino
Cantare in prosa. La letteratura nel rock italiano degli anni Novanta : Beppe Fenoglio e i CSI

Silvia Lucà, Université Paris-Sorbonne

Il Decameron di Pasolini. Dall’autonomia letteraria del racconto, all’eteronomia funzionale della sceneggiatura

David Riondino, cantautore

Cantare la letteratura : un disco sul Decamerone e altri esercizi

Programme de l’après-midi

14h30 : Davide Luglio, Professeur à l’Université Paris-Sorbonne
Président de scéance

Claudia dell’Uomo d’Arme, Université Paris-Sorbonne
La Commedia dell’Inferno di Edoardo Sanguineti

Laura Thirion, Université Paris-Sorbonne

Les illustrations de la Divine Comédie

16h
 : Luca Meloni, Università degli Studi di torino
Riscritture : Lucio Fulci e il caso Beatrice Cenci

Vera Vecchiarelli, Università degli Studi di Siena

Fabrizio De André e le tradizioni popolari : genesi di  cúmba

Gianfranco Cabiddu, metteur en scène et réalisateur

Canzone e cinema : dalla parte di un addetto ai lavori

Louise Colet, une femme auteur au XIXème siècle et une « belle créature d’amour »

Joëlle Gardes, professeur émérite à Paris-Sorbonne et écrivain, évoquera son roman Louise Colet, du sang, de la bile, de l’encre et du malheur.

Bas-bleu, muse, voilà ce que l’histoire a retenu de Louise Colet, oubliant l’amie de Mme Récamier ou de Victor Hugo…, oubliant l’écrivain, qui obtint quatre fois le prix de poésie de l’Académie et milita en faveur des femmes et des opprimés. C’est en Italie qu’elle est surtout connue, pour son engagement dans le Risorgimento, autrement que pour que ses amours tumultueuses avec Flaubert ou Musset : « belle créature d’amour », comme la qualifiait Thibaudet, qui, dans Gustave Flaubert, prenait son parti contre le plus aimé et le plus cruel de ses amants mais aussi « femme auteur » engagée.

La soirée sera présentée par France Renucci, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à Paris-Sorbonne.

 

Lucia Calamaro : Un Théâtre de l’intérieur illimité

Lucia Calamaro (Metteur en scène, Dramaturge)
présentée et interviewée par

Joëlle Chambon (Maître de Conférences en Études Théâtrales, Université Paul-Valéry Montpellier3)

lors d’une rencontre intitulée

Lucia Calamaro : Un Théâtre de l’intérieur illimité


Lucia Calamaro est l’une des plus importantes artistes italiennes de la scène contemporaine, péninsulaire ainsi qu’internationale.
La séance est conçue à l’occasion du spectacle L’origine del mondo. Ritratto di un interno (L’Origine du monde. Portrait d’un intérieur), dont Calamaro est l’auteur tant du texte que de la mise en scène, au Théâtre de la Colline, du 20 au 24 octobre 2015, dans le cadre du « Festival d’Automne à Paris ».
Le spectacle a reçu trois Prix UBU en 2012 : meilleure nouveauté italienne, meilleure comédienne dans un premier rôle pour Daria Deflorian et meilleure comédienne dans un second rôle pour Federica Santoro.
Lucia Calamaro reçoit le Prix Enriquez en 2013, dans la catégorie auteur, mise en scène, actrice. En 2014-2015 elle enseigne la dramaturgie à l’École nationale Paolo Grassi de Milan.
En janvier 2015 démarre l’écriture de son nouveau projet La Vita Ferma qui verra sa réalisation scénique en 2016-2017.
Nous nous réjouissons d’accueillir en Sorbonne cette artiste multiforme, licenciée, par ailleurs, en Arts et Esthétique à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris1).

Rencontre proposée par l’association Sorbonidea

Séance co-organisée en collaboration avec la troisième édition de "Corps à corps. Récits de théâtre italien", séminaire bilingue sur la traduction et la réception du spectacle vivant italien à l’étranger, animé par Emanuele De Luca, Arianna Berenice De Sanctis, Vincenzo Mazza et Gabriele Sofia

Sorbonidea est une association née en 2008 qui réunit étudiants, doctorants, anciens docteurs, enseignants et chercheurs pour la promotion et l’organisation d’activités extracurriculaires dont le but, non lucratif, est la diffusion de la culture italienne. Elle s’organise actuellement autour de trois axes principaux : la littérature et la civilisation italiennes, qui présentera prochainement un cycle de rencontres autour de personnalités importantes de la culture italienne contemporaine (journalistes et lettrés), animé par Riccardo Antoniani (Maître de langue) ; le club cinéma italien, qui propose un grand nombre de titres de la plus grande cinématographie italienne d’hier et d’aujourd’hui, présentés et commentés par Paolo Desogus (ATER) ; les conférences autour du théâtre italien, qui s’intègrent à un cycle de rencontres avec des praticiens et des théoriciens de la scène contemporaine, animé par Emanuele De Luca (ATER). L’association s’occupe également de soutenir et promouvoir sorties-théâtre pour les étudiants accompagnés par Lucie Comparini (Maître de Conférences), et surtout les deux ateliers théâtraux au sein de l’UFR, l’un en langue italienne dirigé par Isabella Montersino (PRAG) et l’autre en langue française par Stéphane Miglierina (Maître de Conférences) assisté par Lucie Comparini et Emanuele De Luca. La troupe franco-italienne La Mascareta (étudiants-acteurs amateurs de différentes UFR de l’Université) présente chaque année deux spectacles à l’issue des travaux des ateliers. 

Source image : http://www.romaprovinciacreativa.it/network/creativi-network/lucia-calamaro/

Master Class - A la recherche du temps perdu

Master Class de Félix Libris

Master Class - Histoire de Babar

Master Class de Félix Libris sur le héros de Jean de Brunhoff.

Master class - Jacques le fataliste

Master Class de Félix Libris sur l’oeuvre de Denis Diderot.

Master Class - Le père Goriot

Master Class de Félix Libris sur le chef d’oeuvre d’Honoré de Balzac

Master Class - Les nouvelles de Guy de Maupassant

La grande star internationale de lecture à haute voix propose une série de conférences exceptionnelles autour de quelques grandes oeuvres incontournables de la littérature mondiale.
Cette semaine, il s’agit d’une sélection de nouvelles de Guy de Maupassant.

Master Class Atiq Rahimi / Jean-Claude Carrière

Master Class d’Atiq Rahimi, écrivain, co-scénariste et réalisateur de Syngué sabour, pierre de patience. Jean-Claude Carrière, co-scénariste du film, est également invité.

Syngué sabour, pierre de patience, film sorti en février 2013, interprété par Golshifteh Farahani, est l’adaptation par l’écrivain, de son roman, qui avait obtenu le prix Goncourt en 2008.

Le film sera projeté durant cette rencontre.

Master Class de Alex de la Iglesia

De passage à Paris pour l’avant-première de son dernier film, Les Sorcières de Zugarramurdi, dont la sortie en France est prévue pour le 8 janvier 2014 (distribution Rezo films), le cinéaste espagnol Alex de la Iglesia viendra exposer les grands traits de son cinéma dans une Master class en Sorbonne.

C’est en 1992 qu’Alex de la Iglesia fait ses premiers pas dans la réalisation avec le long métrage de fiction Action mutante produit par Pedro Almodóvar, qui avait été séduit par un court métrage du jeune cinéaste.

Cet opus inaugure toute une série de films de genre qui ont pour traits communs un même goût pour la démesure, la satire, l’humour noir et une formidable puissance visuelle : Le Jour de la bête (1995), Perdita Durango (1997), Morts de rire (1999), Mes chers voisins (2000), 800 balles (2002), Le Crime farpait (2004), Crimes à Oxford (2008), Balada triste (2010), ou Un jour de chance (2011), sont autant de films cultes qui ont su toucher à la fois le public spécialisé du cinéma de genre mais aussi un public plus vaste, sensible à sa capacité à épingler sans pitié les travers de l’actuelle société de consommation, des médias et de la politique. Héritier d’une tradition d’humour noir proprement hispanique, le cinéphile Alex de la Iglesia intègre par ailleurs à son esthétique tout ce que le panorama international du Septième art a pu lui apporter, tant dans le cinéma classique que dans les séries B, de la science fiction au western, en passant par le film satanique. Le cocktail est réjouissant. Les nombreux prix nationaux et internationaux dont il a été récompensé tout comme les chiffres d’entrées de ses films témoignent de sa reconnaissance nationale et internationale tant auprès des professionnels que de la critique et du public. Son film Le Jour de la bête (1995), est devenu un classique, et figure actuellement au programme de l’agrégation d’espagnol.

 

La rencontre est le fruit d’une collaboration entre le CRIMIC EA 2561 de l’université Paris-Sorbonne, et l’association Espagnolas en París qui organise une projection du nouveau film d’Alex de la Iglesia, Les Sorcières de Zugarramurdi, en avant-première le jeudi 19 décembre à 20h30, au cinéma Majestic Passy (18, rue de Passy – 75016 Paris).

Master Class Emmanuel Carère

L’Université Paris-Sorbonne et l’association Effervescence sont heureuses de vous inviter à une rencontre exceptionnelle avec

Emmanuel Carrère,
Parrain des promotions Edition et Audiovisuel et du Master 2 Lettres Modernes Appliquées,

Qui parlera de son écriture à travers son expérience d’auteur (L’adversaire, 2000 ; D’autres vies que la mienne, 2009 ; Limonov, 2011), de scénariste et de réalisateur (La moustache, 2005)

Masterclass de Luciana Serra

Luciana Serra est une soprano italienne réputée pour la clarté de sa voix, et qui a fait ses débutsinternationaux dans les années 1980 au Royal Opera House de Londres dans Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach.
Elle a chanté sur les plus grandes scènes d’Italie comme la Scala de Milan, La Fenice de Venise, l’Opéra de Rome, ainsi que dans les plus grands théâtres du monde : le Staatsoper deVienne, le Metropolitan Opera House à New York, l’Opéra Bastille à Paris, le Gran Liceu à Barcelone.
Parmi ses partenaires les plus célèbres, citons Placido Domingo, Alfredo Krauss, Luciano Pavarotti, Jose Carreras, Leo Nucci, Jose Van Dam ou Ruggero Raimondi.
Ses rôles les plus marquants sont La reine de la Nuit dans La flûte Enchantée de Mozart, Norina dans Don Pasquale de Donizetti, Amina dans La Somnanbule de Bellini, Rosina dans Le Barbier de Séville de Rossini, Juliette dans Romeo et Juliette de Gounod ou Gilda dans Rigoletto de Verdi.

Luciana Serra est professeur depuis 15 ans à l’Académie de La Scala à Milan. En 2007, elle a ouvert son école de Belcanto à Lugano. Elle enseigne de manière régulière à de jeunes chanteurs en début de carrière et donne des Master classes partout dans le monde. Elle a représenté l’Académie de la Scala à Shanghai pour l’exposition universelle de 2010 et en février 2013 au Théâtre d’opéra de Kiev pour l’année de Verdi.

Nouveaux supports, nouveaux médias, nouveaux journalismes ?

Rencontre-débat autour de Matière et esprit du journal. Du Mercure galant à Twitter d’Adeline Wrona et Alexis Lévrier, sur le thème : 

Nouveaux médias, nouveaux supports, nouveaux journalismes ?

avec :
Adeline WRONA (professeur de journalisme au Celsa)
Alexis LEVRIER (maître de conférences en littérature française du XVIIIe siècle)
Estelle COGNACQ (rédactrice en chef, France Info)
Valérie MARIN LA MESLEE (journaliste, Le Point)
Benjamin SPORTOUCH (journaliste, L’Express)

Palabres

PALABRES centre-europÉennes
P a n o r a m a d e s l i v r e s s u r l ’ E u r o p e c e n t r a l e

Tous les deux mois, auteurs, traducteurs et éditeurs présentent des œuvres ayant trait à l’Europe centrale
(Allemagne, Autriche, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, etc.) récemment parues en français

La Librairie polonaise, sur l’initiative du CIRCE (Centre Interdisciplinaire de Recherches Centre-Européennes) de l’Université de Paris-Sorbonne et l’Association Adice vous invitent à la séance animée par Jean-Pierre Salgas, professeur à l’École d’architecture de Marne-la-Vallée : 

Domaine hongrois
• Péter Esterházy, Pas question d’art, traduit du hongrois par Agnès Jarfas. Paris, Gallimard, 2012. Présenté par Clara Royer, Université Paris-Sorbonne et CIRCE.

Domaine ukrainien
Nouvelles d’Ukraine, éd. Magellan, coll. Miniatures, 2012, avec Y. Androukhovytch, S. Jadan, M. Matios, O. Zabouzhko, Y. Prokhasko et A. Kourkov. Présenté par à Iryna Dmytrychyn, traductrice, INALCO.

Domaine polonais
• Jacek Hugo-Bader, La fièvre blanche : De Moscou à Vladivostok, traduit du polonais par Agnieszka Zuk, Lausanne, Noir sur blanc, 2012. Présenté par la traductrice.
• Jan Wolenski, L’école de Lvov-Varsovie : philosophie et logique en Pologne (1895-1939), traduction française par A. C. Zielinska, préface du traducteur, préface à l’édition française Jan Wolenski, Paris, éd. Vrin, 2011. Présenté par la traductrice.

Domaine centre-européen

• Alexandre Prstojevic, Le témoin et la bibliothèque : Comment la Shoah est devenue un sujet romanesque, Nantes, éd. Cécile Defaut, 2012. Présenté par l’auteur.

Palabres centre européennes

Panorama des livres sur l’Europe centrale

Tous les deux mois, auteurs, traducteurs et éditeurs présentent des livres ayant trait à l’Europe centrale (Autriche, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaique...) récemment parus en français.

L’Institut hongrois vous invite ce mois-ci à la séance animée par Xavier Galmiche :

 Domaine tchèque (Prague / Paris)

Hervé Audéon, Alban Ramaut, Herbert Schneider, Antoine Reicha, Écrits inédits et oubliés, Hildesheim, Georg Olms, tome 1 paru en 2011, tome 2 à paraître en 2013. Présenté par Eric Baude, spécialiste de musique classique et pré-romantique en Europe centrale et en France, a dirigé la Médiathèque de musique tchèque et slovaque, et l’Ensemble Philidor (Tours / Vienne).

Domaine hongrois

Sándor Petőfi, Nuages et autres poèmes, traduit et présenté par Guillaume Métayer ; Paris ; Ed. Sillage, 2013.. Présenté par Guillaume Métayer, CNRS.

Domaine roumain

Tudor Arghezi, Chanter bouche close, traduit du roumain et présenté par Benoît-Joseph Courvoisier, Paris, La Différence, 2013. Présenté par Cécile Folschweiller, maître de conférences à l’INALCO.

Domaine polonais

Aleksander Wat, Les quatre murs de ma souffrance, traduit du polonais par Alice-Catherine Carls et présenté par Jan Zielinski, Paris, La Différence, 2013. Présenté par Piotr Bilos, maître de conférences à l’INALCO.

♦ 

(sous réserve de modification) 

sur l’initiative du CIRCE (Centre Interdisciplinaire de Recherches Centre-Européennes)

de l’Université de Paris-Sorbonne et l’Association Adice

Organisation : Aurélie Rouget-Garma, Université Paris-Sorbonne et CIRCE, Aurelie.Rouget-Garma@paris-sorbonne.fr

Coordination : Malgorzata Smorag-Goldberg, Université Paris-Sorbonne et CIRCE, maougocha@usa.net

 

Les Brèves des Palabres

 

Maria Delaperrière (dir.), Aleksander Wat sur tous les fronts, préface par C. Pierre Zaleski, Paris, Institut d’études slaves, 2013.

Marie-Madeleine de Cevins, L’Europe centrale au Moyen Age, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013.

Jana Fantysová-Matějková, Wenceslas de Bohême : un prince au carrefour de l’Europe, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2013.

PALABRES CENTRE-EUROPEENNES (Panorama des livres sur l’Europe centrale)

Tous les deux mois, auteurs, traducteurs et éditeurs présentent des œuvres ayant trait à l’Europe centrale.

(Allemagne, Autriche, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, etc.) récemment parues en français.

La Maison Heinrich Heine, sur l’initiative du CIRCE (Centre Interdisciplinaire de Recherches Centre-Européennes), de l’Université Paris-Sorbonne et l’Association Adice vous invitent à la séance animée par Luba Jurgenson (Université Paris-Sorbonne, CIRCE)

Programme complet disponible ici

Peut-on encore parler de technologies dans les médias ?

Les robots et les nouvelles technologies de l’information sont souvent à l’honneur dans les médias mais qu’en est-il des autres technologies ? Comment intéresser le Grand Public à ces sujets ? Organisée par le prix Roberval, cette table ronde animée par Pierre Lefevre, journaliste et écrivain, réunira des professionnels des médias comme Sophie Becherel et des chercheurs comme Pierre Léna.

Organisé par le prix Roberval (Université de Technologie de Compiègne).

Politique de la littérature

Cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui » : soirée d’ouverture

Conférence de Christian Salmon : « Politique de la littérature »
Présentée par Danielle Perrot-Corpet et suivie d’un débat avec le public.

Cette conférence ouvre le programme de recherche en littérature comparée « Fiction littéraire contre Storytelling » (Université de Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL).

Christian Salmon, auteur de Storytelling : la machine à raconter des histoires et à formater les esprits (2007), fondateur du Parlement International des Ecrivains (1993-2005), a dénoncé dans plusieurs ouvrages cette « nouvelle arme de distraction massive » qu’est devenu l’art de raconter des histoires lorsqu’il est investi par les logiques de la communication et du capitalisme triomphant. Face au Storytelling qui prétend « tracer » dans ses récits notre expérience du monde, la littérature s’efforce plus que jamais, selon le vœu de Kafka, de recréer « les conditions d’une parole vraie d’être à être », en esquivant les engrenages du récit, en opposant aux fictions régulatrices du pouvoir la « fonction fabulatrice » des pauvres — les voix de toutes les exclusions, de tous les exodes, sur lesquels s’inventent les « patries imaginaires », ces « Indes de l’esprit » toujours en devenir qu’évoquait Salman Rushdie…

Présentation de la collection "Philosophie appliquée" et du livre "Quelle justice pour les peuples en transition ?"

Rencontre-débat à l’occasion de la parution de Quelle justice pour les peuples en transition ? dirigé par Kora Andrieu et Geoffroy Lauvau,

Alain Renaut (professeur en philosophie politique) et les auteurs présenteront les ouvrages qui composent la collection "Philosophie appliquée".
Kora Andrieu et plusieurs intervenants débattront sur les justices transitionnelles.

Radio France : de l’ORTF à la maison de la Radio

L’association EFFERVESCENCE (Association des étudiants et anciens élèves du Master Edition et Audiovisuel de l’Université Paris-Sorbonne) vous convient à une :

Master Class Radio

animée par Stéphanie Fromentin, journaliste et animatrice radio

en présence de :

Nicolas Philibert, réalisateur du documentaire La maison de la radio, sorti en 2013
Jean-Luc Hees, président de Radio-France
Olivier Poivre d’Arvor, directeur de France Culture
Julien Delli Fiori, directeur de FIP

Récit de la création

Récit de la création est un cycle de rencontres, animé par Chantal Portillo, retraçant chaque mois un processus de création. Yann Monel, jardinier et photographe, sera l’invité de larencontre du 14 novembre prochain.

Si l’art est création, la création est commencement. Créer c’est d’abord faire commencer à vivre, faire apparaître… un espace, un objet, un être… c’est réinventer la lumière, les ténèbres. Transformer. Et ouvrir en soi, en l’autre, à ce que nous n’imaginions pas ou peu. C’est ouvrir à nos sens, à nos émotions et autrement. Mais de quoi est fait ce grand élan magnifique et si complexe de la création ? Cette passion qui justifie tous les sacrifices ? Et comment les créateurs cohabitent-ils avec elle et négocient-ils avec le réel ?

Chaque mois, Chantal Portillo, écrivain, au cœur de ces questions elle-même, nous fera entrer dans le récit intime des créateurs avec qui elle dialoguera. Peintres, sculpteurs, musiciens, chanteurs, danseurs, photographes, cinéastes, écrivains, mais aussi architectes, publicitaires, designers, créateurs textiles, et bien sûr clowns, cuisiniers, fleuristes, etc. Nous n’hésiterons pas à explorer les univers les plus inattendus de ceux qui sont traversés par ce bouillonnement infini et qui tentent de faire naître, à travers la matière qui leur fait signe, une expérience unique qu’ils nous offrent.

« Jardinier, photographe de jardin, Yann Monel arpente les paysages de la ville qui sont pour lui des lieux de méditation, de rêve et il réinvente, avec un regard de poète, le jardin urbain, qui devient perché, travesti, inattendu. Il agrandit notre propre regard et nous convie à comprendre, à approcher autrement cette ville dans laquelle nous vivons.
Ses plantes de trottoirs sont comme des signes qui nous relient et redessinent nos rues et nos trottoirs. Il nous extirpe de la morosité en nous affirmant que oui, la nature est là, autour de nous…
Il est l’inventeur d’une collection exclusive de jardins-escarpins dont chaque modèle est une composition unique. Pour lui, mobilier, objet du quotidien, accessoires de modes deviennent un support à la création de mini-jardins urbains destinés à pousser et vivre longtemps tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, sans soin excessif, ni particulier. Des jardins à emporter ou poser partout, à présenter en pièce unique ou à collectionner. Il est aussi le fondateur du célèbre Troc Vert de Montreuil, lieu d’échange gratuit ou chacun peut donner et recevoir une plante,de la plus coutumière à la plus exotique. »

Récit de la création

Récit de la création est un cycle de rencontres, animé par l’écrivain Chantal Portillo, retraçant chaque mois un processus de création d’un(e) artiste. Philippe Dubois, photographe, illustrateur et webmaster, sera l’invité de la rencontre du 16 janvier prochain.

Si l’art est création, la création est commencement. Créer c’est d’abord faire commencer à vivre, faire apparaître… un espace, un objet, un être… c’est réinventer la lumière, les ténèbres. Transformer. Et ouvrir en soi, en l’autre, à ce que nous n’imaginions pas ou peu. C’est ouvrir à nos sens, à nos émotions et autrement. Mais de quoi est fait ce grand élan magnifique et si complexe de la création ? Cette passion qui justifie tous les sacrifices ? Et comment les créateurs cohabitent-ils avec elle et négocient-ils avec le réel ?

Chaque mois, Chantal Portillo, écrivain, au cœur de ces questions elle-même, nous fera entrer dans le récit intime des créateurs avec qui elle dialoguera. Peintres, sculpteurs, musiciens, chanteurs, danseurs, photographes, cinéastes, écrivains, mais aussi architectes, publicitaires, designers, créateurs textiles, et bien sûr clowns, cuisiniers, fleuristes, etc. Nous n’hésiterons pas à explorer les univers les plus inattendus de ceux qui sont traversés par ce bouillonnement infini et qui tentent de faire naître, à travers la matière qui leur fait signe, une expérience unique qu’ils nous offrent.


Récit de la création

Récit de la création est un cycle de rencontres, animé par l’écrivain Chantal Portillo, retraçant chaque mois un processus de création d’un(e) artiste. Andrès Montalvan, plasticien cubain, sera l’invité de la rencontre du 12 décembre prochain.

Si l’art est création, la création est commencement. Créer c’est d’abord faire commencer à vivre, faire apparaître… un espace, un objet, un être… c’est réinventer la lumière, les ténèbres. Transformer. Et ouvrir en soi, en l’autre, à ce que nous n’imaginions pas ou peu. C’est ouvrir à nos sens, à nos émotions et autrement. Mais de quoi est fait ce grand élan magnifique et si complexe de la création ? Cette passion qui justifie tous les sacrifices ? Et comment les créateurs cohabitent-ils avec elle et négocient-ils avec le réel ?

Chaque mois, Chantal Portillo, écrivain, au cœur de ces questions elle-même, nous fera entrer dans le récit intime des créateurs avec qui elle dialoguera. Peintres, sculpteurs, musiciens, chanteurs, danseurs, photographes, cinéastes, écrivains, mais aussi architectes, publicitaires, designers, créateurs textiles, et bien sûr clowns, cuisiniers, fleuristes, etc. Nous n’hésiterons pas à explorer les univers les plus inattendus de ceux qui sont traversés par ce bouillonnement infini et qui tentent de faire naître, à travers la matière qui leur fait signe, une expérience unique qu’ils nous offrent.

« Mon travail est davantage la quête de ma géographie humaine que la recherche d’une identité, car je suis à l’aise avec ce sujet. Je viens d’une région métissée qui m’a enseigné la conscience et la connaissance de mes origines…. c’est important pour moi de pouvoir parler de mes racines africaines et de reconnaître aussi la part européenne de ma culture. C’est ce que j’exprime dans mon travail, éloigné de tout imaginaire exotique….Dans un monde très fragmenté comme celui d’aujourd’hui me semble important d’affirmer ses origines afin que rien ne viennent les effacer. » Andrès Montalvan

Récits de la création

Récits de la création est un cycle de rencontres, animé par l’écrivain Chantal Portillo, retraçant chaque mois un processus de création d’un(e) artiste.
Marianne Rachmuhl,
danseuse, chorégraphe et enseignante de danse contemporaine sera l’invitée de la rencontre du 13 février prochain. Elle co-dirige depuis 2003 la compagnie Kor-Agma aux côtés de Nathalie Tissot.

>> Voir son parcours
>> Vidéo du spectacle L’impatience dans le jardin Quartet de la compagnie Kor-Agma
 

Si l’art est création, la création est commencement. Créer c’est d’abord faire commencer à vivre, faire apparaître… un espace, un objet, un être… c’est réinventer la lumière, les ténèbres. Transformer. Et ouvrir en soi, en l’autre, à ce que nous n’imaginions pas ou peu. C’est ouvrir à nos sens, à nos émotions et autrement. Mais de quoi est fait ce grand élan magnifique et si complexe de la création ? Cette passion qui justifie tous les sacrifices ? Et comment les créateurs cohabitent-ils avec elle et négocient-ils avec le réel ?

Chaque mois, Chantal Portillo, écrivain, au cœur de ces questions elle-même, nous fera entrer dans le récit intime des créateurs avec qui elle dialoguera. Peintres, sculpteurs, musiciens, chanteurs, danseurs, photographes, cinéastes, écrivains, mais aussi architectes, publicitaires, designers, créateurs textiles, et bien sûr clowns, cuisiniers, fleuristes, etc. Nous n’hésiterons pas à explorer les univers les plus inattendus de ceux qui sont traversés par ce bouillonnement infini et qui tentent de faire naître, à travers la matière qui leur fait signe, une expérience unique qu’ils nous offrent.

Récits de la création : Marie-Christine Barrault et Jacques Viñas

Récit de la création est un cycle de rencontres, animé par l’écrivain Chantal Portillo, retraçant chaque mois un processus de création d’un(e) artiste.
Marie-Christine Barrault et Jacques Viñas,
comédiens, se prêtent au jeu ce mois-ci autour de leur spectacle poétique et musical « L’art ? …Une façon de vivre », d’après des textes de Rainer Maria Rilke.

>> voir un extrait vidéo du spectacle
>> lire une présentation de Jacques Viñas

Si l’art est création, la création est commencement. Créer c’est d’abord faire commencer à vivre, faire apparaître… un espace, un objet, un être… c’est réinventer la lumière, les ténèbres. Transformer. Et ouvrir en soi, en l’autre, à ce que nous n’imaginions pas ou peu. C’est ouvrir à nos sens, à nos émotions et autrement. Mais de quoi est fait ce grand élan magnifique et si complexe de la création ? Cette passion qui justifie tous les sacrifices ? Et comment les créateurs cohabitent-ils avec elle et négocient-ils avec le réel ?

Chaque mois, Chantal Portillo, écrivain, au cœur de ces questions elle-même, nous fera entrer dans le récit intime des créateurs avec qui elle dialoguera. Peintres, sculpteurs, musiciens, chanteurs, danseurs, photographes, cinéastes, écrivains, mais aussi architectes, publicitaires, designers, créateurs textiles, et bien sûr clowns, cuisiniers, fleuristes, etc. Nous n’hésiterons pas à explorer les univers les plus inattendus de ceux qui sont traversés par ce bouillonnement infini et qui tentent de faire naître, à travers la matière qui leur fait signe, une expérience unique qu’ils nous offrent.

Récits de la création : Roxane Maurer

Récits de la création est un cycle de rencontres, animé par l’écrivain Chantal Portillo, retraçant chaque mois le processus de création d’un artiste.

Ce mois-ci, Roxane Maurer, artiste-peintre, se prête au jeu.

L’artiste Roxane Maurer travaille en collaboration avec des poètes contemporains. Son activité se définit par une rencontre singulière entre poésie et arts visuels, s’inscrivant dans une réflexion esthétique d’ordre à la fois littéraire et plastique

RECIT DE LA CREATION

Chantal Portillo reçoit Wabé, sculptrice

Si l’art est création, la création est commencement. Créer c’est d’abord
faire commencer à vivre, faire apparaître. Un espace, un objet, un être.
C’est réinventer la lumière, les ténèbres. Transformer. Et ouvrir en soi, en
l’autre à ce que nous n’imaginions pas ou peu. C’est ouvrir à nos sens, à nos émotions et autrement.

Mais de quoi est fait ce grand élan magnifique et si complexe de la création ? Cette passion qui justifie tous les sacrifices ? Et comment les créateurs cohabitent-ils avec elle et négocient-ils avec le réel ?

Chaque mois, Chantal Portillo, écrivain, au coeur de ces questions
elle-même, nous fera entrer dans le récit intime des créateurs avec qui elle dialoguera. Peintres, sculpteurs, musiciens, chanteurs, danseurs,
photographes, cinéastes, écrivains, mais aussi architectes, publicitaires,
designers, créateurs textiles, et bien sûr clowns, cuisiniers, fleuristes,
etc. Nous n’hésiterons pas à explorer les univers les plus inattendus de
ceux qui sont traversés par ce bouillonnement infini et qui tentent de faire
naître, à travers la matière qui leur fait signe, une expérience unique
qu’ils nous offrent.

Et pour cette rencontre, ce sera la sculpture. Si sculpter c’est concevoir, réaliser des formes, en creux, en plein, en volume, en relief, il y a autant d’approches que de sculpteurs et de matières élues : pierre, terre, bois, plastique, etc… Mais pour Wabé, sculptrice sur papier mâché :

« sculpter, c’est inventer un monde à la lisière du réel. 

 La grande faim : 40 ans de papier mâché !

…. dans la manière dont, depuis des années, je travaille cette matière,

Il y a quelque chose de dévorant, d’alimentaire…..

Le papier mâché nourrit ma faim :

faim de création, faim de reconnaissance, faim d’amour. »

Rencontre avec Alain Rey

Alain Rey présentera la nouvelle édition enrichie du Dictionnaire historique de la langue française (Éditions Le Robert), œuvre d’une vie, monument de l’histoire des mots du français. Ce sera l’occasion d’évoquer les nouvelles découvertes proposées par cette édition, les passionnantes péripéties qu’ont connues certains mots, ainsi que le présent et l’avenir de la langue française !

Organisé par Gilles Siouffi, Professeur à l’UFR de Langue française (équipe STIH)

Rencontre avec Carles Duarte

Dans le cadre du Printemps des Poètes, rencontre avec le poète Carles Duarte, auteur d’Alba del vespre.

La séance sera présentée par Mònica Güell et Marie-Claire Zimmermann et suivie d’une lecture.

Rencontre avec Francesc Serés

Autour du Salon du Livre : Barcelone, invitée d’honneur

Rencontre avec Francesc Serés,

présenté par son traducteur Laurent Gallardo
(Université Paris XIII, traducteur de la Maison Antoine Vitez)

En présence des éditions Fédérop et Jacqueline Chambon

Rencontre avec l’écrivain João Ricardo Pedro

L’UFR d’Études Ibériques et Latino-américaines
Culture Lusophone : Portugal
Persistance de l’empire dans la société portugaise contemporaine : la question coloniale entre mémoires et engagements

vous propose

une rencontre avec l’écrivain João Ricardo Pedro
et sa traductrice, Elisabeth Monteiro Rodrigues
autour de son livre La main de Joseph Castorp (O teu rosto será o último, Prix Leya 2011), éditions Viviane Hamy, 2013

La main de Joseph Castorp est un roman puzzle. Des fragments d’histoires, des poussières d’évènements se succèdent, dans un grand chaos chronologique.
D’un petit village portugais "au nom de mammifère" jusqu’à Buenos Aires ou Vienne en passant par l’Angola, tout est affaire de résonances, de réminiscences et de coïncidences. Les mystères de trois vies : qui était Celestino l’ami d’Augusto ? Qu’a vécu son fils Antonio dans les guerres coloniales ? Pourquoi le fils de ce dernier, Duarte, a t-il renoncé au piano, lui, le surdoué.
João Ricardo Pedro chahute les notions d’espace et de temps dans ce roman singulier qui secoue le lecteur comme un prunier. Et, en filigrane, s’inscrit l’histoire du Portugal, en particulier les années Salazar. C’est brillant, énigmatique et parfois agaçant par sa volonté de laisser les pistes narratives se chevaucher et se perdre dans le no man’s land de la mémoire (Babelio/livres).

*

Plus qu’une découverte, ce premier roman d’un auteur portugais inconnu en France est la révélation de cette rentrée littéraire étrangère ! (…) Antonio Mendes, représente la génération brisée par ce qu’elle a vécu durant la guerre en Angola.
Sous les ordres du lieutenant-colonel Spinola – qui deviendra général lorsqu’il prendra la tête des militaires démocrates quelques années plus tard –, Antonio est confronté à l’horreur, à la violence et à l’absurdité de la guerre coloniale. Son retour à la vie civile s’accompagne de cauchemars et de macabres souvenirs. La question du legs et de la transmission est primordiale dans ce livre, qu’il s’agisse de traumatismes, de souvenirs rapportés ou de tous ces récits qui forment la mythologie familiale participant à la construction de soi. Ainsi, Duarte Mendes, le petit-fils, semble se débattre avec l’héritage de ses parents et des années de dictature salazariste. Il est celui qui porte le fardeau. Il est à la fois le réceptacle des angoisses et des frayeurs de ses parents, et, en tant que pianiste surdoué, un créateur de beauté. Duarte est aussi celui qui peut sublimer ses névroses par l’acte artistique. Mais les souvenirs sont des virus.
La force de La Main de Joseph Castorp réside aussi dans sa construction, les chapitres semblent animés d’une vie autonome, comme des nouvelles ou de micro-fictions tour à tour tragiques, tendres, drôles, fantasques, qui apparaissant comme autant d’indices permettant de s’approcher de la résolution de l’énigme (Page/ Les livres par les libraires).

*

Jamais dissipées, les zones d’ombre sont le moteur d’une intrigue dont les rebondissements ont des allures de pièges borgésiens scénarisés par un Buñuel moderne. La geste étonnante, née du banal le plus cru pour camper une identité aussi torturée qu’impérieuse, fait de cette Main de Joseph Castorp un roman envoûtant (Philippe-Jean Catinchi, Le Monde des Livres).

 Rencontre organisée par Maria-Benedita Basto

 

Rencontre avec Lluís Llach

Lluís Llach est l’un des chanteurs les plus célèbres de la Catalogne, avec des disques mythiques tels que « Viatge a Itaca », des chants de la révolte comme « L’estaca ». Exilé à Paris dans les années 70, il s’est maintes fois produit à l’Olympia. En 2015 il publie Les yeux fardés (traduction française), un roman d’amour militant. Il a créé la Fondation Lluís Llach et est député au parlement catalan. Cette rencontre exceptionnelle animée par Mònica Güell, directrice du Centre d’études catalanes, sera l’occasion de dialoguer avec un chanteur et un écrivain singulier et engagé.

Cette rencontre sera l’occasion de dialoguer avec Lluís Llach, chanteur et écrivain catalan au parcours singulier et engagé, auteur du roman militant Les yeux fardés (traduction française 2015). Elle sera animée par Mònica Güell, directrice du Centre d’études catalanes, avec la participation des lecteurs du Centre.

Rencontre avec Michel Butor

Prix Renaudot 1957 pour La Modification, Michel Butor est un des grands auteurs rattaché au Nouveau Roman avec notamment Nathalie Sarraute, Claude Simon et Alain Robbe-Grillet.
Professeur en Égypte, en Angleterre, aux États-Unis et à Genève avant de revenir enseigner en France, Michel Butor est aujourd’hui l’un des écrivains francophones les plus renommés. Après avoir côtoyé les surréalistes et s’être détaché du Nouveau Roman, Michel Butor s’est consacré à des expérimentations donnant lieu à de nouvelles formes littéraires et de représentations du monde.
Essayiste, il s’intéresse aussi bien à la peinture qu’à la littérature. Poète, il a collaboré avec des plasticiens pour créer des livres-objets. Romancier, il fait l’objet de dizaine d’études et de colloques partout dans le monde.


Rencontre avec Nicole Caligaris, Noémi Lefebvre et Alban Lefranc

Dans le cadre du programme de recherche en littérature comparée « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui » (Université de Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL), rencontre avec Nicole Caligaris, Noémi Lefebvre et Alban Lefranc. Cette table ronde sera animée par Emmanuel Bouju.

Emmanuel Bouju, Professeur de littérature comparée (Université Rennes 2/Harvard) spécialiste des rapports entre littérature, histoire et politique, a déjà réuni en 2012 ce trio d’écrivains publiés chez Verticales pour discuter « Pouvoir, Politique, Fiction ». Le face-à-face du récit littéraire et du Storytelling médiatique est l’occasion rêvée d’inviter Nicole Caligaris, (Dans la nuit de samedi à dimanche, 2011, Le paradis entre les jambes, 2013), Noémi Lefebvre (L’autoportrait bleu, 2009 ; L’état des sentiments à l’âge adulte, 2012) et Alban Lefranc (Le ring invisible, 2013 ; Quand les bouches se ferment, 2014) à débattre de leurs visées et convictions touchant les formes, les valeurs, les pouvoirs de la littérature aujourd’hui.

Rencontre avec Philippe Le Guay

Le BDE "A fortiori" vous invite à une rencontre avec :

Le réalisateur et scénariste Philippe Le Guay

dont le dernier film "Alceste à bicyclette", avec Fabrice Luchini et Lambert Wilson est actuellement à l’affiche.

Né en 1959, Philippe Le Guay a tourné son premier-long métrage "Les deux Fragonard" en 1989.
Il a depuis réalisé "Trois huit", et plusieurs films avec Fabrice Luchini : "Les femmes du 6ème étage", "L’année Juliette" ou "Le coût de la vie".

Rencontre littéraire avec Denis Grozdanovitch

Dans le cadre de l’atelier d’écriture, Dominique Barberis, professeur de langue française, recevra l’écrivain Denis Grozdanovitch, auteur notamment de Petit Traité de désinvolture (Corti), Rêveurs et nageurs (Corti) et L’art difficile de ne presque rien faire (Denoël).

Rencontre-débat autour de "Sortir de la guerre"

Conférence-débat autour du livre, Sortir de la guerre, qui aborde des sujets encore peu étudiés tels que la sortie de conflit.

Quelles conséquences pour les acteurs d’une guerre qui se termine ? Quels bouleversements psychologiques, sociologiques et culturels pour les armées et populations ? 

Avec la participation de :

Tristan LECOCQ, inspecteur général de l’Education nationale, professeur associé à l’université Paris-Sorbonne, modérateur,
Olivier FORCADE
, professeur en histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne, contributeur de l’ouvrage, directeur des PUPS,
Jacques FREMEAUX
, professeur en histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne
Michèle BATTESTI
, docteur en histoire HDR, responsable de programme à l’IRSEM, directeurs de la publication.
Marie-Odile GODARD
, psychologue, psychanalyste et Maître de conférences à l’université de Picardie, auteur de l’article : "La guerre après la guerre ou la longue nuit des traumatisés : Shoah, guerre d’Algérie, Rwanda".
Michel KERAUTRET
, historien, directeur à l’Assemblée nationale, auteur de l’article : "La Prusse au lendemain d’Iena."

Salon de la revue

 

Salon organisé par Ent’Revues, le site des revues culturelles. Parmi les exposants, seront présents Place de la Sorbonne, la revue internationale de poésie contemporaine de Paris-Sorbonne.

Salon de la revue

Parmi les exposants de ce salon organisé par Ent’Revues (le site des revues culturelles), venez retrouver les membres du comité de rédaction de Place de la Sorbonne, la revue internationale de poésie contemporaine de l’université Paris-Sorbonne.

Salon de la Revue

Samedi 10 et dimanche 11 octobre de 10h à 19h30 + table ronde-lecture à 16h le dimanche

Seront présents parmi les exposants les membres de Place de la Sorbonne, la revue de poésie de Paris-Sorbonne.

Une table ronde suivie d’une lecture aura lieu autour de la revue le dimanche 11 de 16h à 17h.
Son rédacteur en chef Laurent Fourcaut présentera la revue, ses diverses rubriques, sa jeune histoire, ses objectifs, ses spécificités : c’est une revue de création, mais aussi d’analyse du fait poétique contemporain, dans sa diversité et son extrême richesse, en France et dans le monde.

Quatre poètes publiés dans la revue liront leurs textes : Guillaume Decourt, Alain Frontier, Emmanuel Moses et Lionel Ray.

Organisé par Ent’Revues

Entrée libre.

Sans matières ajoutées

Dans le cadre du programme SANS MATIÈRES AJOUTÉES et de son exposition au Cneai,

le collectif ABOUT : BLANK et les professeurs du Master II professionnel « L’art contemporain et son exposition » de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) ont le plaisir de vous convier à trois projections & rencontres publiques à l’Institut National d’Histoire de l’Art :
 

 

 

  • Jeudi 31 octobre 18h-20h / INHA - salle Ingres

Rencontre entre João Vieira Torres (artiste), Stephen Wright (critique et théoricien de l’art contemporain) et Mabel Tapia (historienne de l’art et théoricienne de l’art contemporain), autour d’une projection du travail de João Vieira Torres
 

  • Mardi 12 novembre 18h-20h / INHA - salle Ingres

Rencontre entre Armelle Aulestia (artiste) et Jean-Pierre Criqui (critique, historien de l’art et rédacteur en chef des Cahiers du Musée national d’art moderne), autour d’une projection du travail d’Armelle Aulestia.

 

  • Vendredi 15 novembre 18h-20h / INHA - salle Ingres

Rencontre entre Laurent Montaron (artiste et musicien) et Michel Gauthier (critique, historien de l’art et conservateur au Musée national d’art moderne), autour d’une projection du travail Laurent Montaron.


Table ronde : L’enseignement de la morale civique

Table-ronde proposée par des professeurs de philosophie et d’histoire de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) en collaboration avec le service culturel de l’université.

Avec Stéphane Chauvier, professeur de philosophie, directeur de l’UFR de philosophie, Alain Renaut, professeur de philosophie politique et d’éthique, Pierre-Henri Tavaillot, maître de conférences en philosophie, président du Collège de philosophie.
En présence de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale.

Plus d’informations sur la Fête de la Philo : www.fetedelaphilo.com

Table ronde avec Julià DE JÒDAR

Rencontre animée par les professeurs du Centre d’Études Catalanes, et suivie d’une lecture (Zapata als encants, El metall impur…)

Tête à tête : lecture et interview de Sylvain Tesson

L’écrivain voyageur Sylvain Tesson suspend sa course folle le temps d’une rencontre autour de son dernier ouvrage, Sur les chemins noirs (Gallimard, 2016), récit d’une chute qui faillit lui coûter la vie en août 2014. Les Livreurs vous proposent de revenir sur cette expérience à travers une soirée de lectures et d’échanges en compagnie de l’auteur.

Trois narrations autobiographiques sur l’enfance en temps de guerre : Henryk Grynberg, Louis Malle et Roman Polański

Le Centre de Civilisation polonaise propose une journée d’études, avec le soutien de l’Université de Varsovie et de l’Institut Polonais de Paris.

Communications et extraits de films ponctueront cette journée.

Les débats seront suivis d’un entretien entre le cinéaste Roman Polanski, et Alexandre Tylski, de l’American University of Paris.

Programme de la journée téléchargeable ici

Un Automne nordique

L’UFR d’Etudes germaniques et nordiques propose un cycle de rencontres thématiques autour de la culture et de la littérature nordiques, en présence d’académiciens, d’écrivains, de cadres de l’industrie et de conférenciers. 

CALENDRIER

  • lundi 4 novembre 2013 à 17h
    Le modèle culturel nordique
    Amphi Couchy en Sorbonne
  • mardi 5 novembre 2013 à 16h15
    L’écrivain et l’engagement humanitaire
    Amphi 120 au Centre Malesherbes
  • lundi 18 novembre à 18h
    Klaus Rifberg, écrivain danois
    Amphi Couchy en Sorbonne
  • mardi 19 novembre à 15h
    Kierkegaard, sa vie et son œuvre
    Amphi 120 au Centre Malesherbes
  • lundi 25 novembre à 17h
    La culture d’entreprise d’Ericsson et le Management suédois
    Amphi Couchy en Sorbonne
  • lundi 25 novembre à 18h
    Katarina Mazetti, écrivain suédois
    Amphi Couchy en Sorbonne
  • mardi 26 novembre à 15h
    Le Voyage vers le Nord
    Amphi 120 au Centre Malesherbes
  • lundi 2 décembre à 18h
    La réception des avant-gardes en Islande
    Amphi Couchy en Sorbonne
  • mardi 10 décembre à 15h
    Nouvelles dramaturgies finlandaises
    Amphi 120 au Centre Malesherbes

Un « Dimanche avec les étudiants de Paris-Sorbonne » inédit au musée de Cluny !

Un « Dimanche avec les étudiants de Paris-Sorbonne » inédit au musée de Cluny !

Si vous aimez allier les plaisirs du texte et de l’image, les lettres et les arts, si vous goûtez le dialogue entre les voix singulières du présent et les œuvres du passé, alors ne manquez pas le « Dimanche avec les étudiants de Paris-Sorbonne » qui aura lieu le 1er mars au musée national du Moyen Age (musée de Cluny).
Ce jour-là, de 13h30 à 17h30, les visiteurs seront accueillis par une vingtaine d’étudiants de l’université Paris-Sorbonne inscrits en lettres et en histoire de l’art. Au fil de parcours thématiques sur le vêtement et sur les cinq sens, ils découvriront ou redécouvriront les objets du musée à travers deux discours complémentaires : l’un éclairera l’œuvre d’un point de vue historique, culturel et iconographique ; l’autre en dévoilera l’arrière-plan théorique, mais aussi les résonances littéraires, poétiques et imaginaires. Des explications d’histoire de l’art se tisseront à la lecture de textes médiévaux des XIIe-XIVe siècles traduits en français moderne.
L’entrée est gratuite et ouverte à tous : venez nombreux !

Vous retrouverez le programme complet de ce « Dimanche » particulier ici.

Un récit fondateur : "A vida verdadeira de Domingos Xavier" de Luandino Vieira

Maria-Benedita Basto, Maître de Conférences à l’UFR d’Études Ibériques et latino-américaines vous propose une conférence de Daniel-Henri Pageaux (Professeur émérite à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris ) le 4 février 2015 sur :

Un récit fondateur : A vida verdadeira de Domingos Xavier de Luandino Vieira

Centre Clignancourt - amphithéâtre Mayeur

Date symbolique, le 4 février 1961 est la date du début de la lutte armée anti-coloniale en Angola.

Vincent Message / Eric Reinhardt

Deuxième séance du cycle « Fiction littéraire contre Storytelling : formes, valeurs, pouvoirs de la littérature aujourd’hui », avec un échange entre Vincent Message et Éric Reinhardt.
Cette manifestation s’inscrit dans le programme de recherche en littérature comparée « Fiction littéraire contre Storytelling » (Université de Paris-Sorbonne CRLC/Labex OBVIL).

Vincent Message, enseignant-chercheur en littérature comparée à l’Université Paris 8 dont il a co-fondé le « Master de création littéraire », auteur d’un premier roman salué par la critique (Les Veilleurs, Seuil, 2009), s’intéresse dans son essai Romanciers pluralistes (Seuil, 2013) à la pensée du politique à l’œuvre chez les grands romanciers du XXe siècle (Robert Musil, Carlos Fuentes, Thomas Pychon, Salman Rushdie) qui mettent en scène des sociétés déchirées par des conflits de valeurs.

Éric Reinhardt est l’auteur de cinq romans, parmi lesquels Le moral des ménages (2002), Cendrillon (2007) et Le système Victoria (2011), tous parus chez Stock. Dans sa première pièce, Élisabeth ou l’Équité, créée au théâtre du Rond-Point en novembre dernier, il poursuit l’analyse des ravages du libéralisme économique sur le psychisme et la destinée des individus.

 

 

9e Journées de l’histoire de l’Europe

Histoire des relations diplomatiques, économiques et culturelles de 1812 à 2012.

 

Plus grande manifestation annuelle en histoire organisée à Paris, ces Journées sont consacrées à l’histoire européenne traitée de manière globale : elles proposent plus de 30 conférences d’histoire, d’histoire de l’art et de géopolitique. Elles accueillent pendant deux jours à la Sorbonne, en plus des étudiants et des spécialistes, le grand public cultivé amateur d’histoire.
 
Le 9e Salon européen du livre d’Histoire se tiendra pendant les journées et accueillera les éditeurs francophones en histoire, histoire de l’art et géopolitique.
 
Le Prix du livre d’Histoire de l’Europe, placé sous le haut patronage du Président du Parlement Européen sera remis lors de ces journées. 
 
 
 
Avec le soutien principal de l’Institut français - dans le cadre de la saison "France–Russie 2012, langues et littératures" - et le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère des Affaires étrangères et européennes et du ministère de la Culture et de la Communication.



 

NEWSLETTER

Pour vous abonner à l’agenda et à la newsletter mensuelle, envoyez votre demande au Service Culturel :

Contacts

Le Service Culturel
1, rue Victor Cousin - 75 230 Paris Cedex 05
En Sorbonne, Galerie Claude Bernard, escalier i, rez-de-chaussée
Ouvert du lundi au vendredi : 9h-13h et 14h-17h

Au Centre Malesherbes, bureau A110 (en période de cours)
Permanence le mercredi : 9h-13h et 14h-17h

Au Centre Clignancourt, bureau E13 (en période de cours)
Permanences les mercredi et vendredi : 9h-13h et 14h-17h

www.culture.paris-sorbonne.fr
action-culturelle@paris-sorbonne.fr

Chef de service
Yann MIGOUBERT, PRAG

Adjoint au chef de service
Samuël MAHÉ - 01 40 46 33 72

Coordinatrice de projets
Céline RABAUD - 01 40 46 32 83

Responsable technique
Olivier JACQUET - 01 40 46 25 75